Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 06 décembre 2018 06:00

Béatification des moines de Tibehirine : La cérémonie ecclésiastique, ce samedi et sans le Pape

Écrit par Feriel Nourine
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Annoncée pour le 8 décembre courant, la béatification des 19 personnalités chrétiennes, restés en Algérie durant la décennie noire, dont les sept moines de Tibhirine assassinés, a été confirmée par l'Eglise catholique d'Algérie.

Cette célébration aura lieu samedi prochain à Oran, au sanctuaire « Notre-Dame de Santa Cruz » en présence du représentant du pape François, le préfet de la Congrégation des causes des saints, le cardinal Angelo Becciu, a précisé la même source. Les personnalités concernées par la béatification sont Pierre Claverie, qui fut évêque d'Oran, les moines de Tibhirine, des pères Blancs de Tizi-Ouzou et des religieuses et religieux d'Alger. Pour rappel, sept moines de Tibehirine (80 km au sud d'Alger) avaient été enlevés en mars 1996 dans leur monastère de Notre-Dame de l'Atlas et leur mort, annoncée le 23 mai suivant par le Groupe islamique armé (GIA). Monseigneur Pierre Claverie, évêque d'Oran et fervent défenseur du rapprochement entre les religions, a été tué par une bombe le 1er août 1996. Les cinq religieux et six religieuses avaient été tués en 1994 et 1995 à Alger et Tizi-Ouzou. La béatification a pour objectif la « mise en valeur de ces
19 personnes qui avaient choisi librement de rester en Algérie durant la décennie noire au côté du peuple algérien ». La cérémonie de célébration réunira, entre autres, des membres des familles des disparus, de leurs congrégations religieuses, des membres des quatre diocèses de l’Eglise catholique en Algérie, a-t-on fait savoir. « Cette cérémonie de béatification sera une preuve supplémentaire que l’Islam en Algérie n’exclut pas les autres croyances et noue des contacts pour la paix et le vivre-ensemble », a déclaré à la presse le ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, Mohamed Aïssa, en marge de la cérémonie d’ouverture de la 20e semaine nationale du Saint Coran, organisée à Oran. Les hommes et les femmes chrétiens, morts en Algérie dans les wilayas de Tizi Ouzou, Médéa, Alger et Oran durant les années de terrorisme, tout comme les 114 imams et des éléments de l’Armée et de la Sécurité « montrent que les musulmans et les chrétiens en Algérie la défendent et demeurent à son service », a soutenu le ministre

Laissez un commentaire