Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière NAPEC 2019

dimanche, 13 janvier 2019 06:00

Pour Ghassan Salamé les conditions du scrutin sont réunies : Les législatives en Libye possibles avant la fin du printemps 2019

Écrit par Rabah Serradj
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le représentant spécial de l’ONU en Libye, Ghassan Salamé, a fait preuve d’optimisme en affirmant, jeudi lors d’une interview pour la Radio algérienne, que «les conditions sont réunies» pour la tenue des élections parlementaires et ce avant la fin du printemps prochain.


Il a souligné que «le gouvernement algérien peut aider les parties libyennes à faire avancer le processus politique» et qu’une «coordination régulière» entre l’Algérie, la Tunisie et l’Egypte dans le contrôle des frontières, peut éviter à la Libye de devenir un «asile pour les terroristes qui fuient aujourd’hui la Syrie et l’Irak». Salamé s’est même dit «favorable à son élargissement à d’autres pays subsahariens, comme le Niger, le Tchad ou le Soudan», tout en mettant en garde contre «les terroristes de Daech qui pourraient considérer la Libye comme un refuge», et qui pourraient devenir «une menace non seulement pour la Libye, mais pour les pays voisins». L’envoyé spécial de l’ONU a affirmé qu’il existait un dialogue continu entre la Mission et les autorités algériennes, et que «l’Algérie, en tant que pays voisin, est concernée par ce qui se passe en Libye et peut aider, avec plusieurs interlocuteurs libyens, à faire avancer le processus politique». Selon le quotidien saoudien Al-Hayat, basé à Londres, citant une source autorisée, Salamé aurait eu, lors de sa visite mardi à Alger, des entrevues avec des responsables des services de sécurité algériens, au terme de sa rencontre avec le chef de la diplomatie, Abdelakder Messahel. «J’ai découvert auprès des autorités algériennes le même souci sur la nécessité de trouver une solution pour que la situation ne s’aggrave pas davantage dans le Sud où les frontières sont très mal gardées par les autorités libyennes, étant donné l’effondrement de l’Etat libyen», a noté Salamé. Ce dernier a même révélé que «des puissances régionales et internationales commencent à intervenir dans cette partie Sud de la Libye, d’une manière ou d’une autre, sans qu’elles ne soient respectueuses de la souveraineté libyenne».
Situation inquiétante
dans le sud
Salamé a déclaré que l’accord de cessez-le-feu signé en septembre dernier par les différents groupes armés à Tripoli est toujours en vigueur, même si la situation dans le sud de la Libye reste inquiétante pour avoir enregistré «une activité très fréquente de groupes terroristes, notamment du groupe Daech». Pour un retour rapide à la stabilité il a rappelé le préalable d’un support constitutionnel dans la poursuite du processus électoral.
Il a de fait déploré le retard accusé par le Parlement dans l’élaboration d’un projet de Loi fondamentale qui devrait être soumis à référendum. Le représentant de l’ONU a rappelé que la Libye a acquis une expérience dans l’organisation des précédentes élections parlementaires en 2012 et en 2014, et qu’un «très fort intérêt des Libyens pour participer» a été constaté par la Mission onusienne lors des inscriptions au fichier électoral et à travers la mise en place de la commission électorale. Salamé annoncera une conférence nationale interlibyenne dont la date et le lieu du déroulement seront dévoilés dans les trois prochaines semaines. «La conférence peut être un moment historique pour la Libye, si j’arrive à convaincre les différentes parties libyennes qui comptent, que le moment de la paix, de la vie en commun, de rétablissement de l’autorité de l’Etat est arrivé», a-t-il souligné. Le diplomate libanais fera en outre un bilan positif de la Mission qu’il préside en Libye, citant notamment le transfert de son siège de Tunis vers Tripoli, «ce qui a permis l’établissement d’un accord de cessez-le-feu dans la capitale libyenne et l’ouverture prochaine d’une antenne à Benghazi et une troisième à Sebha, dans le sud».

Laissez un commentaire