Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 12 juin 2018 06:00

Durcissement de la procédure d’installation des médecins spécialistes : Le SNPSP réclame des clarifications à Hasbellaoui

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)



Par Wafia SifouaneAlors que le secteur de la santé connaît l’un des pires chapitres de son histoire, Mokhtar Hasbellaoui, de son côté, a mis un terme à la liberté de mouvement des médecins spécialistes et des laboratoires médicaux.

En effet, dans son courrier daté du 9 juin, le premier responsable du secteur a demandé aux directeurs de santé d’appliquer une nouvelle procédure concernant l’installation des médecins spécialistes libéraux et des laboratoires privés d’analyses médicales. De ce fait, tout changement de lieux d’activité, fermeture ou ouverture de cabinet seront soumis à l’avis d’une commission nationale et à celui des DSP. Cependant, à vouloir avoir le contrôle total sur son secteur, le ministre s’est, encore une fois, attiré les foudres des partenaires sociaux qui ont beaucoup de mal à cerner l’attitude de Hasbellaoui. C’est le cas du Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP), qui a fortement dénoncé cette nouvelle mesure, surtout qu’aucun partenaire social n’a été informé ni consulté. «Nous avons du mal à comprendre l’attitude de la tutelle qui continue de gérer les affaires des médecins spécialistes de manière administrative, en excluant les partenaires sociaux qui, je le rappelle, ne sont pas là juste pour faire des grèves mais surtout pour apporter un plus et discuter des droits des travailleurs», a fait savoir le Dr Lyes Merabet, président du SNPSP. «Nous comprenons la nécessité de la mise en place d’une carte sanitaire fonctionnelle et d’une cartographie des médecins spécialistes, mais, on ne peut confier la gestion des mouvements de ces médecins sur l’ensemble du territoire national à partir d’une commission centrale, installée dans un bureau de la tutelle. D’autant plus que nous ignorons qui sont les membres de cette commission ainsi que les critères sur lesquels ils vont se baser pour décider que tel spécialiste pourra ou non s’installer dans la région qu’il aura choisie», a déploré notre interlocuteur. Cependant, le SNPSP ne compte pas rester sans réagir face à cette nouvelle mesure, mais ira demander des explications à Hasbellaoui. «Nous allons adresser un courrier au ministre pour lui demander de clarifier la situation et nous expliquer les objectifs et avantages de cette nouvelle procédure, car nous sommes dans notre droit de savoir. Il n’est pas normal que seule l’installation des médecins spécialistes soit décidée par une commission non identifiée alors que ce n’est pas le cas dans d’autres secteurs, à l’instar des avocats et des architectes», a indiqué Lyes Merabet. «Certes, les vieilles habitudes ont la peau dure, mais la mise à l’écart des partenaire sociaux doit cesser. Les choses doivent changer pour espérer un meilleur climat dans le secteur de la santé. Les syndicats sont là prêts à débattre, c’est à la tutelle d’ouvrir les portes du dialogue», a conclu notre interlocuteur. n

Laissez un commentaire