Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 07 juillet 2018 06:00

Ouargla La vague de chaleur intense fait trois morts

Écrit par Ghellab Chahinez
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Malgré les températures qui ont atteint des records exceptionnels – entre 45C° et 50 C° - en termes d’intensité, accompagnés de BMS depuis vendredi dernier, le plan canicule n’a pas été déclenché. On compte trois morts dont deux femmes dans la commune de Ouargla.

Il s’agit d’un jeune de 22 ans, décédé alors qu’il était en déplacement sur sa moto dimanche dernier au niveau de la localité de Goug (wilaya déléguée de Touggourt). Le même jour, une étudiante en psychologie, souffrant d’asthme, est morte à l’EPH Mohamed-Boudiaf de Ouargla suite à des complications dues à la chaleur. Une autre personne, après un malaise survenu lundi dernier suite à une exposition au soleil, est décédée mercredi dernier, selon des sources hospitalières.


Situation exceptionnelle ?
Pour l’Office national de météorologie de Ouargla, la situation est normale. La région connaît des phases caniculaires extrêmes entre la fin juin et début juillet. L’an dernier, on a connu les mêmes conditions où on a enregistré un pic de 49 °C à l’abri. Selon le chef de la station de Touggourt, le 1er juillet, la station a enregistré 47 °C à 15h. Un pic de 49°C sous abri est atteint l’après-midi et visiblement plus élevé à l’extérieur. Le 3 juillet, la température a atteint les 49 °C à l’ombre. Selon ce prévisionniste, cette vague de chaleur est due aux vents du Sud, notamment le sirocco, qui amène de l’air chaud et les vents du Nord-ouest. La température relevée par les stations de météorologie et révélée dans les bulletins météo est la température de l’air, prise dans des conditions bien précises. Les températures ressenties et prises par les citoyens est aussi réelle mais il s’agit là de la température de l’extérieur (prise au soleil), elle est logiquement plus élevée, précise-t-il. La température de l’air ambiant, celle donnée au public par l’ONM est mesurée dans des conditions spéciales. Pour l’obtenir, le capteur doit être éloigné des radiations calorifiques envoyées par le soleil et le sol. L’instrument de mesure est donc placé sous abri ajouré «anti-radiation» et a 1,50 cm du sol, explique ce dernier. Pour effectuer leurs mesures, les services météorologiques respectent des normes définies par l’Organisation météorologique mondiale, a-t-il ajouté. Cela dépend des endroits où les mesures sont réalisées et aussi comment. Contrairement aux idées reçues, la température maximale de la journée n’est pas atteinte à midi solaire, mais plutôt entre 15h et 17h solaire. Le ressenti de la température dépend également de l’humidité de l’air et du rayonnement solaire. Même en plein soleil, les températures restent sensiblement exactes, affirme un autre météorologiste. Le thermomètre installé à l’extérieur marque une température qui dépasse de plusieurs degrés la température de l’air qui l’environne. C’est la température propre à l’instrument.


Plan canicule désactivé
Le Plan national canicule n’a jusqu’ici jamais été déclenché malgré les épisodes caniculaires intenses que connaît la région durant la même période chaque été et comme l’impose la situation actuelle où les températures ont frôlé les 50° à l’extérieur et qui durera jusqu’à dimanche prochain à Ouargla et les environs. Selon un cadre météorologiste, un plan canicule est déclenché si la chaleur atteint les 45° dans le Sud (38° dans le Nord) et durant une période de trois jours. Selon les habitants, l’Etat évite de déclencher ce plan pour des raisons purement économiques. La déclaration de l’état d’urgence engendre l’arrêt de travail et de toute activité. L’exemption des frais d’électricité pour tous les habitants, l’obligation de l’alimentation en eau et l’équipement des hôpitaux et autres mesures qui semblent être coûteuses et engendrant des pertes de la caisse publique. Entre temps, des centaines d’employés se rendent à leur lieu de travail sous des températures extrêmes.
L’une des conséquences les plus visibles de cette vague de chaleur extrême est la multiplication des feux de forêt. Transpiration, déshydratation, maux de tête, troubles digestifs sont quelques désagréments corporels que peut causer la chaleur, tout comme les risques sanitaires, souligne pour sa part un médecin urgentiste. Efin notons que Ouargla fait partie des sept villes les plus chaudes de la planète, classées ces dernières 72 heures, par la station californienne Placerville, dont trois villes classées à la tête parmi les 15 points chauds que comptent la liste. Adrar en tête avec 48.8 °C enregistré à l’ombre, suivie d’In Salah qui a enregistré également un pic de 48.6 °C puis Touggourt en troisième position avec une température de 48.4°C.
Reggae, Ouargla et El-Oued sont classées respectivement en 4e, 5e et 6e position.

Laissez un commentaire