Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
vendredi, 10 août 2018 19:56

Tizi-Ouzou : Tadmaït, des souscripteurs en colère exigent l’affichage des listes des bénéficiaires de logements

Écrit par S.Oularbi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les souscripteurs au programmes de 140 logements RHP (résorption de l’habitat précaire) implanté dans la commune de Tadmaït (située à 18 km à l’ouest de Tizi-Ouzou) ont dénoncé ouvertement « les passe-droits » et le favoritisme qui ont émaillé la distribution des logements dont a bénéficié leur localité.

Ils appellent les autorités locales de Tadmaït et ceux de la daïra de Draâ-Ben-Khedda d’assurer la traçabilité dans l’opération de distribution de ces logements à leurs bénéficiaires qui sont en attente d’un abri. Les représentants des souscripteurs à ce programme n’admettent de voir des pratiques frauduleuses dans l’opération de distribution de ces logements. Un cri de détresse qui a été lancé pour mettre fin au « piston » imposé par certaines personnes au détriment de celles qui sont réellement dans le besoin d’un abri. « C’est vrai que certaines personnes dont les habitations précaires ont été démolies ont été recasées dans le cadre de cette formule de la RHP, mais le reste de logements ont été attribués avec des passes-droits », regrette Hocine Mehali, un représentant des représentants des souscripteurs. D’après lui, la commission locale refuse d’afficher les listes de bénéficiaires. Ce qui nourrit des incertitudes et des doutes chez les souscripteurs qui exigent de rendre publique cette liste. « Pourquoi ces responsables ne veulent pas afficher cette liste ? », s’est-il interroger.

La distribution ne relève pas des prérogatives de l’APC

De son côté, le P/APC de Tadmaït, Mohamed Boulehia, a rassuré les souscripteurs que l’opération de distribution de ces logements ne relèvent pas des prérogatives de son assemblée, d’autant qu’un nombre important de souscripteurs ont déposé leur dossier pour bénéficier de ce programme des 140 logements inscrit dans le cadre de RHP. « Nous avons enregistré 398 demandes qui ont été déposées auprès de nos services, alors que le nombre de logements est de seulement 140. La demande est beaucoup plus importante que l’offre. Ce qui a poussé les membres de l’exécutif de l’APC de se retirer de la commission de daïra de DBK chargée de la distribution de ces logements », a-t-il dit. Le premier magistrat local de Tadmaït a indiqué que la raison qui a poussé les membres de son exécutif local de se retirer de cette commission c’est qu’ils ont constaté que cette commission est composée de personnes qui ne connaissent pas l’état des lieux du secteur du logement dans la commune de Tadmaït. « Ce programme de logements date depuis 24 ans et personne n’avait l’audace de les distribuer, sachant que notre localité souffre d’un manque flagrant en matière d’habitations collectives. Alors ce n’est pas ce programme qui devra résorber le problème du logement dans la commune », a-t-il insisté. Pour remédier à cette situation, le P/APC a affirmé qu’il est en contact avec les autorités locales pour l’inscription d’éventuels programmes d’habitations collectives. « Je dirais que tout est favorable, mais ça ne reste que des promesses verbales.

C’est pour cela, rajoute-t-il, que des mesures préventives a postériori ont été prises dans ce sens ». Le même interlocuteur n’a pas mâché ses mots pour dénoncer les contraintes soulevées par la direction des Domaines à leur encontre pour l’attribution des assiettes de terrain destinées pour l’implantation de ces programmes d’intérêt public.

« Il y a des terrains domaniaux qui sont totalement à l’abandon et lorsque nous sollicitons la direction des Domaines, elle refuse de nous céder ces lots sur lesquels ils seront implantés ces logements ».

Laissez un commentaire