Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière NAPEC 2019

dimanche, 13 janvier 2019 06:00

Haut-commissariat à l’amazighité : Le HCA célèbre le Nouvel an amazigh à Laghouat

Écrit par Rachid Juba
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Honneur aux racines et à la diversité dans l’unité, tels ont été les mots d’ordre entendus au coup d’envoi par le Haut-commissariat à l’amazighité des festivités du Nouvel an amazigh. L’événement a eu lieu officiellement dans l’oasis saharien de Laghouat, ville d’histoire et carrefour de toutes les cultures du pays.

Il s’est déroulé en présence du secrétaire général du HCA, Si El Hachemi Assad, du wali, des élus et des autorités locales. «Nous entamons l’année avec la célébration officielle et nationale d’Yennayer 2969 par un riche programme à partir du 8 janvier à Laghouat», a déclaré le secrétaire général du HCA dans sa prise de parole inaugurale, en indiquant que la clôture des festivités aura lieu à Tlemcen, le 16 janvier prochain, en impliquant d’autres wilayas du pays dont Alger, les 11 et 12 janvier derniers. Dans son intervention, M. Assad a rendu hommage aux autorités locales pour avoir pris et tenu l’engagement d’installer aux entrées des bâtiments officiels de la wilaya les frontons en tifinagh. « Que la célébration du Nouvel an amazigh revête aujourd’hui un caractère et un cachet particuliers. Cela veut dire que nous allons dans le sens de l’Histoire et la consécration de notre identité et de nos racines.»

Si une bonne partie des activités à cette occasion ont eu lieu à la Maison de la culture Abdellah-Ben Kriou, dont des expositions d’art culinaire, de production agricole, d’habitat traditionnel, les représentants de plusieurs wilayas étaient présents à l’exemple de Tamanrasset, Khenchela, Tizi Ouzou, Tlemcen, Bouira…d’autres manifestations étaient au programme, mais le clou de la célébration du Nouvel an berbère 2969, à partir de la ville de Laghouat, a eu lieu à l’école Rouan-Ben Harzallah, à la cité des 600/Logements où a été programmé un cours modèle en tamazight pour les écoliers qui ont montré une disponibilité et une acquisition de la langue maternelle de manière déconcertante pour les présents agréablement surpris, aussi bien le wali de Laghouat M. Meguelati que le secrétaire général du Haut-commissariat à l’amazighité, qui a tenu à remercier les enfants et leur enseignante et à prendre une photo-souvenir avec l’ensemble des enfants. Lors d’une rencontre avec la presse, au siège de la résidence de la wilaya de Laghouat, le premier responsable du HCA a présenté le bilan des activités du Haut-commissariat à l’amazighité depuis sa création. Les plus importantes étapes qu’a vécues cette institution, dont sa création, ses objectifs, sa stratégie, la socialisation de tamazight, les hommages et reconnaissances attribués aux hommes et femmes qui ont travaillé sans relâche pour la protection et la promotion de tamazight et la sécurité identitaire ont été évoquées, en ajoutant l’accompagnement des associations et des différentes initiatives à travers le pays et bien d’autres. Un protocole d’accord a été signé entre l’université de Laghouat et le Haut-commissariat à l’amazighité pour l’ouverture d’une section de master en traduction de l’arabe vers tamazight, en plus d’un autre accord dont le but de répertorier et protéger les noms des lieux et toponymes dans la wilaya de Laghouat
Pour rappel, Yennayer est fêté officiellement dans les wilayas de Batna, Souk Ahras, Naâma, Oum el Bouaghi, Ghardaïa, Boumerdès, Béjaïa, Illizi, Tizou Ouzou, Oran et à la même occasion à Alger, la capitale, les 11 et 12 janvier, sera dévoilée aux citoyens la nouvelle statue du roi Massinissa. C’est à Tlemcen, également, que les festivités toucheront à leur fin après un colloque international consacré au patrimoine architectural et une visite au village de Beni Snouss où la tradition d’Yennayer est restée intacte.

Laissez un commentaire