Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 11 février 2018 06:00

La défense syrienne abat un avion israélien agresseur : Syrie - Israël : le temps de la dissuasion ? Spécial

Écrit par Rabah Serradj
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le temps ou l’aviation israélienne pouvait se permettre des bombardements contre le Liban et la Syrie sans en subir les conséquences ou la réplique des systèmes de défense aériens semble révolu.

Hier, à l’aube, un avion de combat F16 israélien a été abattu par la défense aérienne syrienne lors d’une agression menée contre la Syrie. Cette agression et la riposte de la défense syrienne risque de faire monter la tension dans une région particulièrement explosive. Les israéliens se sont empressés de justifier leurs agressions contre les positions syriennes par l‘existence de « cible iranienne ». Face au risque d’escalade le premier ministre israélien Netenyahu a contacté prestement le président Vladimir Poutine et Donald Trump pour signifier qu’Israël ne voudrait pas une guerre totale. La riposte syrienne par l’entremise de missiles S200 connus dans le jargon de l’Otan comme le SA5 semble avoir constitué une évolution stratégique nouvelle. C’est la première fois que l’armée israélienne reconnaît ouvertement avoir pris pour cible des « cibles iraniennes » en Syrie depuis le début en 2011 de la guerre chez le voisin syrien. Reconnaissant de fait une agression à l’encontre d’un Etat étranger. Selon l’agence officielle syrienne Sana la défense anti-aérienne avait repoussé quelques heures plus tard une nouvelle agression de l’armée de l’air israélienne près de la capitale Damas. Cette énième agression du territoire syrien, a commencé dans la nuit quand l’armée israélienne décide de passer à l’offensive sous prétexte qu’un prétendu drone iranien aurait survolé le territoire. Les avions israéliens ont alors essuyé « de multiples tirs de missiles anti-aériens », a annoncé l’armée de l’occupant israélien. Les pilotes de l’un des avions ont dû s’éjecter et sont retombés en territoire israélien. L’un d’eux est gravement blessé. Leur avion s’est écrasé dans la région de la vallée de Jezreel, à l’est de la ville de Haïfa précise-t-on de même source. Selon l’agence officielle syrienne Sana, la première attaque aérienne israélienne a visé une base militaire dans le centre du pays. Plusieurs avions israéliens ont été touchés, a-t-elle affirmé.

Téhéran dénonce les mensonges israéliens
L’Iran a répliqué dénonçant les mensonges de l’armée israélienne et défend la riposte syrienne et le droit des Syriens à défendre leur territoire. Pour la Syrie c’est une question de légitime défense. « Pour couvrir ses crimes dans la région, les dirigeants israéliens recourent à des mensonges contre les autres pays », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghassemi. L’Iran balaie ces accusations : « les allégations à propos du survol d’un drone iranien sont trop ridicules », a ajouté Ghassemi assurant que « l’Iran n’a pas de présence militaire en Syrie et a envoyé uniquement des conseillers militaires en Syrie à la demande du gouvernement syrien ». La Syrie et Israël restent officiellement en état de guerre depuis des dizaines d’années. L’Etat hébreu continue d’occuper depuis 1967 le Golan syrien foulant au pied la légalité internationale. La Russie appelle « toutes les parties à la retenue » en Syrie après cette agression des israéliens qui ont vu une inattendue réplique des Syriens.
Le Liban a dénoncé samedi les frappes israéliennes en Syrie. Le ministère libanais des Affaires étrangères, a indiqué qu’il allait adresser une lettre au Conseil de sécurité de l’ONU pour protester contre « l’utilisation par Israël de l’espace aérien libanais pour mener ses attaques contre la Syrie ». Le F16 israélien abattu est une réponse politique, militaire et stratégique de la part de la Syrie et de l’axe de la résistance.
Cette réaction pourrait bien entamer une phase de dissuasion envers l’Etat hébreu bénéficiant d’une impunité exceptionnelle dans la région du Proche orient. Pour certains observateurs cette riposte des Syriens a eu le quitus des Russes qui ont perdu récemment un avion de type Soukhoï Su-25 dans la province d’Idleb. L’avion russe avait été abattu par un système de missile antiaérien portatif américain. 

Laissez un commentaire