Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 20 avril 2017 06:00

Histoire/Patrimoine : Mihoubi présente à la presse les documents historiques acquis aux enchères à Toulouse

Écrit par Fadila Djouder
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les documents d’archives, achetées le 31 mars dernier par l’Algérie à Toulouse, en France, lors d’une vente aux enchères, et révélées le 2 avril seront entreposés à la Bibliothèque nationale d’El Hamma, qui verra son fonds s’enrichir de nouvelles pièces.

C’est ce qu’a affirmé, hier, le ministre de la Culture, Azzeddine Mihoubi, lors de la présentation de ces documents à la presse. Il s’agit d’une collection de 600 documents comportant un lot de livres, de photographies, de manuscrits et de cartes géographiques datant de la fin de la Régence ottomane et des premières années de la colonisation française.
Des copies de ces documents seront effectuées pour être mises à la disposition des chercheurs, a-t-on appris hier. Selon Azzeddine Mihoubi, « les pièces et les livres récupérés seront classés et répertoriés par date avant d’être présentés dans une grande exposition qui sera ouverte au public.
Le ministre de la Culture a indiqué que «les efforts de récupération de toutes les pièces archéologiques et objets d’arts algériens existant à l’étranger se poursuivront, en collaboration avec les Archives nationales, car ces objets représentent la mémoire de l’Algérie». Il a, également, confié : «Nous avons acquis ces livres pour plus de 90 000 euros. Nous pouvons dire que c’est un prix symbolique, sachant leur valeur scientifique.» Une autre initiative de ce genre est en préparation, selon Azzeddine Mihoubi, celle «de récupérer les archives photographiques ou encore audiovisuelles dans quelques pays de l’Europe de l’Est, afin de promouvoir nos archives nationales, en plus des actualités algériennes qui se retrouvent à l’étranger. Nous essayerons de les ramener dans
notre pays », a-t-il estimé.
C’est l’Entreprise nationale des arts graphiques (Enag) qui a été chargée de l’achat de documents historiques lors de leur mise aux enchères à Toulouse. Son PDG a déclaré que « ce n’était pas facile parce qu’il y avait beaucoup de prétendants en lice qui voulaient se porter acquéreurs». Le document le plus cher est un livre en deux tomes sur l’Emir Abdelkader, qui a atteint les 1 500 euros. Il a été écrit par un général français et relate la résistance menée par l’Emir contre la France. 

Laissez un commentaire