Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 12 septembre 2017 06:00

Publication de «Chroniques et réflexions inédites» : Le témoignage de Bélaid Abdesselam

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans « Chroniques et réflexions inédites, sur des thèmes sur un passé pas très lointain », l’ancien premier ministre Bélaïd Abdesselam livre sa vision et son témoignage sur le mouvement nationaliste algérien, qu’il a rejoint en 1944, et sur plusieurs stations charnières de la vie de l’Algérie indépendante.

Cette ouvrage de 425 pages, a été publié récemment par la maison d’édition Dar Khettab et revient sur la vie et le parcours politique et militant de son auteur depuis les rangs du Parti du peuple algérien (PPA). Né en 1928 à Ain Kébira dans la wilaya de Sétif, l’auteur relate, à travers l’histoire de sa propre famille originaire de Kabylie, les « exactions subies par les populations » de la région suite aux résistances populaires, et qui ont conduit à un déplacement massif de ces dernières en quête de moyens de subsistance.
Militant du PPA, Belaïd Abdesselam revient sur les massacres du 8 mai 1945 et le rôle du parti dans la multiplication des actions menées contre les organismes officiels afin de soulager la population de Sétif, Guelma et du Constantinois. De son passage au PPA il témoigne également sur le congrès de 1947 qui avait abouti, entre autres, à la création de l’Organisation secrète (OS) et du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) comme couverture légale du PPA.
Ayant occupé le poste de directeur général de la Sonatrach avant d’être nommé ministre de l’Industrie et de l’Energie en 1965, Bélaïd Abdesselem a également rédigé des chroniques sur « le renversement politique du 19 juin 1965 » et les réactions de différents pays partenaires de l’Algérie dont l’ex-Union soviétique. Il analyse également les choix industriels de l’Algérie et la politique du développement économique et social mené à cette époque par le Président Houari Boumédiène, une stratégie qui n’a pas « sacrifié l’agriculture au profit de l’industrie », estime-t-il.
Ministre des Industries légère de 1977 à 1979 puis premier ministre de 1992 à 1993, Bélaïd Abdesselem aborde également dans ses chroniques les événements du 5 octobre 1988 et leurs conséquences sur les rangs du Front de libération national (FLN), ses cadres et ses militants, un texte appuyé par une copie de la déclaration du 23 octobre 1988, signée par d’imminentes personnalités politiques de l’époque. En annexe, le livre présente également des correspondances et des photographies d’archives retraçant le parcours de l’auteur. Né en 1928, Bélaïd Abdesselem avait rejoint les rangs des militants de la cause nationale dès son jeune âge, il a également été président de l’Association des étudiants musulmans nord-africains en France et membre fondateur de l’Union générale des étudiants musulmans d’Agérie. Il a également été collaborateur au sein du Gouvernement provisoire de la république algérienne (GPRA) avant d’assurer des responsabilités gouvernementales.

Laissez un commentaire