Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 31 janvier 2018 06:00

Infrastructures télécoms : Feraoun nie tout «monopole» des chinois Huawei et ZTE

Écrit par Rachid Bouarroudj
Évaluer cet élément
(0 Votes)

A l’occasion de sa visite à Bouira, hier, où elle est à nouveau revenu sur l’annonce d’un projet d’un data-center de dimension internationale à Lakhdaria, la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Imane Houda Feraoun, a nié tout  «monopole» exercé par les Chinois en matière d’équipements télécoms.

Justement, interrogée sur un «prétendu monopole» qu’exerceraient des entreprises chinoises sur le marché des infrastructures algériennes, la ministre a nié en bloc, précisant qu’un «choix technologique a été fait par l’Algérie en optant, sur des bases technologiques, pour deux partenaires chinois que sont Huawei et ZTE». Même si ces deux compagnies détiennent, pour reprendre Mme Feraoun, «60 % du marché mondial» des télécommunications, il reste qu’il s’agit là d’une revanche sur le sort pour ces deux groupes chinois dans la mesure où ils ont défrayé la chronique judiciaire nationale en 2012 pour avoir été condamnés pour corruption et exclus des marchés publics pendant deux ans. Mais c’est du passé ! Toutefois, dans le domaine des centres de données, il est acquis qu’une plus grande partie des marchés conclus avec ces partenaires porte sur la rénovation, affirme la ministre, expliquant qu’une opération de rénovation ne peut être confiée à un autre fournisseur. C’est en octobre dernier que Mme Feraoun annonçait qu’un data-center de dimension internationale pouvant intéresser les géants de l’Internet et du multimédia dans le monde pour y héberger leurs données, sera réalisé en Algérie.
«Nous venons d’avoir un accord du Conseil des participations de l’Etat (CPE) pour la réalisation de ce centre de données», disait-elle. Elle a expliqué qu’il sera érigé dans la zone de Lakhdaria (Bouira) où il sera relié au réseau en fibre optique terrestre et au réseau satellitaire afin qu’il puisse intéresser les géants de l’Internet comme Facebook, Google, Youtube et Amazon, qui viendront héberger leurs données en Algérie, estimant que l’hébergement au niveau de ce data-center sera «très rentable», compte tenu du coût «moins cher» de la main d’œuvre par rapport aux autres pays et du coût de l’énergie.
A ce moment, elle révélait seulement que ce data-center sera réalisé avec un opérateur de télécommunications de Hong Kong, considéré parmi les «meilleurs au monde», ajoutant que ce partenaire est présent dans «plus de
3 000 villes de 150 pays dans lesquels il y fournit notamment des services d’hébergement, des services à valeur ajoutée et de la vidéo en ligne». «Nous avons demandé à ce partenaire d’être présent en Algérie et de créer une joint-venture avec le groupe Télécom Algérie pour mettre en place ce centre», avait-elle soutenu. Maintenant que ces partenaires ont été identifiés, il s’agira alors d’une entreprise à trois, d’autant plus qu’un autre projet, adopté par le CPE, est en vue, concernant la mise en place d’un nouveau câble sous-marin en fibre optique.

Laissez un commentaire