Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 13 mars 2018 06:00

Béjaïa / Education nationale : Les démissionnaires du Snapap rallient le Satef

Écrit par CHAFIK AÏT M’BAREK
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quelque 400 fonctionnaires du secteur de l’éducation nationale à Béjaïa viennent de rejoindre massivement les rangs du Syndicat autonome des travailleurs de l’Education et de la formation (Satef).


Leur décision de rallier ce syndicat autonome intervient deux semaines seulement après leur démission collective du Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (Snapap). C’est ce qu’indique une déclaration datant du samedi 10 mars 2018, signée par l’ex-secrétaire général de la Fédération éducation du Snapap de la wilaya de Béjaïa, Nabil Ferguenis. « Après un long débat responsable, la décision d’intégrer un syndicat n’était pas aussi facile. Ne pas abandonner le terrain de lutte est notre seul et unique objectif. L’ensemble des syndicalistes et adhérents démissionnaires du Snapap à Béjaïa ont décidé de rejoindre le Satef, à compter de ce samedi 10 mars 2018 », lit-on dans ladite déclaration, où les démissionnaires du Snapap dressent un tableau peu reluisant de la situation que traverse le secteur de l’Education nationale. Un secteur mal en point qui, selon eux, fait face à de multiples problèmes, notamment à « une crise des réformes », « absence de prise en charge réelle de la scolarité des enfants du peuple », « absence totale de la formation du citoyen après un cursus scolaire et universitaire de plus de 18 années », « aucune amélioration des conditions socioprofessionnelles », « étroitesse de vision des syndicalistes du secteur qui ne veulent pas s’élargir vers une coordination suprême des intérêts de l’école et des travailleurs »… Réitérant leur engagement « pour une école moderne, laïque, progressiste et ouverte sur l’universalité », les désormais ex-membres du Snapap tiennent à « réaffirmer notre disponibilité de rester à l’écoute de nos adhérents pour lesquels nous exprimons notre fidélité, notre admiration et notre engagement ». Cela étant dit, les signataires dudit document estiment que « le débat aujourd’hui se focalise autour du rôle du syndicaliste et le cadre qui lui permettra de le concrétiser ». Enfin, il y a lieu de rappeler que l’ensemble des membres et adhérents à la Fédération Education du Snapap de la wilaya de Béjaïa ont annoncé leur démission collective de ce syndicat autonome, à travers une déclaration rendue publique le 27 février dernier. « Le Snapap reste ballotté entre deux ailes, alors que notre disponibilité et notre action syndicale sont victimes de blocage et d’inertie dommageables pour les nombreuses et urgentes attentes de nos adhérents de plus en plus nombreux », ont affirmé les démissionnaires. Et d’ajouter que « malgré toutes nos démarches, aucune perspective ni amélioration de la situation ne sont visibles. Toutes nos actions de structuration et de déploiement organiques sont à chaque fois parsemées d’embûches et difficiles à surmonter. D’autant que le front social a besoin de notre disponibilité et de nos actions sur le terrain pour défendre les intérêts de nos adhérents d’une manière sérieuse et continue ». 

Laissez un commentaire