Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 14 mars 2018 06:00

Rencontre sur les écoles primaires C’est le tableau noir !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une rencontre portant sur la situation des écoles primaires a été organisée, samedi dernier, au niveau de la wilaya. Présidée par le wali, cette rencontre a regroupé les directeurs d’école primaire, les inspecteurs, les chefs de daïra et les P/APC.

L’objectif est de cerner tous les problèmes du cycle primaire, d’une part, et mettre les moyens adéquats pour sa réhabilitation, d’autre part, afin de jouer pleinement son rôle éducatif. C’est un tableau noir qui a été dressé sur la majorité des écoles primaires lesquelles se débattent dans de multiples problèmes. La mauvaise gestion des élus locaux et le manque de coordination entre les différents services sont la conséquence de cette situation, a reconnu le wali. Le faible taux de consommation des projets destinés à la réhabilitation des écoles est également la cause de cet état décrié. Seulement 20 milliards de centimes ont été consommés sur les 77 milliards alloués par l’Etat pour la gestion des 357 écoles que compte la wilaya. Ainsi pas moins de 50 milliards de centimes n’ont pas été dépensés qui n’ont d’autres explications que la mauvaise gestion qui prévalait tant au niveau des APC que dans les écoles primaires elles-mêmes. La cantine scolaire, le transport scolaire, les infrastructures à l’intérieur de l’école, la clôture, le chauffage, l’électricité, le manque du personnel, entre autres gardiens, femmes de ménage, cuisiniers, tel est le lot de problèmes énumérés par les participants à cette rencontre qui se veut être un bilan des contraintes qui freinent cette entité éducative de base. L’exemple des cantines scolaires est édifiant quand on sait que pas moins de 20 cantines scolaires sont fermées, 28 autres servent des repas froids et 32 cantines se retrouvent sans employés. 

La gestion des écoles primaires est également pointée du doigt puisque plus de 200 écoles sont gérées à distance ou par des intérimaires. A cela vient s’ajouter le problème récurrent des écoles en préfabriqué, plus d’une cinquantaine. Visant l’amélioration du bon fonctionnement des écoles primaires en adoptant une meilleure gestion, il a été décidé la création d’une commission permanente de suivi des écoles primaires constituée de différentes directions, des chefs de daïra et des P/APC, laquelle est présidée par le directeur de l’administration locale. Dans ce cadre, il sera instauré un budget spécial pour chaque école primaire. La réalisation des projets concernant les écoles primaires sera attribuée aux bénéficiaires des crédits Ansej. En attendant des décisions concrètes pour une réelle réhabilitation des écoles primaires, les enfants continuent de suivre leur apprentissage dans des conditions peu reluisantes.K. K.

Laissez un commentaire