Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

mercredi, 14 mars 2018 06:00

Un hommage lui sera rendu demain à 19 h : Moustaki revient à El Mouggar

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Un hommage sera rendu à Georges Moustaki demain à la salle El Mouggar à Alger par le Groupe 56. Ami de l’Algérie, Georges Moustaki avait animé beaucoup de spectacles en Algérie à la salle Atlas, au Casif de Sidi Fredj et à la salle Ibn Khaldoun, où il avait donné son dernier concert en avril 2005.

Georges Moustaki est décédé le 23 mai 2013 à Nice, à l’âge de 74 ans. Dans un entretien au journal français « La Croix », il avait annoncé qu’il souffrait de problèmes respiratoires et que sa maladie, «irréversible», le rendait «définitivement incapable de chanter».
Auteur, compositeur et interprète, Georges Moustaki a écrit plus de 300 chansons pour les plus grands interprètes, Piaf, Montand, Barbara, Gréco, Reggiani, entre autres, avant de se décider à chanter en mai 1968 « Le Métèque », un grand succès qui le fera connaître en tant que chanteur.
Ses chansons les plus célèbres sont « Milord » (1958), écrite pour Edith Piaf et traduite dans plusieurs langues, et « Le Métèque ».
Plusieurs autres sont devenues des classiques, comme celles interprétées en 1966 par Reggiani, «Sarah», «Ma liberté», «Ma solitude», «Votre fille a vingt ans», mais aussi «La Dame Brune» (Barbara, 1968), ou encore «Joseph», «La marche de Sacco et Vanzetti». Georges Moustaki avait plusieurs cordes à son arc. Il était compositeur de musiques de films. Il est l’auteur de la musique du film « Le temps de vivre », réalisé par Bernard Paul avec Marina Vlady, Il a signé la musique du film algérien « Les hors la loi » de Tewfik Farès. Il était artiste peintre et a illustré la pochette d’un de ses 33 tours. Moustaki était écrivain et auteur de trois ou quatre romans policiers. Auteur de textes sur la révolution, les causes justes, il signe « Le Portugal » et « Le flamenco », l’Espagne sous l’emprise de Franco. Il est né Youcef, à Alexandrie en Egypte, puis devient Joseph avant de se faire prénommer Georges en hommage à son idole Georges Brassens.
Citoyen du monde, il disait que son métier de chanteur lui avait permis de découvrir le monde, beaucoup de pays et d’apprendre plusieurs langues.
Abdelkrim Tazaroute a découvert Moustaki grâce son cousin Slimane Oulmou et a donc écouté avec une grande émotion la sublime chanson « Le métèque». Depuis, avec sa guitare, il chante Georges Moustaki, et, plus tard, avec ses amis, il a interprété le répertoire de Moustaki. En 1978, il lui avait rendu hommage au CCF à Alger.
L’ombre de Moustaki planera à la salle El Mouggar jeudi, lors de cette soirée nostalgique à souhait à ne rater sous aucun prétexte.

Laissez un commentaire