Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 18 mai 2017 06:00

Le Salon international du tourisme ouvre ses portes aujourd’hui : Le « tourisme domestique » en invité d’honneur

Écrit par Fayçal Djoudi et Farid Mellal
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La 18e édition du Salon international du tourisme et du voyage (Sitev) ouvre ses portes, aujourd’hui, et ce, jusqu’au 22 mai, au Palais des expositions d’Alger. Pas moins de 210 exposants dont 25 représentants des pavillons étrangers, dont la Tunisie, seront de la partie.

Organisé par l’Office national du tourisme (ONT), en collaboration avec le ministère de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, cette manifestation mettra en exergue les capacités touristiques nationales et les produits qualitatifs et concurrentiels, outre la promotion de la destination algérienne, la diffusion des informations et des connaissances touristiques et l’intensification des activités touristiques avec les professionnels et leurs clients en matière de tourisme et de voyage. Une grande manifestation annuelle du tourisme pour que tous les partenaires nationaux et étrangers, ainsi que les professionnels puissent échanger entre eux leurs expériences et nouer des contacts directs en exposant leurs produits pour attirer les touristes en prévision de la prochaine saison estivale. Cette édition connaîtra la participation de 210 exposants dont 25 représentant 11 pays, dont différents opérateurs locaux, tels que les représentants des banques nationales, des compagnies aériennes, des bureaux d’études et associations spécialisées, en plus des représentants d’établissements hôteliers et d’agences de voyages. Plusieurs pavillons seront consacrés à ce salon pour montrer la diversité du produit touristique national disponible durant la prochaine saison estivale, où figurent plusieurs types d’activités touristiques, comme le balnéaire, le thermal et l’environnemental. Des troupes folkloriques animeront l’évènement, mettant en exergue une bonne partie du patrimoine immatériel algérien qui contribue à la promotion du tourisme national. A cet effet, il est question également de montrer les différentes destinations touristiques algériennes, d’encourager le tourisme interne, de soutenir le partenariat avec les partenaires nationaux et étrangers et de promouvoir l’investissement pour que le secteur du tourisme contribue au développement économique durable.


L’Algérie… une destination qui ne décolle pas
Ainsi, les pouvoirs publics entendent promouvoir le segment particulièrement prometteur du tourisme domestique à travers ce salon. Mais la question qui se pose est comment ? Il faut dire que l’Algérie ne constitue pas, aujourd’hui, une destination privilégiée ni pour les étrangers ni pour les Algériens eux-mêmes. Terrorisme ou pas, les Algériens iront, en définitive, se baigner en Tunisie s’il le faut, non pas parce qu’ils sont téméraires, mais pour des raisons entre autres culturelles. Autre handicap, la faiblesse et le mauvais état du parc touristique, le tout à des coûts excessifs, sans parler du manque de culture touristique chez la population. Et pourtant, l’Algérie possède des potentialités touristiques indéniables. Alors à quand la « naissance » du tourisme algérien ?


Près de 2 à 3 millions de touristes algériens… à l’étranger !
En attendant, «des conférences autour de thématiques ciblées et sujets à débattre, des échanges entre professionnels du secteur du tourisme, des acteurs locaux et des partenaires étrangers », sont prévus au Sitev, explique Lies Senouci, opérateur local et vice-président du Syndicat national des agences de voyages (Snav). Notre interlocuteur insiste, tout d’abord, sur les attraits de la destination Algérie et qu’il compte, lui et ses pairs, promouvoir lors de l’évènement. «Les paysages algériens sont une opportunité à saisir et à exploiter afin de vanter la destination Algérie. Rien qu’à lui seul, le Grand-Sud algérien est un musée à ciel ouvert. En sus, cette destination ne nécessite pas de grandes infrastructures d’accueil pour les étrangers pour peu qu’il y ait une volonté politique», poursuit M. Senouci, en indiquant que «cette volonté devrait se manifester en rendant plus facilement accessible l’octroi du visa d’entrée en Algérie pour les touristes étrangers». En ce qui concerne les destinations suggérées aux touristes locaux, Lies Senouci propose «tout d’abord de promouvoir le tourisme interne». Sur un autre registre, il se dit optimiste pour les affaires des agences de voyages et de tourisme. «Pour la grande saison estivale, qui est une saison propice aux voyages vu qu’elle enregistre le plus grand taux de départs en congé, nous estimons que le nombre d’Algériens candidats à des séjours à l’étranger atteindra aisément 2, voire 3 millions de touristes». Les destinations les plus prisées sont celles des pays voisins, plus particulièrement la Tunisie et le Maroc, fait-il observer. «Mais nous promouvons également les destinations locales pour le touriste algérien, notamment le Sud, les stations balnéaires et les stations thermales, également», soutient Lies Senouci. 

Dernière modification le jeudi, 18 mai 2017 01:34

Laissez un commentaire