Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 12 août 2017 06:00

Yémen : Jetés dans la mer par des passeurs, environ 300 migrants meurent noyés

Écrit par Chahinez Ghellab
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), au total 180 personnes en provenance de Somalie et d’Ethiopie ont probablement péri noyées au large du Yémen, jeudi 10 août, après avoir été jetées à la mer par des passeurs à l’approche de la côte de la province de Chabwa, dans le sud du Yémen.

Les passeurs ont forcé les 180 passagers de l’embarcation à se jeter à la mer, rapporte la même source. Un chiffre auquel il faut rajouter 29 personnes mortes noyées et 22 disparus, dans les mêmes circonstances et issus de la même région, la veille. Un premier drame s’est déjà déroulé, le mercredi, soit la veille, dans la même zone maritime au large du Yémen, avec environ cinquante victimes dont 29 avaient été découvertes enterrées dans des tombes creusées à la hâte sur la plage. Selon les déclarations des survivants au chef de mission de l’OIM, Laurent de Boeck à la presse, « les passeurs leur avaient demandé de se jeter à la mer après avoir vu ce qui semblait être des représentants des autorités «. L’organisation internationale a indiqué travailler étroitement avec le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) pour donner une sépulture aux morts et soigner les survivants. Les migrants en provenance de la corne de l’Afrique continuent d’affluer au Yémen. Un pays pourtant pauvre et gangréné par la guerre. Environ 55 000 personnes sont arrivées au Yémen depuis le début de 2017. Ces personnes ont l’espoir d’atteindre des pays riches du Golfe, selon l’OIM. Mais elles se retrouvent pour la plupart dans des camps de fortune dans un pays qui connaît, selon l’ONU, la plus grave crise humanitaire du monde à l’heure actuelle. Ces chiffres reflètent le traitement inhumain réservé à ces hommes, ces femmes et ces enfants à la recherche d’une vie meilleure.

 

Laissez un commentaire