Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 07 décembre 2017 06:00

Assurances-entreprises : Plaidoyer de la CAAR pour une couverture maximale contre les risques

Écrit par Mahmoud chaal
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

La doyenne des compagnies d’assurances algériennes, la CAAR, a convié l’ensemble de ses partenaires, courtiers et ses cadres à un symposium durant lequel son PDG, Brahim Djamel Kassali, a fait un véritable plaidoyer pour s’assurer, appelant  opérateurs économiques et citoyens à ne pas négliger l’assurance.


L’occasion alors de mettre en avant le catalogue d’offres de la CAAR et son plan d’action pour assurer le développement de la compagnie sur la période 2018-2022. Ce plan d’action, selon M. Kassali, concerne le déploiement au niveau national de la CAAR, qui possède actuellement 14% de parts de marché des assurances. Il repose également sur une nouvelle offre phare, « l’assistance domiciliaire ».
Ce nouveau produit d’assurance est complémentaire de l’assurance multirisque habitation, qui est obligatoire, mais qui n’est pas toujours appliquée dans les faits. Cette assurance sert à couvrir, par exemple, les frais de réparation des dégâts enregistrés à la maison comme la plomberie, les serrures, l’électricité, etc. « La CAAR paie les frais de réparation de son client qui opte pour une assurance habitation multirisque », explique le PDG de la CAAR. Dans le volet des entreprises, qui constituent la principale clientèle de la CAAR, le Directeur général adjoint technique et commercial de l’assureur, Laiche Zohir, a expliqué que « dans des situations de crise, les entreprises opèrent des coupes budgétaires, réduisent les salaires, les effectifs et évitent de prendre des assurances  qui leur permettent de poursuivre l’activité en cas de sinistre ». Devant cette situation, le Directeur général adjoint de la CAAR appelle les clients de la CAAR  à éviter de faire des économies sur le coût de la police d’assurance car, d’après lui, « en cas de sinistre, une entreprise mal assurée risque la faillite en cas d’incendie, de catastrophe naturelle, de vol ou de sabotage ». « La CAAR est une compagnie  forte, capable d’aider les entreprises à se relever dans des situations de sinistre majeur », insiste Laiche Zohir, qui citera le cas de la SNVI qui a été touchée par un incendie en… 1985. « La SNVI a bénéficié de la plus grande  indemnisation financière jamais enregistrée en Algérie lorsqu’elle a été touchée par un incendie en 1985 », souligne le responsable de la CAAR, pour montrer toute l’importance d’une police d’assurance pour se protéger contre les risques majeurs.
Par catégorie, le risque incendie  représente 60% des sinistres enregistrés dans les entreprises ; les risques liés à l’hygiène représentent 30% des sinistres et le risque non identifié 10%.  Sur un autre plan, le directeur général adjoint est revenu sur le marché des assurances, caractérisé par une baisse des « revenus des hydrocarbures de presque  50% en 2015-2016 », ce qui a pesé sur la branche d’assurance liée à ce domaine d’activité.

Laissez un commentaire