Reporters - Reporters - L'INFO EN CONTINUhttp://reporters-dz.com Sat, 22 Jul 2017 09:36:27 +0100Joomla! - Open Source Content Managementfr-frBéjaïa : La marche nationale du SNATEG empêchée par la policehttp://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82993-bejaia-la-marche-nationale-du-snateg-empechee-par-la-police http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82993-bejaia-la-marche-nationale-du-snateg-empechee-par-la-policeBéjaïa : La marche nationale du SNATEG empêchée par la police

 

En effet,  un important dispositif sécuritaire composé notamment de renforts des brigades d'intervention de la sûreté nationale, a été déployé dès la matinée de jeudi, sur l'esplanade de la maison de la culture de Bejaia, lieu de rassemblement des manifestants.

De nombreux travailleurs de la Sonelgaz venus de plusieurs wilayas pour participer à la marche, ont été empêchés de rejoindre le point de départ de la manifestation par des policiers en tenue ou en civil mobilisés pour la circonstance. 

Selon les organisateurs de la marche, pas moins de 70 personnes issues de différentes régions du pays, ont été conduits au commissariat central de Bejaia après avoir fait l'objet de contrôle d'identité. Dans l'après-midi de la même journée de  jeudi, on a appris que tous les manifestants arrêtés ont été relâchés. 

Il est à noter que trois parlementaires de Bejaia, Mme Ouali Nora (RCD), M. Khaled Tazaghart (Front de l’avenir) et Rachid Chabati (FFS) étaient présents sur le terrain en signe de soutien et de solidarité avec le SNATEG et les citoyens arrêtés par la police.

«Nous sommes intervenus avant l'entame de la manifestation pour parer à tout éventuel dépassement. Il s'agit en fait d'une intervention à titre préventif et non pas répressif», Nous a fait savoir un officier de police de la sûreté de wilaya pour qui «la marche à caractère national ici à Bejaia, n’a pas sa raison d’être du fait que les six syndicalistes du SNATEG de Bejaia licenciés ont été tous réintégrés après l’intervention du wali de Bejaia auprès de qui de droit».

Par ailleurs, Il faut signaler que seuls les des deux députés, Mme Ouali Nora du RCD et M. Khaled Tazaghart du Front de l’Avenir, ont pu rencontrer le chef de cabinet du Wali auquel ils ont transmis les revendications du SNATEG. 

« On a été reçu par le chef de cabinet du wali qui a refusé la présence ne serait ce que d’un syndicaliste du SNATEG à cette entrevue au motif qu’à Bejaia le problème des six syndicalistes licenciés a été réglé d'une manière définitive », Nous a déclaré la parlementaire du RCD.

De leur part, les représentants du SNATEG de Bejaia affirment que quelque 92 syndicalistes licenciés et des centaines de travailleurs poursuivis en justice au niveau national par le groupe Sonelgaz.

 

C. A. M. 

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUFri, 21 Jul 2017 18:52:18 +0100
Football / Soudan : La SFA graciée, Al Hilal El-Obeid réintègre la Coupe de la CAF!http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82992-football-soudan-la-sfa-graciee-al-hilal-el-obeid-reintegre-la-coupe-de-la-caf http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82992-football-soudan-la-sfa-graciee-al-hilal-el-obeid-reintegre-la-coupe-de-la-cafFootball / Soudan : La SFA graciée, Al Hilal El-Obeid réintègre la Coupe de la CAF!

 

Ainsi, Al Hilal El Obied, finaliste de la Coupe du Soudan en 2016, obtient, son « pass » pour les quarts de finale de la Coupe de la Confédération. Le Comité exécutif de la Confédération africaine de football a constaté, lors de sa réunion à l’occasion du symposium du football africain tenu à Rabat (18 et 19 juillet), « la levée de la suspension du Soudan par la Fifa » et indiqué que « les clubs soudanais engagés en Ligue des champions Total et Coupe de la Confédération Total ne sont pas disqualifiés mais perdent, conformément aux règlements, leurs matchs de la 6e journée de la phase de groupes ».  Les « Hilalis » étaient leaders du groupe  « C » à l’issue de la 5e journée et avaient assuré leur qualification avant l’épilogue de la phase de poules. Une juste récompense. En revanche, les matchs perdus sur tapis vert ont été rédhibitoires pour Al-Hilal et Al-Merreikh Omdurman éliminés de la C1.

M.T.

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUFri, 21 Jul 2017 17:58:00 +0100
Alger : Les soldes d'été lancéeshttp://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82991-alger-les-soldes-d-ete-lancees http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82991-alger-les-soldes-d-ete-lanceesAlger : Les soldes d'été lancées

 

A titre d'exemple, la période des soldes d’été est fixée du 1er juillet au 11 août à Oran, du 11 juillet au 23 août à Annaba et du 29 juillet au 8 septembre à Tizi-Ouzou. L'organisation de ces ventes en soldes constitue une opportunité importante pour les commerçants afin de dynamiser et de promouvoir leurs activités et offre aux consommateurs l'occasion de bénéficier d'un choix plus varié et à des prix promotionnels des biens et services. Mais pour cette édition des soldes, le ministère du Commerce s’est essayé à une nouvelle procédure. Il a lancé une opération d'informatisation des demandes de ventes en soldes et les ventes promotionnelles, à titre d’essai, dans une première étape, dans la seule wilaya d’Alger.

Selon un communiqué du ministère du Commerce, cette opération s'inscrit dans le cadre des mesures visant à assouplir les procédures administratives prévues par les textes et à faciliter la tâche aux opérateurs économiques en la matière. Cette procédure informatisée de dépôt et de traitement des demandes des postulants ne remplace pas la procédure administrative en vigueur. En effet, les agents économiques ont le choix pour opter soit pour la nouvelle procédure instituée, soit pour la procédure actuellement applicable, à savoir le dépôt du dossier au niveau de la direction du Commerce de la wilaya d'Alger.

Le document indique que tout opérateur désirant exercer les ventes en soldes et/ou les ventes promotionnelles en recourant à la procédure électronique doit télécharger et renseigner l'imprimé de demande d'exercice de l'activité, l'état comportant les annexes y afférentes et le document d'information à apposer sur la devanture du local commercial qui ont été insérées dans le site web du ministère du Commerce (www.commerce.gov.dz).

]]>
L'INFO EN CONTINUFri, 21 Jul 2017 17:18:57 +0100
Ils ont bravé des flammes pour tenter de sauver deux personnes coincés dans une voiture en feu : Le geste héroïque d’une dizaine de jeunes akboucienshttp://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82945-ils-ont-brave-des-flammes-pour-tenter-de-sauver-deux-personnes-coinces-dans-une-voiture-en-feu-le-geste-heroique-d-une-dizaine-de-jeunes-akbouciens http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82945-ils-ont-brave-des-flammes-pour-tenter-de-sauver-deux-personnes-coinces-dans-une-voiture-en-feu-le-geste-heroique-d-une-dizaine-de-jeunes-akbouciensIls ont bravé des flammes pour tenter de sauver deux personnes coincés dans une voiture en feu : Le geste héroïque d’une dizaine de jeunes akbouciens

 

Le drame a eu lieu, aujourd'hui, vers 01h00, lorsque la voiture des deux jeunes venus de Msila, a dérapé puis subi un tonneau en plein fossé, en contrebas de la RN26, plus précisément à hauteur du village Azaghar, dans la commune d’Akbou, 70 kms à l’ouest de Béjaïa.

Le choc de l’accident n’a pas laissé indifférent un groupe de jeunes villageois qui étaient dans les parages. Dès leur arrivée sur les lieux du drame, ces jeunes bénévoles ont vainement tenté de sauver les deux personnes se trouvant coincés à l’intérieur de leur voiture. Leur courage et abnégation les ont poussés jusqu’à braver les flammes qui s’emparaient du véhicule, suite à l’explosion de son réservoir de carburant. La fin de ce drame est des plus tragiques : les deux jeunes venus de Msila, pour passer des moments de villégiature à Béjaïa, ont été calcinés. Le triste sort qu’ont connu les deux victimes, âgées de 26 et 28 ans, n’a pas manqué de provoqué un grand choc et un climat de désolation et de consternation au sein des habitants d’Akbou. Ces derniers ont, en outre, compati à la douleur des jeunes akbouciens qui venaient d’accomplir un acte de bravoure digne des gestes héroïques. Une dizaine d’entre eux, victimes de brûlures corporelles de 2e et 3degré, ont été admis aux urgences de l’hôpital Akloul Ali de la ville d’Akbou.

 

]]>
L'INFO EN CONTINUWed, 19 Jul 2017 20:17:22 +0100
Le comédien Rachid Zighmi tire sa révérencehttp://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82944-le-comedien-rachid-zighmi-tire-sa-reverence http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82944-le-comedien-rachid-zighmi-tire-sa-reverenceLe comédien Rachid Zighmi tire sa révérence

 

« Antar maladie », un rôle culte, a été l’une de ses participations phares aux œuvres artistiques, théâtre, cinéma, et télévision. Il commencera dans les années 1960, dans le seat com « El Bahalil » aux côtés de feu Chouaib et Bachir Benmohammed, entre autres, puis s'illustrera dans Aâsab oua Awtar, une production de la station de télévision régionale de Constantine. Il fera partie aussi de la troupe du Théâtre régional de Constantine, et se distinguera aussi dans des films et des séries comme «Rih tour», «Mani mani» et, plus récemment, dans des productions où il tournera aux côtés de comédiens de l'est algérien puis de l'Algérie entière. Jusqu'au dernier moment, il sera resté lui même et aura fait de « la comédie », même sur son lit d'hôpital. Salut l'artiste. 

]]>
L'INFO EN CONTINUWed, 19 Jul 2017 18:49:15 +0100
Une foule nombreuse a accompagné le défunt Blaoui Houari à sa dernière demeure au cimetière d’Ain El Beida d’Oranhttp://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82943-une-foule-nombreuse-a-accompagne-le-defunt-blaoui-houari-a-sa-derniere-demeure-au-cimetiere-d-ain-el-beida-d-oran http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82943-une-foule-nombreuse-a-accompagne-le-defunt-blaoui-houari-a-sa-derniere-demeure-au-cimetiere-d-ain-el-beida-d-oranUne foule nombreuse a accompagné le défunt Blaoui Houari à sa dernière demeure au cimetière d’Ain El Beida d’Oran

, de personnalités du monde de la culture et des arts, de moudjahidine, de compagnons et amis du défunt ainsi que d’une foule nombreuse constituée de ses admirateurs. A l’annonce du décès du défunt Blaoui Houari, le Président de la République a adressé un message de condoléances à la famille du disparu dans lequel il a souligné que "L'Algérie et la scène artistique et culturelle perdent en lui une sommité qui a contribué, des décennies durant, au développement du goût national et humain". "Le défunt était une source inépuisable de créativité qui enrichit le répertoire national avec une variété de compositions musicales de différents styles et genres. De même qu'il a formé plusieurs jeunes talents qui ont brillé sur la scène artistique et contribué à la promotion de la musique dans notre pays", a ajouté le Président Bouteflika. Le président du Sénat Abdelkader Bensalah et le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi ont adressé des messages similaires, rappelle-t-on. En avril dernier, Blaoui Houari avait reçu la médaille de l’ordre du mérite national au rang de Achir, décernée par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. Le chanteur Blaoui El-Houari est mort, mercredi aux environs de 3 heures du matin à Oran, des suites d’une longue maladie qui l’a éloigné de la scène culturelle et artistique.

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUWed, 19 Jul 2017 18:08:18 +0100
Blaoui Houari, le chantre de la chanson oranaise n’est plushttp://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82942-blaoui-houari-le-chantre-de-la-chanson-oranaise-n-est-plus http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82942-blaoui-houari-le-chantre-de-la-chanson-oranaise-n-est-plusBlaoui Houari, le chantre de la chanson oranaise n’est plus

, suite d’une longue maladie qui l’a contraint à s’éloigner des mois durant de la scène artistique locale et nationale. Le défunt sera inhumé dans l’après-midi au cimetière d’Aïn El Beïda d’Oran, a-t-on ajouté de même source.

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUWed, 19 Jul 2017 15:31:46 +0100
Deux criminels en possession d'un pistolet mitrailleur de type kalachnikov arrêtés à In Guezzam (MDN)http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82884-deux-criminels-en-possession-d-un-pistolet-mitrailleur-de-type-kalachnikov-arretes-a-in-guezzam-mdn http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82884-deux-criminels-en-possession-d-un-pistolet-mitrailleur-de-type-kalachnikov-arretes-a-in-guezzam-mdnDeux criminels en possession d'un pistolet mitrailleur de type kalachnikov arrêtés à In Guezzam (MDN)

"Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée et lors d’une patrouille de reconnaissance et de fouille menée près des frontières au niveau de la zone frontalière d’In Guezzam/6e RM, un détachement de l’Armée nationale populaire a arrêté, le 17 juillet 2017, deux (02) criminels en possession d’un (01) pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, une quantité de munitions et divers outils de détonation et d’orpaillage, tandis que d’autres détachements ont intercepté à Tamanrasset/6e RM, 5 contrebandiers et saisi 16 groupes électrogènes, 11 marteaux piqueurs et 2 détecteurs de métaux, explique la même source. Par ailleurs, des Gardes-frontières ont appréhendé à Tlemcen/2e RM, un narcotrafiquant et saisi 91 kilogrammes de kif traité, tandis que des éléments de la Gendarmerie nationale ont saisi 6 quintaux de tabac à El-oued/4e RM, et 1645 unités de différentes boissons à Mascara/2e RM. "Aussi, des éléments de la Gendarmerie Nationale et des Gardes-frontières ont arrêté 41 immigrants clandestins de différentes nationalités à Tlemcen, Adrar, Bechar et Souk Ahras", conclut le communiqué.

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUTue, 18 Jul 2017 13:49:51 +0100
Feux de forêts: 17 wilayas concernées par les indemnisationshttp://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82826-feux-de-forets-17-wilayas-concernees-par-les-indemnisations http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82826-feux-de-forets-17-wilayas-concernees-par-les-indemnisationsFeux de forêts: 17 wilayas concernées par les indemnisations

, le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui. M. Bedoui, accompagné du directeur général de la Protection civile, Mustapha Al Habiri, s'est rendu à Tizi-Ouzou, une des wilayas touchées par les feux de forêts, pour s'enquérir de la situation et arrêter les mesures nécessaires. Il a affirmé que le président de la République a donné instruction pour indemniser les victimes des feux de forêts. Dans ce cadre, des commissions d'évaluation, présidées par les walis, ont été installées au niveau des 17 wilayas concernées afin de recenser les pertes en cheptel, arbres fruitiers, habitations et autres, pour les transmettre au ministère de l'Intérieur afin de pouvoir entamer dès la semaine prochaine la procédure d'indemnisation, a souligné M. Bedoui. La Caisse de solidarité des collectivités locales sera, quand a elle, mobilisée pour la prise en charge de préoccupations, à moyen terme, soulevées par les secteurs concernés et les citoyens. Il a annoncé aussi l'inscription, au profit des wilayas montagneuses touchées par les feux de forêts, d'un programme spécial d'ouverture et de réhabilitation de pistes agricoles considérées comme une priorité, afin de rendre les interventions plus rapides et plus efficaces. Au cours de sa visite dans la wilaya de Tizi-Ouzou, le ministre de l'Intérieure s'est rendu au hameau de Tarikt, dans le village d'Ait Rahmoune à Ait Yahia Moussa, où il a présenté les condoléances du gouvernement à la famille de Kerouane Rabah, 64 ans, décédé dans les feux de forêts qui ont touché la région. Il a rendu un vibrant hommage à tous les corps constitués et aux citoyens qui se sont mobilisés pour circonscrire ces feux de forêts. Plus de 1.500 hectares ont été ravagés par les feux de forêts durant la semaine du 6 au 12 juillet dans plusieurs wilayas du pays, selon un bilan établi jeudi par la Direction générale des forêts (DGF).

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUMon, 17 Jul 2017 21:42:41 +0100
Processus électoraux : Des hommes de loi soumettent un manifestehttp://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82825-processus-electoraux-des-hommes-de-loi-soumettent-un-manifeste http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82825-processus-electoraux-des-hommes-de-loi-soumettent-un-manifesteProcessus électoraux : Des hommes de loi soumettent un manifeste

A l’approche des élections locales, des hommes et professeurs de loi ont interpellé, hier à Alger, le ministre de la Justice et garde des Sceaux, ainsi que les présidents des groupes parlementaires, par une plate-forme de recommandations relatives aux opérations électorales.

Dans un long plaidoyer, l’Association algérienne des études constitutionnelles et juridiques recommande, tout d’abord, la création d’une instance chargée du contrôle du financement de la campagne électorale. Un débat encore en cours en Algérie et qui divise la classe politique. Même le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune a saisi ce thème lorsqu’il a présenté son plan d’actions devant les deux Chambres du Parlement. Tel qu’expliqué par le professeur Sid-Ali Fadeli, professeur en droit à l’université de M’sila, les compensations financières prévues temporairement par la législation en vigueur doivent devenir permanentes et non plus aléatoires. Il a rappelé à ce propos que les frais d’une campagne électorale sont supportés par le parti politique qui présente des candidats aux différentes élections ou, le cas échéant, par le candidat indépendant. L’Etat a bien prévu un dédommagement, mais seulement en cas d’une victoire électorale. Mais les textes dédommagent un parti politique et non un candidat indépendant, fait remarquer le professeur Fadeli.

Au sujet de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), les intervenants sont allés au-devant des vœux du président de cette instance, Abdelouahab Derbal. Ils proposent de  doter cette instance de plus larges prérogatives. Ils sont d’avis, en effet, de doter la HIISE de pouvoirs coercitifs. Toutefois, ils ne manquent pas de contester le nombre de membres qui la composent, considérant en fait que les 410 membres qui y siègent (205 magistrats désignés par le chef de l’Etat et 205 autres membres représentant les compétences nationales proposées par le Conseil national économique et social) sont loin de pouvoir venir à bout des 60 000 centres de vote répartis à travers les 1 541 communes du pays. Aussi, et quand bien même ils considéreraient que l’Instance est un acquis constitutionnel, ils réclament une indépendance véritablement consacrée vis-à-vis du ministère de l’Intérieur et du pouvoir magistral. Ainsi, ils suggèrent de revoir le mode de désignation des membres.

Ils suggèrent aussi de permettre à l’Instance de M. Derbal de superviser l’ensemble des processus électoraux, depuis la révision du fichier électoral jusqu’au dépôt des candidatures et à la proclamation des résultats. Or, la HIISE ne dispose pas de mécanismes ni d’outils lui permettant de surveiller les scrutins.

Un autre détail a son importance pour Hamza Khadri, président de l’Association algérienne des études constitutionnelles et juridique, l’obligation pour un parti politique d’avoir récolté au moins un taux de 4% lors de précédentes élections. En effet, il considère que cette disposition a fait l’affaire des grands partis politiques lors des législatives du 4 mai dernier. Ce ne sera pas le cas lors des locales à venir. Sur un autre registre, il revendique à ce que l’encadrement des bureaux et centres de vote ne soit pas du ressort des P/APC mais un rôle dévolu à la HIISE. Une manière d’éviter que les P/APC, dit-il, n’usent de leurs prérogatives pour favoriser leurs partis respectifs.

]]>
L'INFO EN CONTINUMon, 17 Jul 2017 19:18:42 +0100
Après le corps des walis : Mouvement des Secrétaires généraux des wilayas et des circonscriptions administrativeshttp://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82824-apres-le-corps-des-walis-mouvement-des-secretaires-generaux-des-wilayas-et-des-circonscriptions-administratives http://reporters-dz.com/index.php/rss-a-la-une/item/82824-apres-le-corps-des-walis-mouvement-des-secretaires-generaux-des-wilayas-et-des-circonscriptions-administrativesAprès le corps des walis : Mouvement des Secrétaires généraux des wilayas et des circonscriptions administratives

 

Ce mouvement a touché 25 secrétaires généraux de wilaya et 4 de circonscriptions administratives. « En vertu de ce mouvement, les postes vacants des walis, nommés ministres dans le nouveau gouvernement, ont été pourvus », souligne un communiqué du ministère de l’Intérieur. Précisant que « le mouvement opéré par le président de la République dans le corps des walis, walis délégués et secrétaires généraux de wilaya et de circonscription  administrative vise à insuffler une nouvelle dynamique à la gestion des collectivités locales dans le cadre de la poursuite des efforts consentis en termes de développement et de modernisation du service public ».

Pour rappel, le mouvement dans le corps des walis a concerné 23 wilayas. 13 walis ont été mutés à d'autres wilayas, tandis que 14 cadres ont été promus au poste de wali, dont 3 walis délégués et 11 secrétaires généraux de wilaya. Dans ce cadre, les nouvelles nominations dans le corps des walis ont concerné deux femmes, portant ainsi le niveau de représentation de l'élément féminin dans ce corps à 3 femmes walis.

Les personnes promues ont été choisies parmi « les cadres ayant occupé différents postes de responsabilité au niveau des administrations locales et jouissant d'une expérience dans le domaine de la gestion publique locale », ajoute la même source. La moyenne d'âge des cadres nommés récemment est de 57 ans, ces derniers étant âgés de 54 à 60 ans.

Pour les walis délégués, ce mouvement a touché 7 postes. Sept cadres ont été promus au poste de wali délégué, 1 inspecteur général de wilaya, 2 secrétaires généraux de deux circonscriptions administratives et 4 chefs de daïra, dont une femme. Ces cadres nommés récemment sont âgés de 51 à 63 ans.

Comme nous l’avons déjà mentionné dans ces mêmes colonnes, le mouvement opéré par le président de la République intervient à quelques petits mois des élections locales qui se tiendront en novembre ou en décembre prochains, selon le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune. Une échéance électorale au service de laquelle les autorités comptent mettre tous les moyens nécessaires pour décrocher une participation massive, aussi bien de la part des partis politiques que des électeurs.

 

Secrétaires généraux de wilaya 

1-  Meziane Nassiba, secrétaire générale de la wilaya de Chlef

  1. Bechelaoui Youcef, secrétaire général de la wilaya de Batna
  1. Mezhoud Toufik, secrétaire général de la wilaya de Bejaïa
  1. Mokhbi Mohamed, secrétaire général de la wilaya de Béchar
  1. Aït Ahcen Rabah, secrétaire général de la wilaya de Blida
  1. Mohamedi Farid, secrétaire général de la wilaya de Tamanrasset
  1. Benamar Mohamed, secrétaire général de la wilaya d'Alger
  1. Bouzegza Lounès, secrétaire général de la wilaya de Sétif
  1. Lakhal Ayat Abdessalem, secrétaire général de la wilaya de Skikda
  1. Bradai Abdelkader, secrétaire général de la wilaya de Sidi Bel Abbès
  1. Abla Kamel, secrétaire générale de la wilaya d'Annaba
  1. Mous Djahid, secrétaire général de la wilaya de Guelma
  1. Bekkouche Benamar, secrétaire général de la wilaya de Constantine
  1. Merzougui Mohamed, secrétaire général de la wilaya de Médéa
  1. Hadjadj Messaoud, secrétaire général de la wilaya de Mostaganem
  1. Benkeltoum Mohamed, secrétaire général de la wilaya de Mascara
  1. Si Ali Meddah, secrétaire général de la wilaya d'Oran
  1. Harfouche Benarar, secrétaire général de la wilaya d'Illizi
  1. Cheurfa Aissam, secrétaire général de la wilaya de Boumerdes
  1. Dif Taoufik, secrétaire général de la wilaya d'El Tarf
  1. Lebad Hassane, secrétaire général de la wilaya de Tipasa
  1. Saïfi Khedidja, secrétaire générale de la wilaya de Mila
  1. Mebarki Ahmed, secrétaire général de la wilaya d'Aïn Témouchent
  1. Amrani Boualem, secrétaire général de la wilaya de Ghardaïa
  1. Sellam Chikh, secrétaire général de la wilaya de Relizane

Secrétaires généraux  de circonscription administrative 

  1. Dahadj Mohamed El Barka, secrétaire général de la circonscription administrative de Beni Abbès, à la wilaya de Béchar
  1. Nouacer Brahim, secrétaire général de la circonscription administrative d'In Guezzam, à la wilaya de Tamanrasset
  1. Bada Khaled, secrétaire général de la circonscription administrative de Touggourt à la wilaya d’Ouargla
  1. Belouaar Kaddour, secrétaire général de la circonscription administrative de Djanet à la wilaya d'Illizi.
]]>
L'INFO EN CONTINUMon, 17 Jul 2017 18:57:39 +0100