Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Video a la une

Incendie  à bord du ferry algérien Tariq Ibn Ziyad 

jeudi, 20 avril 2017 06:00

FLN : Ould Abbès répond à ses détracteurs : «Nous raflerons tout»

Écrit par RAMI B.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

« Dima FLN » (toujours FLN), c’est avec ce slogan crié à l’unisson par près d’un millier de personnes que Djamel Ould Abbès a été accueilli, hier, au Théâtre régional d’Annaba, où il devait animer un meeting. Une salle pleine à craquer, des banderoles déployées et agitées passant de mains en mains, des vivats, des youyous et des applaudissements avaient balisé le terrain pour le patron du vieux parti qui était très à l’aise.

« Nous sommes venus à Annaba pour vous présenter notre liste, votre liste.
Nous avons veillé à ce que celle-ci reflète un équilibre. Ils sont universitaires, car cette fois, nous avons veillé à élever le niveau, Annaba mérite que des candidats compétents la représentent. Je suis vraiment content de voir cet enthousiasme, cette mobilisation que je constate à travers vous, ici, présents. Je suis sûr que nous l’emporterons face à nos adversaires sur le terrain, adversaires que nous respectons et qui doivent eux aussi nous respecter.
Je ne tolérerai aucune agression ou dépassement et celui qui portera atteinte au parti ou à ses militants quelle que soit sa position me trouvera devant lui. » Tonnerre d’applaudissements, youyous et ce « dima FLN » qui revient comme un leitmotiv.
Poursuivant, il abordera la question du choix des candidats à travers le pays. « 70% de nos candidats sont universitaires, 183 femmes sont sur les listes FLN. Nous avons veillé à ce que ces listes représentent toutes la catégories de la population, du militant de base au ministre, en passant par les jeunes, les travailleurs, les moudjahidine, les étudiants et même les personnes aux besoins spécifiques. Un équilibre indispensable, tout en veillant à ce que le niveau de nos candidats soit élevé, conformément aux directives du président de la République. C’est difficile de faire le choix entre 6 294 noms qui nous ont été transmis par les mouhafadas qui ont reçu pour instructions de ne pas procéder à une présélection. Nous l’avons fait en concertation avec les responsables du parti et la machine est maintenant en marche. »
Abordant la question du programme du FLN, il exhibera une photo du président de la République et la montrant à l’assistance : « C’est notre programme ! Le programme du président de la République. » Et là, c’est l’hystérie dans la salle. Un standing ovation qui a duré quelques minutes avec « Bouteflika Président ! » scandé à tue-tête. « On nous reproche d’avoir déclaré que nous allons avoir la majorité absolue dans ces élections. Aujourd’hui, je dis et je le répète, nous allons encore plus loin, puisque nous allons tout rafler. Car avant de dire cela, n’oubliez pas que je suis médecin. J’ai fait un diagnostic de la situation et j’ai prescrit une thérapie qui ne peut qu’aboutir à la victoire du FLN », conclut-il. 

Laissez un commentaire

Environnement

Climat : Après trois ans de stabilité, les émissions de CO2 en hausse

  En matière d’environnement rien

Environnement -
14-11-2017
Patrimoine naturel mondial : Deux fois plus de sites menacés

  Blanchiment des coraux, fonte de

Environnement -
14-11-2017
Les start-ups au service de l’environnement

Les progrès réalisés par des entreprises

Environnement -
14-11-2017
Une approche pragmatique de la politique climatique

Les efforts diplomatiques menés en vue d

Environnement -
14-11-2017