Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 12 août 2017 06:00

Le RCD enregistre de nombreuses démissions à Tizi-Ouzou : Les élections locales, un test pour enrayer le spectre de la désintégration

Écrit par SARAH A.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

ace aux départs d’élus et de militants, enregistrés depuis l’annonce des résultats des législatives du mois de mai dernier, le RCD agit comme si rien ne s’était passé et s’attelle à la préparation du rendez-vous électoral de l’automne prochain. Une activité qui s’accompagne d’une offensive agressive sur le plan de la communication, investissant les réseaux sociaux et les médias pour minimiser ou réfuter cette désaffection quasi historique qui touche sa base militante. Elle a commencé avec celle du P/APC de Tizi-Ouzou, suivie de cadres et militants des sections communales de Tizi Ouzou, Iboudrarène et Azazga, et, récemment, celle du P/APC de Tadmait. Une cascade de départs qui contredit la belle sérénité affichée par le RCD. Dans sa conférence de presse du 29 juillet dernier, le président du bureau régional du RCD annonce que 51 listes APC sont déjà prêtes. 

 

Les 15 communes qui restent à couvrir sont «un jeu d’enfant », réplique le responsable du RCD. En observateur avisé de la scène électorale locale, il doit certainement mesurer l’adversité à laquelle doit faire face son parti lors du rendez-vous électoral de novembre prochain. En plus de ses adversaires traditionnels, à savoir le FFS, le FLN et le RND, le parti de Mohcine Bellabès, ainsi d’ailleurs que les formations politiques citées, doit compter cette fois avec une profusion de listes indépendantes. De nombreux acteurs politiques ou de la société civile préparent activement cette échéance.
A commencer par l’alternative citoyenne du député indépendant, Nordine Aït Hamouda qui compte présenter des listes sur une dizaine de communes, plus une liste APW. Le Manifeste des militants pour les libertés démocratiques (MMLD), un sigle jusque-là inconnu, compte s’investir sur une quinzaine de communes et, sans doute aussi, l’APW. Le RPK, le nouveau parti autonomiste, ne cache pas ses ambitions électorales. Une question qu’il doit trancher lors des prochaines réunions de ses instances.
La nouveauté est que beaucoup parmi ces prétendants sont des militants politiques aguerris dont certains ont déjà assumé des mandats électifs au sein du FFS ou du RCD, voire même du FLN. Se voulant une alternative aux partis traditionnels, ces derniers envisagent de présenter des listes communes pour les APC et à l’APW. De leur côté, Ouahab Aït Menguellat et son staff préparent activement leur liste pour la commune de Tizi-Ouzou. Une candidature qui s’annonce comme un pied de nez à son ex-parti le RCD qui, visiblement, ne se présentera pas en terrain conquis.

Laissez un commentaire

Environnement

Climat : Après trois ans de stabilité, les émissions de CO2 en hausse

  En matière d’environnement rien

Environnement -
14-11-2017
Patrimoine naturel mondial : Deux fois plus de sites menacés

  Blanchiment des coraux, fonte de

Environnement -
14-11-2017
Les start-ups au service de l’environnement

Les progrès réalisés par des entreprises

Environnement -
14-11-2017
Une approche pragmatique de la politique climatique

Les efforts diplomatiques menés en vue d

Environnement -
14-11-2017

Culture

«Les Zinzins du Café Riche» : Le charme discret de la dinanderie

La dinanderie aura été, aux côtés de l’a

Culture -
12-12-2017
Annaba : Premières journées des théâtres régionaux

  Du 11 au 14 décembre se tiennent

Culture -
12-12-2017
Arabie saoudite : Après 35 ans, l’interdiction des cinémas levée

L’Arabie saoudite a levé, hier lundi, l’

Culture -
12-12-2017