Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Video a la une

Interview avec Mohammed DIB à propos de "Qui se souvient de la mer"

dimanche, 13 août 2017 06:00

Plusieurs partis et indépendants se préparent déjà pour les locales : La bataille électorale s’annonce rude à Béjaïa

Écrit par CHAFIK AIT M’BAREK
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pas de répit pour la classe politique à Béjaïa. En effet, bien que la saison estivale soit synonyme de période de détente et de villégiature, les quartiers généraux des principaux partis politiques à Béjaïa sont en pleine effervescence. Et pour cause. La préparation de la prochaine échéance électorale, les locales en l’occurrence, prévue avant de la fin de l’année en cours, hante les esprits des politiques de la région, même si la date du scrutin n’est pas encore arrêtée.

Ainsi donc, les différents partis politiques, du moins les plus ancrés dans la wilaya, et les candidats indépendants se préparent activement pour mieux affronter la prochaine échéance électorale que certains observateurs politiques considèrent comme primordiale du fait qu’elle permettra de redéfinir la nouvelle carte politique de la région. Du coup, les plus importantes forces politiques, notamment le FFS et le RCD, et à un degré moindre le FLN et le RND, s’attellent à mettre le paquet afin de tenter à maintenir leur hégémonie sur le plan régional. L’enjeu est tellement important pour ces partis que certains responsables locaux ont sacrifié leurs vacances pour se consacrer aux activités préparatoires, telles que la tenue des assemblées générales portant renouvellement de leurs structures de base (bureaux communaux), la mise en place des commissions locales et une autre au niveau régional, chargées de la collectes des dossiers de candidatures pour les APC et l’APW, l’élaboration des programmes électoraux et de la stratégie de campagne électorale… C’est dans cette optique que les cadres du FFS et du RCD mènent actuellement une vaste campagne de restructuration et de redéploiement organique en sillonnant les 52 communes de la wilaya. Confectionner le maximum de listes possibles en vue de marquer sa forte présence sur le terrain, est le défi majeur que compte relever chacun des partis politiques ayant un ancrage populaire en Kabylie. 

Pour ce faire, le FFS, qui veut demeurer la première force politique dans cette région, a tenu récemment un conseil fédéral, au lendemain de son dernier conseil national, pour arrêter un calendrier visant à finaliser l’opération de recueil des candidatures à travers l’ensemble des communes. Selon Rachid Chabati, député et fédéral FFS de la wilaya de Béjaïa, son parti a déjà procédé à la mise en place d’un directoire de campagne, composé de plusieurs commissions : la communication, l’élaboration du programme électoral spécial élections locales, l’animation politique, finances et logistiques… Le premier responsable du FFS à Béjaïa affirme avoir déjà organisé une trentaine de rencontres-débats dans plusieurs communes de la wilaya et qu’il ne reste qu’une semaine pour terminer l’opération. « Cela fait plus de dix jours que nous avons entamé la collecte des dossiers pour l’APW. Quant aux APC, chaque section communale est tenue de se charger de la confection de sa liste électorale. Notre objectif est de présenter des listes dans l’ensemble des communes », nous dira M. Chabati.

Le RCD veut reconquérir le terrain perdu
Même son de cloche chez le RCD, deuxième force politique en Kabylie. Son nouveau président du bureau régional (BR), Lebdouci Moumouh, indique que la commission électorale de wilaya a été installée et le dépôt de candidatures pour l’Assemblée populaire de wilaya (APW) a déjà commencé. « Nous sommes en train de renouveler nos instances locales afin de mieux se préparer pour les élections locales de cette année. Nos membres du bureau régional et ceux du conseil national, ainsi que nos députés sont à pied d’œuvre pour accomplir cette tâche organique. Nous comptons présenter des listes dans la majorité des communes, en sus de celle de l’APW », a-t-il expliqué. Visiblement, la formation de Mohcine Belabbas ambitionne de reconquérir le terrain perdu notamment depuis le retrait de son leader charismatique de la présidence du parti, le Dr. Saïd Sadi. Néanmoins, il faut dire que le RCD aura certainement du mal à présenter des listes dans certaines communes, dont celle de Béjaïa, où il ne dispose d’aucun élu. Il sera, en effet, tenu de recourir à la collecte de signatures, conformément aux dispositions du code électoral, pour pouvoir présenter une liste dans la plus importante commune de la wilaya, qui compte 33 sièges. Par ailleurs, les deux partis appartenant à l’alliance présidentielle, le FLN et le RND, se contentent, quant à eux, du travail de coulisses et de proximité, en attendant la reprise officielle de l’activité politique à la faveur de la prochaine rentrée sociale. Hormis les membres de la Mouhafadha FLN de Béjaïa, qui se sont réunis la semaine écoulée pour faire le point sur les dernières orientations de leur direction nationale, relatives à la préparation de la prochaine joute électorale, aucune autre rencontre ou activité organique n’a été organisée jusque-là par ces deux formations pro-gouvernementales.

Les indépendants, l’autre donne
Enfin, l’autre donne qui pourrait faire une surprise lors de ces élections locales, n’est autre que l’entrée en lice de plusieurs listes indépendantes. Parmi les plus en vue, on peut citer celle que prépare le candidat malheureux aux législatives du 4 mai dernier, Hamid Ferhat, ancien président de l’APW sous la bannière du FFS.
Le député indépendant Braham Bennadji, lui aussi, est en passe de contacter des candidats potentiels en vue de donner un prolongement à son mouvement politique appelé « Initiative citoyenne ». L’ancien P/APC de Tinebdar, afin de ratisser large en prévision de ces élections locales, envisage de confectionner des listes en faisant appel aux dissidents des deux partis « frères ennemis », le FFS et le RCD. C’est dire que la prochaine bataille électorale s’annonce des plus rudes à Béjaïa.

Laissez un commentaire

Economie

Sports

Monde

Nigeria Le retour «sécuritaire » du président Buhari

Le président Muhammadu Buhari s’est affi

Monde -
22-08-2017
Read more »
Joao Lourenço, dauphin idéal du président dos Santos

Un fidèle du régime, un homme du sérail,

Monde -
22-08-2017
Read more »

Environnement

Culture

Il est décédé dimanche à l’âge de 91 ans : Jerry Lewis, un vrai cinglé de cinéma

La légende du rire et de la pitrerie int

Culture -
22-08-2017
Salon international du livre du Caire 2018 : L’Algérie, invitée d’honneur

Revenant sur l’état des relations cultur

Culture -
22-08-2017
Festival Raconte-Arts : L’édition 2018 programmée à Tiferdud

Pour l’année prochaine, le festival Raco

Culture -
21-08-2017
Festival de la chanson oranaise : Blaoui Houari à l’honneur !

La 10e édition du Festival de la chanson

Culture -
21-08-2017

Région

El Tarf : Bouchon monstre au poste de transit d’Oum Teboul

Au niveau de tous les pos

Région -
22-08-2017
Biskra : C’est parti pour l’aquaparc des Jardins des Zibans

Biskra est l’une des vill

Région -
22-08-2017
Chlef : Réouverture de la piscine de proximité de Boukadir

La piscine de proximité d

Région -
22-08-2017
Oran : La station de traitement des lixiviats opérationnelle

La première station pour

Région -
22-08-2017
Constantine : Sombre destin pour les salles obscures

  Je vous parle d’u

Région -
22-08-2017