Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Video a la une

Interview avec Mohammed DIB à propos de "Qui se souvient de la mer"

dimanche, 13 août 2017 06:00

FLN Facéties, clin d’œil: objets politiques de Ould Abbès sur l’affaire Tebboune, en séjour moldave !

Écrit par Selma Allane et Fayçal Djoudi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le secrétaire général du FLN a fait, hier, un commentaire sur le récent recadrage du Premier ministre Abdelmadjid Tebboune par le président de la République.

 


Ce commentaire était pour affirmer, une nouvelle fois, que les instructions que M. Tebboune avaient reçues en ce qui concerne entre autres le dossier des importations, avant l’entrée en vigueur de la rationalisation du commerce extérieur, sont belles et bien signées par M. Abdelaziz Bouteflika. Il était surtout fait pour couper court à une rumeur selon laquelle l’origine de ces instructions – très sévères sur l’action du Premier ministre – n’était pas claire. Le sens politique à retenir de l’intervention de M. Ould Abbès, hier, était cependant plus important pour les jours à venir. Le Premier ministre, qui doit rentrer de vacances avant jeudi au plus tard, selon certaines indiscrétions, devrait reprendre en main ses dossiers avec l’idée qu’aucune formation de la majorité présidentielle ne le soutient après le recadrage dont il a fait l’objet de la part du président de la République. Ni le FLN, dont le chef s’est exprimé en des termes suggestifs et même déclaratifs – selon lesquels quand le Président parle, sa majorité exécute – Le RND n’a montré aucune expression de sympathie ou de compassion vis-à-vis de M. Tebboune.
Clin d’œil ou facétie propre au personnage : Djamel Ould Abbès dira d’Ahmed Ouyahia, directeur de cabinet du président de la République et patron incontesté du RND, qu’ils sont « amis ». « On se connaît depuis 1993, et on a eu grand plaisir à travailler ensemble », a-t-il lâché.
«J’insiste, Ahmed Ouyahia est un ami et un proche depuis longtemps, par conséquent, je ne pourrais me permettre l’inélégance de l’attaquer. » Le secrétaire général du FLN répondait à une question de journaliste, mais avec un plaisir et une précision à faire l’éloge du dirigeant du RND qui ne trompent pas.

Que fera M. Tebboune après sa reprise du travail ?
La question passionne toutes les rédactions et capte l’attention de l’opinion politique dans le pays. A moins d’une erreur, M. Ould Abbès a semblé l’éluder en qualifiant le bras de fer, engagé il y a quelques semaines par le Premier ministre contre le numéro 1 du FCE, Ali Haddad, soutenu par le secrétaire général de l’UGTA Abdelmadjid Sidi-Saïd, « d’emballement médiatique» sans conséquence. «Cette page est définitivement tournée et le conflit, dont tout le monde parle depuis quelques semaines, fait partie du passé », a-t-il dit. Une fois le commentaire fait sur cette affaire, le volubile Djamel Ould Abbès a préféré aborder dans sa conférence de presse l’actualité de son parti plus longuement.
Celle-ci est marquée par les prochaines élections locales pour lesquelles une «commission» a été mise en place pour établir une «stratégie électorale», a indiqué, hier, son secrétaire général. Pour les déclarations de candidatures, le dernier délai pour leur dépôt sera le 5 septembre prochain, a prévenu M. Ould Abbès. La confection des listes électorales incombera aux « mouhafadha et aux kasma », a-t-il ajouté.

 

Dernière modification le samedi, 12 août 2017 22:27

Laissez un commentaire

Environnement