Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 11 octobre 2017 07:43

Ouargla : Les chômeurs montent au créneau

Écrit par chahinaz ghellab
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La colère des chômeurs d’Ouargla et de Hassi Messaoud demeure vive. Ces derniers se sont sentis provoqués par les déclarations du wali d’Ouargla qui, dans une conférence de presse organisée la semaine dernière, les « invitait », s’ils voulaient travailler, à aller dans les chantiers du bâtiment occuper les postes actuellement pris par des migrants subsahariens.

Lundi dernier, les protestataires sont revenus à la charge et des affrontements ont éclaté lorsque les services de sécurité ont tenté de rouvrir la route qu’une trentaine de chômeurs bloquaient au niveau de l’entrée de l’université Kasdi-Merbah, à proximité du siège de la direction de la Protection civile sur la Route nationale 49.
Au même moment, dans le centre-ville, d’autres chômeurs ont organisé des de protestation devant les agences d’emploi. La plus marquante était celle de l’Agence de l’emploi de Mekhadma, où des jeunes sont montés sur le toit, menaçant de se jeter dans le vide. Corde au cou, certains ont menacé de se pendre tandis que d’autres de s’immoler.
Ils continuent de réclamer non seulement des postes de travail mais aussi la réduction des critères de recrutement, notamment pour accéder aux sociétés pétrolières implantées à Hassi Messaoud. Des chômeurs diplômés, munis de leurs titres universitaires en mastère et qui attendent depuis des années de voir apparaître leurs noms sur la liste de profilage du Wassit, logiciel de placement, ont choisi à leur tour le siège de la wilaya pour protester.
Pour l’ensemble des demandeurs d’emploi, les arguments sont les mêmes : le nouveau système d’information, intégré de l’Anem pour le traitement des offres et des candidats Wassit ne serait qu’une « supercherie et un moyen de plus pour détourner les regards du trafic d’influence et des passe-droits dans les procédures de recrutement ».
Des accusations sans cesse contestées par l’Anem, qui brandit le système information de gestion des offres d’emploi El Wassit comme un gage de transparence et d’équité permettant même un profilage très affiné. Les chômeurs, eux, « refusent » l’offre du wali et rejettent les postes de manœuvre dans les différents chantiers de construction à ciel ouvert dans la nouvelle zone d’extension urbaine El Khafdji, près de Ouargla. Cette zone connaît depuis peu une relance remarquable de projets de logements avec quelque 14 000 unités toutes formules confondues en cours de construction.

Laissez un commentaire

Environnement

Climat : Après trois ans de stabilité, les émissions de CO2 en hausse

  En matière d’environnement rien

Environnement -
14-11-2017
Patrimoine naturel mondial : Deux fois plus de sites menacés

  Blanchiment des coraux, fonte de

Environnement -
14-11-2017
Les start-ups au service de l’environnement

Les progrès réalisés par des entreprises

Environnement -
14-11-2017
Une approche pragmatique de la politique climatique

Les efforts diplomatiques menés en vue d

Environnement -
14-11-2017

Culture