Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 14 novembre 2017 06:00

Education nationale / Un sit-in demain et une grève les 20 et 21 novembre : L’Unpef défie Benghebrit

Écrit par meriem kaci
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’Union nationale des personnels de l’Education et de la Formation (Unpef) a appelé ses adhérents à une action de protestation nationale les 20 et 21 novembre Courant. C’est ce qui a été décidé à l’issue de la réunion de son comité national réuni dimanche dernier à Alger, selon un communiqué du syndicat.

Ces journées de grève seront observées sous le slogan «Sans auxiliaires de l’éducation dans les établissements scolaires». Il a été également décidé d’observer un sit-in de protestation le 21 novembre devant les sièges des Directions de l’Education nationale, ajoute la même source. Le syndicat dénonce «la discrimination flagrante» du ministère de l’Éducation «lorsqu’il s’agit de la délivrance de licences exceptionnelles pour les corps communs», déplore le syndicat. Il réclame la «conversion automatique des postes budgétaires en voie de disparition au rang d’auxiliaires de l’éducation». Il demande également de valoriser l’expérience professionnelle avant de procéder à la promotion vers des échelons supérieurs et «d’abolir» le processus de nomination des assistants et auxiliaires de l’éducation au poste de «conseiller». Le syndicat n’omet pas de rappeler à ses adhérents de prendre part «en masse» au sit-in national qui se tiendra demain, comme il a été décidé lors de la tenue de la session extraordinaire du syndicat, ajoute le communiqué. Une action de protestation à laquelle il a appelé indépendamment des autres syndicats du corps enseignant avec pour mot d’ordre de s’opposer aux réformes mises en œuvre par la ministre de l’Education nationale Nouria Benghebrit de montrer son attachement aux constantes nationales. Ce syndicat réputé être «conservateur» prévoit d’organiser une action de protestation pour réclamer l’arrêt immédiat des réformes menées par la ministre Nouria Benghebrit. Le sit-in a pour principal objectif de mettre la pression sur le ministère de l’Éducation afin qu’il réponde positivement à sa requête de revenir à l’ancien programme. Une position qui n’est pas partagée par l’ensemble des syndicats du corps enseignant qui ont apporté leur soutien à la ministre de l’Éducation. La ministre de l’Education est accusée depuis de nombreuses années de «combattre l’Islam», suscitant l’ire de ses détracteurs suite à la suppression, par exemple, de la «besmala» de certains manuels. D’ailleurs, Mme Benghebrit a affirmé jeudi dernier à l’APN que l’aspect religieux est «fortement présent» dans les programmes scolaires des trois cycles de l’éducation, conformément à la Constitution, à la loi d’orientation sur l’Education nationale et aux valeurs de la société algérienne

Laissez un commentaire

Culture

Après le Festival du cinéma : Le Caire, de l’autre côté de l’écran

Emporté par le frénétique tourbillon d

Culture -
11-12-2018
6ème édition du concours «Jeune artiste-peintre» : Les trois lauréats récompensés

Un vernissage a été organisé avant-hie

Culture -
11-12-2018
6ème édition du concours «Jeune artiste-peintre» : Les trois lauréats récompensés

Un vernissage a été organisé avant-hie

Culture -
11-12-2018
Projetées hors compétition : Trois œuvres clôturent le Fica 2018

La 9e édition du Festival internationa

Culture -
11-12-2018