Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

mercredi, 16 mai 2018 06:00

Bouteflika à l’occasion de la Journée internationale du vivre ensemble en paix : « Notre pays a constamment prôné la promotion du dialogue, de l’entente et de la coopération entre les religions et les cultures »

Écrit par Feriel Nourine
Évaluer cet élément
(0 Votes)
A l’occasion de la Journée internationale du vivre ensemble en paix, célébrée le 16 mai, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé  hier un message à travers lequel il a mis en évidence les efforts de l’Algérie à promouvoir le dialogue, l’entente et la coopération entre les religions et les cultures.

« Face aux théoriciens de la confrontation civilisationnelle, face aux partisans des logiques de l’exclusion, face aux promoteurs de l’extrémisme et des violences multiformes qui en découlent, dont le repli sur soi, le rejet et l’infériorisation de l’autre, la discrimination sous toutes ses formes, et malheureusement la phobie du musulman en particulier, notre pays a constamment prôné la promotion du dialogue, de l’entente et de la coopération entre les religions et les cultures, puisant pour cela ses références dans les enseignements de notre sainte religion l’Islam, la religion qui prône la paix et la coexistence ainsi que le montrent des siècles d’histoire de l’humanité, à travers les continents », a souligné le chef de l’Etat. Rappelant que « c’est partant de ces nobles valeurs de l’Islam, religion du peuple et de l’Etat en Algérie, que notre valeureux peuple a surmonté sa tragédie nationale marquée par un terrorisme barbare et abject que notre pays a affronté seul et isolé grâce à la détermination souveraine de son peuple à travers son choix de la paix et de la concorde civile ».
M. Bouteflika est également revenu sur les composantes de l’identité nationale que sont, a-t-il cité, « l’Islam, l’arabité et l’amazighité » en insistant sur « la  nécessité de les soustraire aux exploitations politiques et politiciennes, la promotion de politiques économiques, sociales et culturelles mues par l’exigence d’inclusivité et de justice sociale, ainsi que des stratégies de développement du territoire guidées par une répartition équitable des chances, de la richesse nationale et de la prospérité ainsi générée », a-t-il prôné. Sur le même registre, le premier responsable du pays a aussi abordé « les importantes avancées enregistrées par notre pays dans la promotion des droits et du statut de la femme au sein de notre société et du rôle déterminant qui reste le sien autant dans la protection de la cohésion sociale et nationale, que dans la transmission des valeurs fondatrices qui soudent la Nation algérienne depuis des millénaires ».
Le système éducatif national a été, en outre, mis en exergue par le président de la République, et ce, a-t-il affirmé, à travers la « profonde réforme » qu’il a subie et le rôle qu’il joue, et qu’il doit jouer encore pour « essaimer  davantage les valeurs du vivre ensemble en paix parmi les millions d’élèves ».
Sur le plan international, le chef de l’Etat n’a pas manqué de rappeler que l’Algérie « a joint ses efforts à ceux d’autres pays pour que prévale entre les peuples la culture de la paix, de la solidarité, de la tolérance et du dialogue ».
Pour rappel,  le 8 décembre dernier, l’Assemblée générale des Nations unies avait proclamé le 16 décembre Journée du vivre ensemble en paix, grâce à l’initiative de l’Association Internationale soufie Alawiyya, l’ONG présidée par Cheikh Khaled Ben Tounès, avec le soutien de son pays l’Algérie.

Inauguration du siège de la zaouia Belkaidia
Outre le message adressé à l’occasion de cette journée, le président de la République a  inauguré hier le siège national de la zaouïa Belkaidia, située dans la localité de Tixeraine, commune de Birkhadem. Il a également effectué, durant la même journée, une visite d’inspection de la Grande mosquée d’Alger pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de ce projet. Le chef de l’Etat était accompagné, dans cette sortie, du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, et du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar. Bâtie  sur une superficie globale de 5 hectares, la zaouïa Belkaidia abrite une école coranique d’une capacité d’accueil de 300 places ainsi qu’une bibliothèque de 1 200 m2. Ce lieu de culte compte également un centre de formation professionnelle qui permettra aux étudiants d’obtenir, outre leurs titres en éducation islamique, des diplômes pour pouvoir exercer plus tard d’autres métiers en cas de choix d’une autre formation autre qu’imam. Les « Dourous El-Mohammadia », organisés chaque Ramadhan en collaboration avec la wilaya d’Oran, au siège national de la zaouïa de Tarika Belkaidia de Sidi Maârouf, se tiendront cette année à la zaouïa de Tixeraïne.

Inspection des  travaux de la Grande mosquée d’Alger
Après l’inauguration du siège de la zaouia Belkaidia, le chef de l’Etat s’est rendu dans la commune de Mohammadia, où il a effectué une visite d’inspection à la Grande mosquée d’Alger pour s’enquérir de l’avancement des travaux de cet édifice religieux, scientifique et culturel. Réalisée sur une superficie de 27 hectares, la Grande mosquée d’Alger, confiée à l’Entreprise chinoise  CSCEC, a vu ses travaux, lancés au début de l’année 2012, à un stade très avancé et sera livrée fin 2018. Elle  compte une salle de prière d’une superficie de 20 000 m2, un minaret haut de 267 m, une bibliothèque, un centre culturel, une maison du Coran, ainsi que des jardins, un parking,  des espaces de restauration, des blocs administratifs et des postes de la Protection civile et de la Sûreté. Outre la salle de prière d’une capacité d’accueil de 120 000 fidèles, cette mosquée comptera un musée d’art et d’histoire islamiques ainsi qu’un centre d’études sur l`histoire de l’Algérie. Plus grand édifice du genre en Afrique, la Grande mosquée d’Alger est la troisième plus grande au monde après Masdjid Al-Haram de La Mecque et Masdjid Al-Nabawi de Médine. La sortie algéroise effectuée hier par le Président de la République est la seconde du genre qui intervient en quelques semaines. Le 9 avril dernier, M. Bouteflika avait inauguré un autre lieu de culte dans la capitale, en l’occurrence la mosquée Ketchaoua rénovée, située dans la basse Casbah.
Dernière modification le mercredi, 16 mai 2018 09:19

Laissez un commentaire

Culture

Opéra d’Alger : Cap sur les partenariats et cycles de formation

L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh célèbre

Culture -
23-09-2018
Partenariat IFA/AlBayan Academy de Batna

Du 10 au 16 septembre, l’écrivain et g

Culture -
23-09-2018
La Journée du Manuscrit francophone à Alger

Après Paris, Dakar, l’Unesco, Abidjan et

Culture -
23-09-2018