Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 12 février 2018 06:00

L’État toujours déterminé à soutenir la création de structures sportives : Ouldi Ali veut «assurer le retour sur investissement»

Écrit par Saïd B.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En visite dans la wilaya de Saïda, le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, a saisi l’occasion pour réaffirmer la détermination de l’Etat à soutenir la création de structures sportives. Mais, le patron du MJS n’a fourni aucun chiffre concernant les projets réalisés jusque-là à travers tout le territoire national ni sur les projets en cours de réalisation.

Lors d’un point de presse, en marge de sa visite d’inspection dans la wilaya de Saïda, El-Hadi Ould Ali a souligné que l’Etat algérien appuie la création de structures sportives pour relancer le mouvement sportif à travers toutes les wilayas du pays.
Certains estiment que cette déclaration du premier responsable du sport en Algérie indique, si besoin est, qu’il n’y aurait donc pas de blocage des réalisations des infrastructures sportives en dépit de la rationalisation des dépenses et des restrictions budgétaires dans certains secteurs.
Tous les voyants semblent donc au vert et c’est de bon augure. D’autant qu’il est très important de rappeler que, outre le championnat du monde de handball (U21), organisé l’été dernier à Alger, notre pays prépare l’organisation de deux événements sportifs majeurs, à savoir la 3e édition des Jeux Africains de la Jeunesse (JAJ), cet été à Alger, et la 19e édition des Jeux Méditerranéens en 2021 à Oran.
Ce qui veut dire qu’en plus des besoins nationaux en matière d’infrastructures sportives, toutes formes confondues, ces rendez-vous internationaux devront pousser le ministère de la Jeunesse et des Sports à suivre régulièrement les projets planifiés. Surtout pour assurer leurs livraisons dans les délais impartis.


Une assise infrastructurelle pour l’avenir
Pour rappel, parmi les projets en cours dans la perspectives des deux évènements sportifs que prépare notre pays on citera : 7 piscines de 50m, 13 piscines de 25 m, 1 vélodrome, 3 stades de football d’une capacité 2 000 places chacun, 3 pistes d’athlétisme, 2 lycées sportifs, 1 salle OMS de 3 000 places et une étude pour la modernisation de la cité olympique, sans oublier le développement et la mise en service d’un système d’information.
C’est dire que c’est un véritable défi pour le ministère de la Jeunesse et des Sports que de suivre avec minutie les travaux de réalisation de ces infrastructures. Il faudra être vigilant sur les délais de réalisation. Mais pas que…
En Algérie, il y a cette tendance à oublier que le plus important dans la réalisation de ces infrastructures c’est surtout d’assurer le retour sur investissement, d’une part. Ensuite, il ne faut surtout pas oublier, également, de mettre les personnes qu’il faut à la place qu’il faut. Et ce, dans l’optique d’assurer la bonne gestion de ces réalisations. Quant à leur entretien, il constituera un véritable baromètre, voire «référence», pour juger de la bonne gestion dans le sens le plus large de cette mission, qui ne semble pas être bien maîtrisée jusque-là… 

Laissez un commentaire