Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

mardi, 13 février 2018 06:00

Ligue des Champions UEFA (huitièmes de finale) : Juventus-Tottenham : la menace Kane

Écrit par Mohamed Touileb
Évaluer cet élément
(0 Votes)

C’est l’heure de la mort subite en Ligue des Champions UEFA. Le moment de jeter toutes les forces pour rester dans la compétition. Fini le moment de gérer. Il n’y a plus droit à l’erreur.


Les chocs, il y en a à la pelle au programme des huitièmes de finale. Avant le grand choc entre le Real Madrid et le Paris Saint-Germain prévu demain (20h45), quatre équipes seront en lice ce soir. Manchester City, un des sérieux favoris pour le sacre, rendra visite au FC Bâle (Suisse), tandis que la Juventus Turin, qui a ses traditions dans ce tournoi, accueillera les Anglais du Tottenham Hotspurs. Ça promet d’être chaud au Juventus Stadium !

Ce soir sera la 501e apparition du géant Gianluigi Buffon dans les cages turinoises. Il faudra fêter ça mais il y aura des « Spurs » qui sont décidés à gâcher la « festa ». L’arme fatale des Londoniens est certainement leur fer de lance Harry Kane. Le goleador est « on fire » depuis le début de la saison. Il n’y a pas beaucoup d’arrière-gardes qui ont résisté à son appétit. L’avant-centre compte déjà 33 buts et 4 passes décisives en 29 rencontres avec le club et la sélection.
En C1, il a planté 6 réalisations lors du premier tour avec 5 rencontres jouées. Kane est aussi le joueur le plus rapide en Premier League à avoir dépassé la barre des 100 buts. Le tout en 143 rencontres s’il vous plaît.


Le verrou juventino
Le feu face au fer, c’est ainsi qu’on pourra incarner ce duel italo-anglais. En face, les poulains de Mauricio Pochettino affronteront une équipe invaincue lors de ses 14 derniers matchs (12 victoires et 2 nuls). Un véritable coffre-fort. La «Juve» c’est très solide. Cette belle série, les «Bianconeri» la doivent à leur défense intraitable. Depuis le 22 novembre, date du dernier revers chez la Sampdoria de Gênes, la « Vieille Dame » n’a vu ses filets trembler qu’une seule et unique fois. L’entraîneur Massimo Allegri n’a pas manqué de louer la robustesse de ses poulains en les félicitant après la victoire 2 buts à 0 vendredi contre la Fiorentina en Serie A. «Bravo à mes gars! 62 points et un but (encaissé) lors des 16 dernières rencontres. Maintenant, nous devons nous concentrer sur la Ligue des champions face à Tottenham», a-t-il déclaré.
Cependant, pour le match de ce soir, il devra faire sans un élément important derrière. Il s’agit de l’expérimenté Andrea Barzagli. Absent des entraînements dimanche, le joueur de 36 ans souffre d’un œdème au muscle solaire de la jambe droite. Il ne devrait pas être de la partie. Il faudra être vigilent contre cette formation de Tottenham qui a terminé première d’une poule « H » où figurait le Real Madrid double tenant du titre. Rien que ça…


Bâle promis pour City ?
L’autre rencontre du jour se déroulera en Suisse. Elle mettra aux prises le FC Bâle et Manchester City. Une affiche qui semble moins équilibrée par rapport à la première. Tout simplement parce que les «Citizens» sont en train de marcher sur la Premier League en Angleterre. Drivés par Pep Guardiola, les «Sky Blues» sont en train de livrer des prestations à couper le souffle. Illustration avec ces 16 points d’écarts en championnat d’Angleterre. Même le rival United ne peut pas suivre la cadence imposée par les camardes du très talentueux Kevin De Bruyne.
Les Mancuniens présentent de sérieux atouts pour passer l’écueil bâlois en toute aisance. Il faudra, néanmoins, se méfier de l’excès de confiance. Les matchs européens ont un cachet très spécial et la motivation est à son paroxysme. D’autant plus que lors du premier tour, les Helvètes se sont payé le scalpe de l’ennemi juré de City : United en s’imposant 1 but à 0 à domicile. Méfiance.
L’actuel leader de la Premier League a, de son coté, déjà été défait en LDC cette saison. C’était lors de son déplacement en Ukraine chez le Chakhtior Donetsk (2/1), l’autre qualifié de son groupe, pour le compte de l’ultime journée du premier tour. En tout, Guardiola et ses poulains ne comptent que deux revers depuis le début de la saison. Sur le plan local, seul Liverpool (4/3) a pu les dominer. C’était le 14 janvier écoulé après la période harassante du «Boxing Day». Pour le reste, City a été injouable.
Très craint au point que Lionel Messi en fasse un des favoris pour le sacre en déclarant, au Sunday Mirror, que «Manchester City est l’une des équipes les plus fortes du moment, ainsi que le Paris Saint-Germain. Je n’exclue pas non plus le Real Madrid en termes de qualité et d’expérience, même si les résultats attendus ne sont pas encore atteints.
Ensuite, il y a le Bayern Munich, une autre grande équipe qui jouera jusqu’à la fin. Aujourd’hui, cependant, les meilleurs sont City et PSG.» Paroles d’un génie du football… 

Laissez un commentaire