Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

mercredi, 14 mars 2018 06:00

Baskeball (NBA/saison régulière) : Les Spurs provisoirement expulsés des playoffs à l’Ouest !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Battu pour la dixième fois au cours des douze derniers matches (défaite 93-109 contre Houston dans la nuit de lundi à mardi), San Antonio occupe désormais la neuvième place de sa Conférence. Les playoffs vont être difficiles à aller chercher.

A force de perdre, ce qui devait arriver est… arrivé. San Antonio, franchise mythique et symbole de l’excellence en NBA et même au-delà, a quitté le wagon pour les playoffs à quelques semaines de la fin de la saison régulière. Encore troisièmes à l’Ouest début février, les Spurs sont descendus à la neuvième place après leur nouveau revers contre les Rockets de James Harden cette nuit. La dynamique est clairement mauvaise pour les joueurs de Gregg Popovich. Ils ont perdu cinq de leurs six derniers matches et sont toujours privés de leurs deux meilleurs joueurs (Kawhi Leonard, LaMarcus Aldridge).

Alors, évidemment, tout n’est pas fini. Au contraire. Ils ont encore quinze matches pour relever la barre. La course aux playoffs est extrêmement dense à l’Ouest. Huit équipes se battent pour six places. Mais l’annonce d’une formation des Spurs expulsée du top huit fait l’effet d’un choc. En effet, les éperons restent sur vingt qualifications de suite en playoffs, autant de campagnes à plus de 60% de victoires et dix-huit saisons à au moins 50 succès. Autant de séries historiques désormais menacées.
Sans ses stars, Popovich n’a pas pu faire grand-chose cette nuit. Les Rockets ont vite pris le dessus. Ils menaient déjà de onze points à la pause. Puis ils ont accéléré sous l’impulsion d’Harden, auteur de 14 de ses 28 pts dans le troisième quart temps. L’écart est alors passé au-dessus des 20 pions. Avec ce succès, Houston consolide sa première place à l’Ouest.


Le joueur : Dix de suite pour Lillard et Portland
Le Heat a pris un coup de chaud quand Damian Lillard s’est enflammé dans le quatrième quart temps cette nuit. Une habitude pour le meneur All-Star, véritable torche humaine dans les moments les plus bouillants d’une rencontre.
En feu depuis plusieurs matches, il a encore pris ses responsabilités quand Miami revenait dangereusement à hauteur de Portland. Goran Dragic (23 pts) et les siens venaient de passer un 18-2 pour revenir à trois petites longueurs des Blazers après avoir compté 19 points de retard. Lillard a alors multiplié les paniers. Dont deux tirs à trois-points de suite. Au total, il a inscrit 21 de ses 32 points après la pause. Il est d’ailleurs le meilleur marqueur NBA en deuxième mi-temps. Jusuf Nurkic (27 pts, 16 rbds) l’a bien épaulé. Dans leur sillage, les Blazers ont donc décroché un dixième succès de suite. Ils occupent la troisième place à l’Ouest.


Le réveil : Anthony et George enfin adroits
En difficulté avec leur tir depuis quelques matches, Carmelo Anthony et Paul George ont fait la différence pour le Thunder cette nuit. Ils ont chacun inscrit 21 points avec respectivement 5 et 4 paniers primés. De quoi éviter à Oklahoma City un faux pas contre la modeste équipe de Sacramento. Une victoire dessinée sur le fil, 106-101.
Russell Westbrook a lui compilé son vingtième triple-double de la saison en postant 17 points, 10 rebonds et 11 passes. Le MVP sortant n’a pas forcé sur le tir (7/19 tout de même) ce qui a peut-être contribué au réveil de ses coéquipiers. OKC est quatrième à l’Ouest. 


Le revenant : Brandon Jennings brille pour son retour en NBA
Il y a huit ans, Jennings, dixième choix de la draft 2009, fêtait ses débuts en NBA en inscrivant plus de 50 points moins de deux semaines après avoir mis les pieds dans la grande ligue. Une star était née.
S’il ne s’est finalement jamais imposé parmi les meilleurs meneurs (jamais All-Star), le scoreur est devenu pendant quelques années le chef de file des Bucks puis des Pistons.
Jusqu’au jour où une terrible blessure au tendon d’Achille l’a éloigné des parquets. Il a alors perdu sa place. Son rythme. Son statut. A 28 ans et après un passage en G-League, Jennings est prêt à se battre pour tout récupérer.
Le vétéran a dégoté un contrat de dix jours avec Milwaukee, sa première franchise. Et il a brillé pour sa première sortie !
16 points, 8 rebonds et 12 passes contre Memphis (qui a perdu son dix-huitième match de suite !) cette nuit. Une sortie encourageante. Il va falloir reproduire quelques performances de ce type pour refaire définitivement son trou en NBA. Mais c’est en bon chemin.

Laissez un commentaire