Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 17 mai 2018 06:00

Le BF de la FAF fixe les AG constitutive et élective au 26 mai et 21 juin dans l’ordre : Dénouement imminent pour la LFP

Écrit par Saïd B.
Évaluer cet élément
(0 Votes)
La mission du directoire provisoire de la Ligue de football professionnel (LFP) prendra fin avec la dernière journée de la Ligue 1 Mobilis qui s’achèvera ce samedi. En effet, les membres du Bureau Fédéral (BF) de la Fédération algérienne de football (FAF), lors de la dernière réunion, ont décidé de lancer la procédure d’institution d’une nouvelle LFP pour succéder officiellement à celle que dirigeait M. Mahfoud Kerbadj.

Le Bureau fédéral de l’instance footballistique a donc défini mardi dernier à Sidi Bel Abbès la date de la tenue de l’assemblée générale constituante et l’assemblée générale élective de la Ligue de Football Professionnel (LFP).
Les deux dates « pour la relance de la LFP » comme le précise le communiqué de la FAF sont : le samedi 26 mai 2018 pour la tenue de l’assemblée constituante de la LFP au Centre technique de Sidi Moussa (CTN) et la date du jeudi 21 juin 2018 pour la tenue de l’Assemblée générale élective de la LFP.

Retour sur le conflit
On se rappelle bien qu’en janvier dernier, ce même bureau fédéral a décidé du retrait de la délégation de gestion des championnats de football professionnel au Conseil d’administration de la LFP. Même le ministre de la jeunesse et des sport de l’époque, Ould Ali El-Hadi, avait soutenu cette décision en déclarant, entre autres que : «le ministère soutient la loi et la FAF a appliqué la loi». Kerbadj a quitté la LFP le 21 janvier.
Néanmoins, l’ancien patron des lieux avait réagi par la suite, lui et le bureau de la Ligue, en saisissant le TAS en février.
« Nous avons saisi le TAS ainsi que le tribunal administratif. L’affaire à deux volets, le premier concernant le retrait de la délégation de gestion des championnats et le deuxième est sur la légalité et la légitimité de la convention régissant les relations entre FAF et LFP », avait-il tonné.
Et au mois de mars, le verdict du TAS est tombé et a donné raison au président de la FAF Kheireddine Zetchi.

Procédure de renouvellement enclenchée
Depuis, c’est la direction provisoire qui gère les championnats d’Algérie de football, et qui est composée de MM. Amar Bahloul, Larbi Oumamar et Ali Malek, les deux premiers étant membres du Bureau fédéral et le troisième président de la Ligue nationale du football amateur.
Aujourd’hui, la FAF veut en finir définitivement avec l’actuelle LFP en décidant d’une nouvelle ligue avec de nouveaux statuts et bien évidement une AG constituante est obligatoire dans ce cas-là. C’est ce qui doit se faire le 26 mai prochain avec la désignation d’une commission de préparation de l’assemblée générale élective qui, elle, est fixée au 21 juin prochain.
Avant de conclure, il est utile de rappeler qu’on évoquait depuis des années « l’illégalité » de la LFP. Cependant, elle a toujours fonctionné. La preuve, même avec un directoire, la LFP n’a jamais été dissoute, ni qualifiée d’ «illégale».
D’ailleurs, on se souvient même de la réaction de l’ex-président de cette instance, Mahfoud Kerbadj, très bien placé sur le plan juridique,  qui assurait que la LFP est, bel et bien, « légale » !
Avec cette nouvelle LFP sous la tutelle dirigée par M. Mohamed Hattab, successeur d’El Hadi Ould Ali aux commandes du MJS, on ne parlerait plus de l’irrégularité de cette fameuse LFP. Surtout que la FAF a rappelé que: «la commission qui a été désignée par le BF pour actualiser et  mettre en conformité les statuts de la LFP a fini son travail et a reçu l’approbation du Ministère de la Jeunesse et des Sports».

Laissez un commentaire