Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 19 janvier 2014

Hier, des dizaines de propriétaires de fusils de chasse confisqués par l’Etat au début des années du terrorisme ont observé un rassemblement de protestation devant le siège du groupement de gendarmerie de Bouira. Les propriétaires de ces fusils ont été informés par un haut responsable de la Gendarmerie nationale qu’aucun quota n’a été encore récupéré par la gendarmerie. La semaine dernière, et après avoir organisé une marche de protestation, un haut gradé du secteur opérationnel militaire leur a déclaré qu’un quota de 622 fusils devait être remis au cours de la semaine passée. Mais rien n’a été fait. « Ce matin, nous avons organisé une marche vers le siège du groupement de gendarmerie pour réclamer des explications, dès lors qu’au niveau du secteur militaire, on nous a annoncé la semaine dernière que nous allions récupérer un quota de 622 fusils. Alors, qui croire, la gendarmerie ou le secteur militaire ? », dénonce un représentant de l’association Essalam pour la restitution des fusils de chasse de Bouira. Avant de lancer : « Cela fait 20 ans que nous sommes dans la rue pour réclamer nos droits. Il y a parmi nous des personnes âgées qui ne cessent de demander leurs fusils. » Pour rappel, ces propriétaires ayant organisé une marche au secteur militaire de Bouira ont été informés par un haut gradé de l’armée qu’un quota de 622 fusils devrait être restitué au cours de la semaine et un autre quota de 3 200 fusils courant février. Notons, par ailleurs, que depuis le début de l’opération de restitution des fusils de chasse décidée par les pouvoirs publics au début de mois de mai de l’année 2012, seulement 1 700 fusils ont été remis à leurs propriétaires, a-t-on confirmé.

Publié dans Actualite archives