Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mercredi, 07 janvier 2015

Le montant de la redevance annuelle – qui est de 20 millions de dinars depuis 2002 – était devenu très pesant pour les opérateurs postaux intervenant dans le régime de l’autorisation sur le marché du courrier international ;  certains ont dû mettre la clé sous le paillasson. D’où la mesure prise par l’Exécutif pour sa révision à la baisse, l’établissant à 5 millions de dinars dont une partie variable annuelle, fixée à 5% du chiffre d’affaires hors taxes. Cette baisse est entrée en vigueur le 1er janvier dernier. Publié au Journal officiel, le décret 14-364 du 15 décembre 2014 a pour objet de modifier et compléter les dispositions du décret exécutif n°02-44 du 14 janvier 2002 fixant le montant de la redevance annuelle applicable aux opérateurs titulaires d’autorisations d’exploitation des prestations de la poste. Ce décret stipule, dans son article 2, que «le montant de la redevance annuelle applicable aux opérateurs titulaires d’autorisations d’exploitation des prestations de la poste est fixé à 20 millions de dinars» sans tenir compte de l’activité de chaque opérateur. Ainsi, les dispositions de l’article 2 du décret exécutif n°02-44 du 14 janvier 2002 sont modifiées et complétées comme suit : «La  partie fixe annuelle est fixée à 5 millions de dinars ;  la partie variable annuelle est fixée à 5% du chiffre d’affaires hors taxes, réalisé sur le segment d’activité relevant du régime de l’autorisation certifié par un commissaire aux comptes.» Cette décision va redonner un nouveau souffle au secteur. En effet, l’ancien décret a poussé certains opérateurs, notamment Chronopost International Algérie, à quitter le marché algérien en décembre 2011. Dans ce contexte, DHL ainsi qu’EMS (filiale d’Algérie Poste) étaient les seuls à pouvoir s’acquitter annuellement de cette taxe, les autres opérateurs ayant tous des arriérés de plus de deux années, liées essentiellement à l’imposition. Il y a de noter que l’opérateur jordanien Aramex (autorisé en 2011), a formulé une demande pour se retirer «provisoirement» de l’activité «courrier express international» pour se consacrer uniquement au courrier postal domestique suite aux difficultés qui ont empêché le lancement et le développement de ses activités postales à l’international. De ce fait, il a cessé toute activité dans le régime de l’autorisation à partir du 1er décembre 2012. Cependant, cette baisse remettra les «pendules à l’heure» pour certains opérateurs.

Publié dans Der

Le directeur général des œuvres sociales universitaires, Abdelhak Boudraâ, a demandé aux différents responsables des cités et campus du pays de procéder à la réintégration des agents licenciés durant les années et les mois derniers pour fautes professionnelles. M. Boudraâ a pris cette initiative, indiquent des sources syndicales, dans le but d’éviter une crispation dans le milieu des agents et autres employés des campus à travers le pays. Dans la note qu’il a envoyée aux responsables des centres universitaires, M. Boudraâ a préconisé «la culture du dialogue et la concertation» avec le partenaire social et le personnel. Il a insisté sur la nécessité du bon fonctionnement des Centres des œuvres universitaires, les COUS, et l’obligation de faciliter la vie aux étudiants qui y sont hébergés. Les agents licenciés ou sanctionnés, ajoute la même source syndicale, serait une trentaine au maximum. «C’est un signe d’apaisement en direction des 90 000 agents du secteur», ajoute la même source, qui confirme qu’une grève ouverte était en préparation pour paralyser les œuvres sociales universitaires. Dans cette corporation, de nombreuses revendications socioprofessionnelles sont à l’ordre du jour. Parmi elles, l’amélioration des conditions de travail dans les campus et les cités U. Il est à signaler qu’en raison de ces mauvaises conditions, plusieurs cités universitaires ont été le théâtre de violences et de mouvements de protestation récemment.

Publié dans Der

Deux anciens membres de groupe d’autodéfense durant la décennie noire sont accusés de torture par la justice française. Dans les prochains jours, ces deux frères, résidant à Nîmes, en France, vont être jugés pour «actes de torture et de barbarie sur une victime directe, constituée partie civile, et des membres de la famille d’autres parties civiles», selon les associations. Déjà mis en examen en 2004, les deux hommes continuent de nier les faits. «Non seulement ils nient les faits, mais ils sont complètement anéantis qu’une ordonnance ait été rendue juste sur la base de témoins, tous originaires de Relizane ou des environs, qui sont tous des sympathisants ou des membres du GIA-FIS», précise leur avocate, Khadija Aoudia. La Fédération internationale des droits de l’Homme, quant à elle, se réjouit de cette initiative, comme l’exprime avec satisfaction Patrick Baudouin, son président d’honneur : «C’est la première fois dans l’histoire que des Algériens vont être jugés pour des crimes commis durant les années noires en Algérie.» En effet, depuis la charte pour la paix et la réconciliation nationale signée en 2005, il est strictement interdit d’évoquer publiquement la guerre civile. C’est pourquoi les associations et les victimes ont fait appel à la justice française. «Dans ce contexte, toute démarche judiciaire visant à établir les responsabilités des crimes commis durant cette période est impossible en Algérie», précisent des associations de défense des droits de l’Homme.

Publié dans Der

Les faits remontent à la semaine dernière à 20h30, quand un  jeune homme s’est présenté à la brigade de la Gendarmerie nationale de Sidi Fredj pour déclarer qu’«une demi-heure auparavant, étant avec sa fiancée sur la plage de Sidi Fredj (Staouéli), ils ont été agressés par trois individus qui l’ont dépossédé, sous la menace de couteaux, d’un téléphone portable, une montre, deux chaînes et une bague en or pour ensuite enlever sa fiancée». Les gendarmes, qui se sont déplacés sur les lieux, ont retrouvé la jeune fille en état de choc, non loin du lieu du méfait. Elle a déclaré que l’un d’eux a tenté de la violer, mais que les trois malfaiteurs ont pris la fuite à la vue d’une patrouille pédestre des gendarmes, dans un lieu isolé et obscur sur la plage. Les recherches entreprises par les gendarmes ont abouti à l’interpellation des mis en cause à Sidi Fredj. Ils ont été formellement identifiés par les victimes. En outre, la montre et le téléphone portable volés ont été retrouvés sur eux. Poursuivant leurs investigations, les enquêteurs ont interpellé leur acolyte, ce qui leur a permis de récupérer, lors de la perquisition de son domicile, au centre-ville de Staouéli, les bijoux volés. Deux des trois malfaiteurs ont été placés sous mandat de dépôt et le troisième sous contrôle judiciaire.

Publié dans Der

Le laboratoire américain Johnson & Johnson (J&J) a annoncé, hier, les premiers essais sur l’homme de son potentiel vaccin contre la fièvre hémorragique Ebola. Ce groupe pharmaceutique, l’un des plus avancés dans la lutte contre Ebola, avait annoncé fin octobre 2014 avoir dégagé 200 millions de dollars pour accélérer la production du vaccin. «Les premiers volontaires ont reçu leur dose vaccinale initiale», a indiqué J&J dans un communiqué repris par les agences de presse. Selon la même source, «le groupe a déjà produit plus de 400 000 doses de vaccin et compte en fabriquer au total 2 millions d’ici la fin de l’année, ce qui traduit une accélération du calendrier annoncé en octobre. Si nécessaire, le groupe se dit en mesure de porter sa production jusqu’à 5 millions de doses dans un délai de 12 à 18 mois». Pour quelle efficacité ? L’avenir nous le dira, alors que le bilan des victimes d’Ebola, publié lundi dernier par l’Organisation mondiale de la santé, fait état de 8 153 morts.

Publié dans Der

La presse nationale vient de s’enrichir d’un nouveau titre, un mensuel  spécialisé dans l’actualité hippique. Il a pour titre significatif Haras d’Algérie  et se propose  d’aborder tous les domaines relatifs au cheval dans notre pays, sans se désintéresser des questions liées à l’agriculture et à l’agro-industrie. Haras d’Algérie, édité par le journaliste Djamel Mentouri, en est déjà à son sixième numéro au prix de 30 DA. Son équipe poursuit un travail original qui ne manquera certainement pas d’enrichir le répertoire de la presse spécialisée.

Publié dans Der

Le président-directeur général de Mobilis, Saâd Damma, et le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, ont effectué, le 5 janvier, une visite d’encouragement aux joueurs de l’Equipe nationale, en regroupement de préparation au Centre technique national de Sidi Moussa. Lors de cette rencontre d’encouragement, M. Damma a exprimé «toute la fierté de Mobilis à accompagner les Verts» et a réitéré «le soutien indéfectible à cette glorieuse équipe qui honore notre pays partout dans le monde», a-t-on appris d’un communiqué de presse rendu public hier. Il a rappelé en outre «les engagements de Mobilis à soutenir le sport, une action citoyenne attendue de la part d’un opérateur algérien et citoyen». M. Damma a joint sa voix à celle de l’ensemble des employés de Mobilis et des supporters de notre équipe nationale pour lui souhaiter tout le succès lors des prochains matchs. Ainsi, il a lancé : «Nous sommes tous derrière vous. Dzaïr bladna walkhadra dialna», pour prouver que l’Algérie est toujours dans nos cœurs. Pour rappel, Mobilis est le partenaire officiel de la FAF et de l’ensemble des équipes nationales.

Publié dans Der

C’est une juste récompense pour Slahdji, qui a été pour beaucoup dans la victoire remportée à Alger en janvier 2014, alors qu’Oukazi a aussi grandement contribué au sacre africain du GSP. Les résultats du traditionnel sondage de l’agence Algérie Presse Service (APS) des meilleurs athlètes (hommes et femmes) de l’année 2014 sont désormais connus, à l’issue des opérations de comptage des voix de la presse algérienne ayant pris part au vote. La presse écrite et les médias algériens (radios, chaînes de télévision et sites Internet spécialisés) ont tenu chacun à apporter leur pierre à la réalisation de ce sondage récompensant les meilleurs sportifs du précédent exercice. Chez les messieurs, le portier de l’équipe nationale de handball, Abdelmalek Slahdji, a été élu par la presse nationale avec 50% des suffrages, contre 38,46% pour le milieu de la sélection algérienne de football, Yacine Brahimi (FC Porto, Portugal) et 11,53% pour le décathlonien Larbi Bouraâda, champion d’Afrique à Marrakech (Maroc, août 2014). Une juste récompense pour Slahdji (31 ans), qui y était pour beaucoup dans le sacre africain du sept national en janvier 2014 à Alger, 18 ans après la CAN remportée à Cotonou (Bénin). L’enfant de Larbaâ Nath Irathen (Tizi-Ouzou) a réussi à revenir de loin, lui qui avait été écarté par le staff technique du groupe qui a pris part au Mondial-2013 en Espagne, après avoir raté aussi la Coupe d’Afrique des nations de 2012 au Maroc pour une appendicectomie. Chez les dames, la capitaine de l’équipe nationale de volley-ball, Fatima Zahra Oukazi (30 ans), s’est illustrée en 2014, en remportant le championnat d’Afrique des clubs champions avec le GS Pétroliers et élue par la même occasion meilleure joueuse de cette compétition qui s’est disputée à Carthage (Tunisie, avril 2014). La native de Chlef ne s’est pas arrêtée là, puisqu’elle a remporté le doublé championnat-Coupe d’Algérie avec les Pétrolières. Oukazi a devancé largement dans ce sondage, avec 52% des voix, la boxeuse Souhila Bouchene (48 kg), championne d’Afrique à Yaoundé (Cameroun, mars 2014) et vainqueur de la médaille de bronze en Coupe d’Afrique à East London (Afrique du Sud, juin 2014), qui en a récolté 24%. Bouchene partage le même nombre de suffrages avec la rameuse Amina Rouba, double championne d’Afrique au skiff (léger) et en double scull (lourd), nominée pour la seconde année de suite dans le sondage tout en échouant à monter sur la plus haute marche du podium. Les consécrations de Slahdji et d’Oukazi sont une reconnaissance pour les sports collectifs algériens qui se sont particulièrement distingués lors de la défunte année, avec trois sacres continentaux (équipe nationale de handball, ES Sétif en football et GS Pétroliers dames en volley-ball), sans oublier la qualification historique de la sélection algérienne de football pour le 2e tour du Mondial-2014. Meilleure équipe : les Verts encore et toujours Le prix du meilleur espoir de l’année 2014 est revenu à l’haltérophile Walid Bidani (105 kg), vice-champion du monde juniors dans le mouvement de l’arraché à Kazan (Russie, juin 2014) et médaillé de bronze dans le total des deux mouvements (arraché, épaulé-jeté) dans la même compétition. Bidani, avec 65,21% des voix, succède dans le palmarès à son coéquipier Hossein Fardjallah, vainqueur de la médaille de bronze dans la catégorie des 77 kg aux championnats du monde de 2013. Il devance dans les suffrages le boxeur Salem Tamma (56 kg), qui a reçu 26,08% des votes, la pugiliste Zahra Bouarour (51 kg) et la véliplanchiste Nouha Akil, ces deux dernières s’étant contentées de 4,34% des voix chacune. En sports collectifs, c’est le football qui est à l’honneur puisque la presse algérienne a encore une fois jeté son dévolu sur la sélection algérienne, qui a réussi l’exploit historique de se hisser pour la première fois de son histoire au deuxième tour de la Coupe du monde 2014 au Brésil. La sélection nationale, sacrée en 2013, a été élue à nouveau comme la meilleure équipe de l’année. Les Verts, version Vahid Halilhodzic, qui a laissé sa place maintenant à Christian Gourcuff, ont eu droit à 45,83% des voix, devant l’équipe nationale de handball championne d’Afrique en titre (29,16%) et l’ES Sétif, détentrice de la Ligue des champions (20,83%). Les volleyeuses du GS Pétroliers, vainqueurs de la Coupe d’Afrique des clubs champions, ferment la marche avec 4,16% des votes.

Publié dans Sports

Le groupe devrait être au complet à partir d’aujourd’hui, ce qui permettra au coach Gourcuff de travailler dans des conditions optimales. La préparation à proprement parler a commencé pour les Verts depuis avant-hier, avec la séance d’entraînement qui a vu la présence de la presque-totalité du groupe sélectionné pour ce stage précompétitif avant la CAN-2015 qui débutera le 17 janvier et se terminera le 8 février. Ainsi, seuls deux joueurs manquent à l’appel, à savoir le défenseur de la Sampdoria de Gênes (Série A/Italie), Djamel Mesbah, et le milieu de terrain Sofiane Feghouli (FC Valence/Espagne). Les autres sont tous présents et travaillent sérieusement pour être prêts pour le rendez-vous africain. A noter que les deux joueurs convoqués en dernière minute, à savoir Cadamuro et Kashi, ont pris part à la séance d’entraînement et paraissent concentrés sur leur sujet. Le sélectionneur national, Christian Gourcuff, a débuté donc le travail spécifique pour le tournoi afin que ses poulains soient d’attaque pour la phase finale qui s’annonce très difficile. Même si la mission ne sera pas de tout repos, cela n’empêche pas le coach de l’EN de garder son optimisme pour cette compétition, lui qui a annoncé qu’il se donnera à fond pour réussir le meilleur parcours possible et remporter un maximum de victoires. Gourcuff pense que son équipe est consciente de ce qui l’attend et se donnera à fond pour tenter d’aller le plus loin possible. A souligner que le groupe devrait être au complet aujourd’hui, ce qui permettra au staff technique de travailler dans de meilleures conditions et de réussir à créer une certaine symbiose dans le groupe et ensuite trouver l’effectif qui débutera le tournoi, même si Gourcuff a souligné qu’il l’a déjà en tête. La sélection nationale s’envolera pour la Guinée équatoriale le jeudi 15 janvier en début d’après-midi. En attendant, l’essentiel de la préparation s’effectuera à Alger, plus précisément à Sidi Moussa.

Essaïd Belkalem abattu Le défenseur international algérien de Trabzonspor, Essaïid Belkalem, qui vient de déclarer forfait pour la Coupe d’Afrique des nations de 2015 à cause d’une blessure, s’est dit « extrêmement triste » de manquer le tournoi qui débutera le 17 janvier en Guinée équatoriale. « J’ai reçu le rapport final de ma blessure et je suis extrêmement triste parce que je vais rater la Coupe d’Afrique en Guinée équatoriale de 2015, mais j’encourage mes coéquipiers. Tous derrière les Verts ! », a réagi Belkalem sur sa page Facebook. La FAF a annoncé, samedi dernier, le forfait d’Essaïd Belkalem et du milieu de terrain Mehdi Abeid pour cause de blessures. Belkalem, qui a rejoint cet été Trabzonspor, en provenance de Watford FC, s’est blessé le 29 décembre lors du match de son équipe contre Eskisehisrspor (1-4) en championnat de Turquie. Il avait quitté la pelouse après une demi-heure de jeu.

Publié dans Sports

Les fédérations sportives algériennes sont appelées à se mettre en conformité, dans un délai d’une année, avec les dispositions prévues par un nouveau décret exécutif régissant leur fonctionnement, a indiqué lundi le ministère des Sports. Le décret n°14330, paru dans le Journal officiel, fixe les modalités d’organisation et de fonctionnement des fédérations sportives nationales ainsi que leur statut type. Des assemblées générales extraordinaires (Agex) sont donc nécessaires pour que les instances fédérales puissent fonctionner selon le décret figurant au même titre que d’autres textes exécutifs dans la nouvelle loi 13-05 sur le sport. Le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, a d’ailleurs informé des responsables de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC), avec lesquels il s’est réuni, de la promulgation du nouveau décret régissant les fédérations sportives nationales et de la nécessité de réfléchir le plus tôt à organiser les assemblées générales de mise en conformité, soulignant que ce texte « reste conforme aux lois nationales tout en tenant compte de la réglementation des instances internationales ».

Publié dans Sports
Page 1 sur 6