Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : lundi, 02 février 2015

Poursuivis pour création d’une organisation terroriste, l’affaire concernant 34 individus, dont 16 en fuite, est programmée pour aujourd’hui à la chambre criminelle de la cour de justice d’Alger. Les mis en cause, accusés de création d’une organisation terroriste en 2012 dans plusieurs régions du pays et responsables de plusieurs assassinats, sont poursuivis pour plusieurs chefs d’inculpation. On cite, entre autres, kidnapping et pose de bombes sur la voie publique. Selon une source proche du dossier, les 34 individus, dont 14 en détention, 4 non détenus et 16 en fuite, devront répondre de douze autres chefs d’inculpation, dont les plus graves portent sur des « homicides volontaires avec préméditation et guet-apens, rapt avec demande de rançon et pose de bombes sur la voie publique », selon le rôle des affaires criminelles de 2014. La même source a cité également que les accusés sont aussi poursuivis pour « vol à main armée, mise en place d’un faux barrage de sécurité sur la voie publique, faux et usage de faux, usurpation d’identité, apologie et financement d’un groupe terroriste ». Par ailleurs, la même source judiciaire précise à l’agence APS que l’affaire est en relation avec le groupe terroriste Jund El Khalifa, qui était dirigé par le terroriste Gouri Abdelmalek. Le groupe Jund El Khalifa avait été créé par le sinistre Gouri Abdelmalek, alias Abou Soulaymane, responsable de l’enlèvement et de la décapitation, en septembre de l’année écoulée, du touriste français Hervé Gourdel, dont le corps avait été retrouvé par les militaires sur les hauteurs de la wilaya de Tizi-Ouzou et rapatrié la semaine dernière en France. L’émir de cette phalange terroriste, dont plusieurs éléments ont été mis hors d’état de nuire par les éléments de l’ANP, avait été neutralisé en compagnie de deux autres terroristes dans une embuscade tendue par les militaires près de la ville des Issers, dans la wilaya de Boumerdès. La même source a précisé également qu’une femme habitant dans les régions montagneuses de Tizi-Ouzou figure parmi les accusés, et a été dénoncée par l’un des terroristes arrêtés en 2012, ajoute-t-on. Plusieurs enlèvements ont été, rappelons-le, signalés dans la capitale du Djurdjura. Lors de son audition, ce terroriste a reconnu qu’il se rendait souvent chez cette femme pour se cacher et pour procurer de la nourriture aux éléments des groupes terroristes et spécialement pour le groupe terroriste Jund El Khalifa (soldats du califat). Le même terroriste a avoué, selon toujours les mêmes sources, qu’il s’était rendu la dernière fois dans la demeure de cette femme afin que cette dernière lui remette sa propre fille âgée de 13 ans pour qu’elle l’accompagne au maquis en tant que son épouse. La femme, dont le mari se trouve en prison pour une autre affaire de terrorisme, a été arrêtée ainsi que son fils âgé de 18 ans pour apologie et financement d’un groupe terroriste. Et grâce aux indications du premier accusé arrêté, les services de sécurité ont pu mettre la main sur les autres inculpés, qui avaient commis plusieurs assassinats sur ordre du terroriste Gouri Abdelmalek. Dans le même contexte, une conférence internationale sur le terrorisme et les sources de son financement aura lieu prochainement à Alger. C’est le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, qui a annoncé hier l’organisation de cette conférence à Alger. Les ministères des Affaires étrangères et de la Justice « s’attèlent à la préparation d’une conférence internationale sur le financement du terrorisme», a-t-il révélé. A l’ordre de jour, les conférenciers vont débattre, entre autres, des questions liées au paiement de rançons et au trafic de drogue.

Publié dans Der

Le corps du jeune Yacine, âgé d’une douzaine d’années et qui a été emporté, dans la journée d’avant-hier, samedi, par les flots de l’oued Boubhir, un cours d’eau à cheval entre les communes d’Illoula et d’Aït Yahia, à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Tizi-Ouzou, a été retrouvé dans la matinée d’hier, aux environs de 10h. C’est sa parente, âgée d’une quarantaine d’années, en compagnie de laquelle il devait traverser la rivière, et qui a pu se soustraire aux flots, qui a donné l’alerte aux gendarmes de la brigade se trouvant au village agricole mitoyen de Boubhir. Les recherches, auxquelles se sont joints les éléments de la Protection civile de Bouzeguène et d’Azazga, ont été entreprises aussitôt, dans l’espoir de retrouver vivant le jeune Yacine. Ce qui ne fut, malheureusement, pas le cas, puisque le corps de ce dernier sera repêché au terme des recherches qui ont été reprises tôt dans la matinée d’hier. Rappelons que la victime et sa parente venaient de Takoucht, un hameau qui se trouve sur le versant de l’oued situé sur le territoire d’Illoula, où le petit Yacine a passé la nuit chez des parents. Il s’apprêtait à rejoindre le domicile familial situé dans un village mitoyen, dans la commune d’Aït Yahia, daïra d’Aïn El Hammam.

Publié dans Der

Treize contrebandiers de nationalité nigérienne ont été arrêtés et deux véhicules tout-terrain saisis vendredi et samedi derniers à In Guezam par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), a indiqué hier le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. « Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la contrebande et le crime organisé, des détachements de l’ANP, relevant du secteur opérationnel d’In Guezam (6e Région militaire), ont arrêté les 30 et 31 janvier 2015, dans des opérations distinctes, treize contrebandiers de nationalité nigérienne, et ont saisi deux véhicules tout-terrain », a précisé la même source. Une quantité de 1000 litres de carburant, sept groupes électrogènes, neuf marteaux piqueurs, deux détecteurs de métaux et 1150 kilogrammes de denrées alimentaires, ont également été saisis lors de ces opérations, a ajouté le MDN.

Publié dans Der

L’Équipe nationale algérienne a été défaite hier à Malabu par la sélection ivoirienne sur le score de 3 buts à 1, se faisant ainsi donc éliminer en quarts de finale de la CAN-2015 en Guinée équatoriale. Le début est pour les Verts, qui exercent une grosse pression sur le camp ivoirien. Ainsi, à la 8e, Brahimi tente une incursion et se débarrasse de quelques défenseurs, avant de faire un centre en retrait pour Soudani, qui bute sur le portier ivoirien Gbouhouo, qui s’interpose et capte le cuir. Les Ivoiriens procèdent ensuite par des contres pour tenter de trouver la faille. La première occasion des Eléphants est à la 13e, avec une accélération de Gervinho, qui effectue une passe pour Boney, dont le tir n’est pas cadré. A la 17e, Gradel se trouve près des 18 m, mais sa frappe passe hors du cadre. Les Verts reviennent dans le match avec une occasion sur un coup de pied arrêté botté par Taïder. Le cuir est récupéré par Mahrez, mais le tir de ce dernier passe au-dessus. Les Fennecs vivent, ensuite, des moments très difficiles avec un retour en force des Ivoiriens. Il y a d’abord ce coup franc de Gradel à la 22e puis cette reprise d’Aurier qui trouve le poteau. A la 25e, la Côte d’Ivoire trouve la faille avec un but inscrit de la tête par Winfred Boney, sur un centre d’Alain Gradel. Ce but fait mal aux Algériens, qui sont déstabilisés et trouvent du mal à revenir dans le match, surtout que les Ivoiriens sont bien placés. La dernière occasion est à la 45e avec ce coup franc puissant de Ghoulam qui passe à quelques centimètres de la cage du gardien des Eléphants. La pause est sifflée donc en faveur des Ivoiriens sur ce but de Boney qui a complètement assommé les Algériens. En seconde période, les Algériens sont plus adroits et réussissent à égaliser à la 50e grâce à Hilal Soudani, qui se trouve au bon endroit pour battre le portier Gbouhouo, après une passe en retrait de Riadh Mahrez. Un contre rapide est ensuite mené à la 58e par Feghouli, qui s’incruste et tire, mais le gardien ivoirien la reprend. A la 65e, les Verts ont une autre grosse occasion, avec cette échappée de Feghouli sur la droite qui remet dans l’axe, mais Brahimi et ensuite Soudani ne trouvent pas les filets. Alors qu’on attendait un second but des Verts, ce sont plutôt les Eléphants qui corsent la mise à la 68e avec un but de la tête de Boney, qui signe un doublé, après un coup franc de Yaya Touré, le sociétaire du club anglais, Manchester City. Voulant jouer le tout pour le tout, le coach de la sélection nationale, Christian Gourcuff, abat toutes ses cartes et incorpore Slimani et Belfodil. Le buteur du club portugais de Sporting Lisbonne se crée quelques occasions, mais sans danger. A la 85e, Ghoulam botte un coup franc et le gardien détourne en corner. Les Verts jettent toutes leurs forces dans la bataille et assiègent les bois ivoiriens, mais sans résultat. Ce sont plutôt les Ivoiriens qui ajoutent un troisième but à la 94e, après un contre rapide conclu par Gervinho. Les Verts sortent sans gloire de ce tournoi en Guinée équatoriale, alors que tout le monde les donnait favoris en puissance pour le sacre finale. Grosse déception chez les joueurs, qui s’en sont pris à l’arbitre, accusé d’avoir trop laissé faire le jeu brutal des Ivoiriens. Ainsi, la Côte d’Ivoire affrontera la RD Congo mercredi en demi-finale de la CAN-2015 après sa victoire contre l’Algérie et le Ghana affrontera pour sa part la Guinée équatoriale après sa victoire contre la Guinée (3-0) en quarts de finale, hier à Malabo.

Publié dans Sports

Le vice-champion du monde, Flissi, n’a pas fait respecter son statut et s’est fait battre par le champion olympique kazakh, Ilyas Suleimenov.

Les boxeurs algériens, Chouaïb Bouloudinat (91 kg) et Abdelkader Chadi (64 kg) ont remporté une nouvelle victoire pour le compte de la 4e journée de l’APB (AIBA Pro Boxing), alors que Mohamed Flissi (52 kg) a été battu par KO par le champion olympique kazakh, Ilyas Suleimenov. Bouloudinat a battu, à Catania, en Italie, l’Ukrainien Roman Golovashchenko (3-0), soit la deuxième victoire de l’Algérien, qui continue à réaliser de bons résultats lors de cette compétition professionnelle. De son côté, Abdelkader Chadi (64 kg), champion d’Afrique en titre et capitaine de la sélection algérienne, a battu, à Novosibirsk, en Russie, le Mexicain Romero Marin Juan Pablo (3-0). Quant à Flissi, vice-champion du monde d’Almaty et champion d’Afrique en titre, est une nouvelle fois tombé, à Novosibirsk, face au champion olympique de la catégorie (52 kg), le Kazakh Ilyas Suleimenov. Le boxeur algérien n’a finalement tenu qu’un seul round face à la force de frappe du Kazakh, qui a eu le dernier mot à la 37e seconde du 2e round, par un KO technique. L’Algérie est présente dans cette compétition, qui a débuté le 3 octobre dernier et qui se tient dans différentes villes du monde, avec trois de ses meilleurs boxeurs : Flissi (52 kg), Chadi (64 kg) et Bouloudinat (91 kg). Quant à Newfel Ouatah (+91 kg) et Abdelhafid Benchabla (81 kg), ils ont déclaré forfait pour ce rendez-vous en raison de blessures. L’APB comprend trois phases, la première, « pré-classement », qui se joue en deux tournois (ils ont eu lieu du 24 octobre au 1er novembre et du 21 au 29 novembre) et la deuxième, « classement », du 12 au 20 décembre. En revanche, la troisième phase, programmée du 23 au 31 janvier 2015, est consacrée aux combats du tournoi final.

Le Gabonais Mabika bat l’Américain Seever par KO Le Gabonais Taylor Mabika, champion d’Afrique, a battu l’Américain Tyler Seever par arrêt de l’arbitre à la 3e reprise, lors d’un combat qualifié de « championnat du monde » des lourds-légers par la fédération marginale IBU (International Boxing Union), samedi soir à Libreville. Au stade de l’Amitié de Libreville, où était notamment présent le président gabonais, Ali Bongo, Mabika a envoyé l’Américain au tapis dès le deuxième round avec un crochet du droit. Sonné, l’Américain, au bilan peu élogieux (désormais 14 victoires, 15 défaites, un nul), est ensuite allé au tapis deux nouvelles fois au 3e avant d’être arrêté par l’arbitre. Avec 13 victoires, dont 7 avant la limite, pour deux défaites, Mabika, 35 ans, entraîneur au club de Cormeilles en Parisis (banlieue parisienne), vise désormais une chance dans une des quatre grandes fédérations internationales.

Publié dans Sports

La Tunisie dont le président de la fédération a claqué, hier, la porte de la commission d’organisation de la CAN crie à l’injustice après son élimination des quarts de finale de la CAN-2015, où l’arbitre de la rencontre a fait des siennes et a aidé le pays organisateur du tournoi africain, la Guinée équatoriale. Le pays hôte a bénéficié d’un penalty très généreux qui lui a permis de rester dans le match, dans les arrêts de jeu du temps réglementaire. L’entraîneur de la Tunisie, Georges Leekens, avait senti venir le coup. Le technicien avait spontanément avancé qu’il faisait « confiance à l’arbitrage », mais aussi qu’il sera suivi « à la loupe », avant le quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations contre la Guinée équatoriale. Il faut dire que le pays hôte avait déjà bénéficié d’un penalty généreux au tour précédent face au Gabon.  Cette mise en garde à peine camouflée n’a pas suffi, et c’est bien une décision de l’arbitre de la rencontre, Rajindraparsad Seechurn, qui a fait basculer le match, finalement gagné par la Guinée équatoriale (2-1). La Tunisie, dominatrice, mais qui n’avait pas réussi à se créer beaucoup d’occasions jusque-là, a logiquement ouvert le score par Akaïchi (70e) qui a manqué de peu le doublé dans la foulée (78e), et semblait se diriger tout droit vers les demi-finales. Mais dans les arrêts de jeu du match, l’arbitre a sifflé un penalty très sévère pour une faute peu évidente du défenseur Mathlouthi (90+1), transformé par Balboa. L’ailier d’Estoril, un des deux seuls joueurs équato-guinéens à évoluer dans le haut niveau, a donné l’avantage aux siens lors des prolongations sur un but cette fois incontestable, un magnifique coup franc dans la lucarne (102e). Les Tunisiens, rendus très tendus par les nombreuses fautes sifflées à leur encontre, n’ont jamais réussi à revenir, malgré quelques occasions, comme cette tête de Sassi à la 117e. Pour sa deuxième participation, la Guinée équatoriale se qualifie de manière inespérée pour les demi-finales, où elle rencontrera le vainqueur de Ghana-Guinée. Le match s’est terminé dans la confusion la plus totale. L’arbitre a dû être escorté pour rejoindre le vestiaire et ne pas se faire frapper par les joueurs tunisiens, dont certains l’ont été par les forces de sécurité locales.

Malabo fête l’exploit historique du Nzalang Nacional Malabo, la capitale administrative de la Guinée équatoriale, n’a pas dormi samedi soir, après l’exploit historique réalisé par le Nzalang Nacional, qualifié pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations de 2015 qu’organise le pays (17 janvier-8 février). Regroupés sur les terrasses des cafés, les restaurants ou dans les places publiques, tout le monde avait les yeux tournés vers Bata, qui a vu le déroulement d’un événement historique, après la victoire du pays hôte face à la Tunisie (2-1 ap), dans un match qui a tenu en haleine toute la population. Personne n’a parié cher sur la qualification des Equato-guinéens à ce stade de la compétition, et pourtant, les coéquipiers de Javier Balboa, auteur d’un doublé, ont pu relever le défi et prolonger le rêve de leur peuple. Malabo a donc vibré pour laisser libre court à une joie qui allait sonner le début d’une longue nuit « blanche ». Au coup de sifflet final, des scènes de liesse et des cris fusaient de partout, pour exprimer une joie qui a fini par se libérer définitivement après des moments de suspense. Embrassades, cris, danses, gestuelles improvisées, roulades dans la rue. La population de Malabo a fêté, jusqu’à une heure tardive de la nuit, la qualification des siens. Munis de drapeaux, des jeunes ont sillonné la ville à pied ou en voiture, pour crier haut et fort « La Coupe sera à nous ». Du coup, le Nzalang Nacional a confirmé en l’espace de quelques jours qu’il reste la fierté de tout un peuple.

La RD Congo a validé son billet pour les demi-finales Pour sa part, la RD Congo a validé son billet pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations de 2015 de football grâce à sa victoire contre le Congo (4-2 ; mi-temps : 0-0), en quarts de finale samedi à Bata. Menés à la marque (2-0), la RD Congo a réussi à renverser la vapeur en fin de partie grâce à des buts de Mbokani (65e et 90+1), Bokila (75e) et Kimwaki (81e). Les buts du Congo ont été inscrits par Dore (55e) et Bifouma (62e). En demi-finale, prévue mercredi prochain à Bata, la RD Congo affrontera la Côte d’Ivoire.

Publié dans Sports

Le leader, le MO Béjaïa, et son dauphin, l’ES Sétif, ont été contraints au partage des points respectivement par l’ASO Chlef (0-0) et le MC El Eulma (1-1), lors de la 18e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football, disputée vendredi et samedi et marquée par la bonne opération de l’USM El Harrach, qui remonte sur le podium, grâce à son succès contre le CS Constantine (1-0). Le MO Béjaïa n’a pas profité du faux pas de son poursuivant direct, l’ES Sétif, qui jouait une heure avant face au MC El Eulma (1-1), en concédant le nul sur sa pelouse devant l’ASO Chlef (0-0). Les hommes d’Abdelkader Amrani, qui restaient sur une victoire en toute fin de partie contre la JS Saoura (1-0), la semaine dernière, ont été incapables de trouver la faille dans la défense des Chélifiens. C’est le second nul de suite du MOB sur sa pelouse, après celui concédé devant le NAHD (0-0) et le onzième point gâché à domicile pour les Crabes. En dépit de ce semi-échec, les partenaires de Mansouri conservent leur point d’avance sur le second, l’ES Sétif, qui a été accrochée par le MC El Eulma (1-1) dans le derby de l’Est. Les Sétifiens ont pourtant bien entamé la partie, en ouvrant le score par Belameiri dès la 13e minute, mais c’était compter sans l’abnégation des hommes d’Aït Djoudi, lesquels ont égalisé par l’artilleur du club, Derrardja, auteur de son 11e but de la saison. La meilleure opération de la journée a été réalisée par l’USM El Harrach, qui se hisse à la troisième place, à quatre longueurs du leader. Les Harrachis ont ainsi mis fin à la série de trois défaites de suite, en disposant à l’arrachée du CS Constantine, grâce à l’opportunisme de Mohamed Amine Abeid, auteur de l’unique but de la partie et le 9e de la saison. Le MC Oran a essuyé, pour sa part, sa première défaite, depuis plusieurs semaines, en s’inclinant en déplacement contre le RC Arba sur une réalisation de Mokdad dans le dernier quart d’heure. Avec cette défaite, le MCO recule à la quatrième place, en compagnie de l’autre équipe d’Oran, l’ASMO, qui a disposé de la JS Saoura (1-0) sur une réalisation de Belkablia. La journée a été également marquée par la nouvelle défaite de l’USM Alger face au CR Belouizdad (2-1) dans le derby de la capitale. Les Usmistes, qui traversent une mauvaise passe depuis l’entame de la phase retour, dégringolent à la sixième place, en compagnie du CSC, battu par l’USMH, et du RCA, vainqueur du MCO. De son côté, la JS Kabylie a été piégée dans le temps additionnel par l’USM Bel Abbès sur un but d’Ogbi (90+2). Une troisième défaite des Canaris au stade 20-Août qui confirme la saison difficile des Kabyles. En revanche, l’USMBA signe sa première victoire sous la direction du nouvel entraîneur, Boualem Charef, après deux défaites de suite. Dans le bas du classement, le MC Alger poursuit son opération sauvetage en battant le NAHD (1-0) grâce à un coup franc du spécialiste Hachoud, cinq minutes avant la pause. C’est le second succès pour les protégés d’Arthur Georges en trois matches, contre un nul lors de la phase retour. En dépit de cette victoire, le MCA reste scotché à la dernière place, en compagnie de l’ASO Chlef, avec 18 points, devancés par le NAHD (20 points). La lutte pour le maintien s’annonce donc acharnée et concerne pas moins de huit clubs.

Publié dans Sports

Les athlètes de la ligue de Chlef se sont illustrés au championnat régional de taekwondo seniors et juniors, en spécialité kyorugi (combat), disputé samedi au palais des sports Hamou-Boutlélis d’Oran. Les représentants de la ligue de Chlef ont nettement dominé la compétition, remportant plusieurs combats finales en juniors et seniors. Ce rendez-vous régional de sport de combat, pieds-poing, réservé uniquement aux athlètes de niveau ceinture noire, a été d’un niveau «appréciable», selon les spécialistes, surtout en juniors, qui ont démontré un très bon niveau technique sur le tapis, séduisant les amateurs de cet art martial, venus nombreux. Cette compétition qualificative pour la phase finale du championnat d’Algérie, prévue les 6 et 7 février prochains à la salle omnisports Harcha-Hacène d’Alger, a vu la participation de plus de 50 athlètes juniors et seniors garçons, représentant trois wilayas de l’ouest du pays : Chlef, Sidi Bel Abbes et Oran, dans dix catégories de poids en juniors et huit en seniors. Les lauréats de cette phase régionale ont reçu des cadeaux lors d’une cérémonie de clôture, en présence des membres de la Ligue oranaise de taekwondo et de représentants de la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya d’Oran.

Publié dans Sports

Les Italiens Fabio Fognini et Simone Bolelli ont remporté le double messieurs de l’Open d’Australie grâce à leur victoire en finale devant la paire française composée de Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut en deux sets 6-4, 6-4, samedi à Melbourne. C’est la première fois qu’une paire 100% italienne remporte un tournoi du Grand Chelem, depuis le succès du duo Nicola Pietrangeli-Orlando Sirola en 1959 à Roland-Garros. Jamais aucun tandem italien ne s’était en revanche imposé à Melbourne avant le succès de Fognini et Bolelli, qui disputaient ensemble leur premier tournoi du Grand Chelem.

Publié dans Sports

L’ES Sétif et le PO Chlef ont complété le tableau des quarts de finale de la Coupe d’Algérie de volley-ball messieurs, en décrochant leurs billets qualificatifs. Ainsi, les Sétifiens l’ont emporté sur le score de 3 à 2 face à la formation du MB Béjaïa, qui est pourtant un dur morceau et une formation qui est connue pour ses traditions en volley-ball. Toutefois, et pour cette saison, les gars de la ville des Hauts-Plateaux sont plus en forme et jouent les premiers rôles en championnat et ont donc l’intention d’aller loin en Coupe aussi. Pour la deuxième rencontre, ce sont les Chélifiens du POC qui ont le dernier mot face à l’équipe d’El Kseur qu’elle battue sur le score de 3 sets à 0. 

Publié dans Sports
Page 1 sur 6