Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : lundi, 14 septembre 2015

Entre deux manifestations contre la mauvaise gestion des déchets par leur gouvernement, les Libanais ont le temps d’organiser une campagne de sensibilisation au problème environnemental créé par les déchets en plastique.

L’Orient-Le Jour rapporte l’information sur une initiative, dans ce sens, lancée samedi dernier par une association au nom évocateur «Mer Terre Liban», avec la participation, précise le journal, d’Arcenciel qui est une ONG spécialisée dans le développement alternatif, et qui a un projet intitulé «Bouchons roulants » consistant à récolter les bouchons de plastique usagés afin de les transformer en chaises roulantes à l’intention des handicapés. L’opération de samedi a ainsi été l’occasion de rappeler aux baigneurs qu’un « continent » de déchets en plastique de quelque 700 000 km², soit soixante-sept fois le Liban, se trouve dans l’océan Atlantique. Ces mêmes jeunes participeront prochainement aux assises Jeunes et Méditerranée pour présenter leur projet afin de préserver nos côtes.
D’après les spécialistes de la question, c’est en mer Méditerranée que les concentrations de plastique sont les plus élevées au monde : 250 milliards de micro-plastiques flottent au gré des courants. Dans cette petite mer, quasiment fermée, la côte est la destination préférée de millions d’estivants, locaux ou étrangers, qui ont un mode de consommation dominé par les emballages en plastique On le sait et cela a souvent été répété : ces plastiques sont très dangereux pour les animaux qui les ingèrent en les confondant avec de la nourriture. Un rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement a attiré l’attention sur les petits fragments de plastique contenant des contaminants qui se retrouvent à grande échelle dans les organismes marins, notamment les oiseaux, les poissons, les moules, les vers et le zooplancton, et qui deviennent au final une source de produits chimiques dans notre nourriture. Cette pollution provient à 90% des terres, et principalement des grandes agglomérations. Pour se convaincre de la réalité des dégâts causés par les déchets plastiques en mer, il suffit d’aller faire une petite baignade pas loin d’Alger, sur les plages de Bologhine, par exemple, pour se retrouver empêtré, au premier plongeon, dans des sachets en plastique ou des emballages plus grands, dans la même matière, servant à envelopper les matelas, par exemple. Entre 70 et 80 % des déchets en mer sont des plastiques, estiment les spécialistes. Sur les plages algériennes, cette proportion peut se vérifier, le reste étant constitué principalement de papiers et de tissus. Les campagnes de volontariat menées avant la saison estivale par les associations écologiques n’ont pas réussi à éliminer le geste anti écologique qui tend à transformer les côtes algériennes en poubelles pour les déchets plastiques. Cela n’empêche pas les poissons de bien s’y trouver. A dix mètres, à peine, de la plage et avec un matériel des plus rudimentaires (une bouteille en… plastique, justement, aménagé en piège à l’aide d’une ouverture), un pêcheur amateurs peut ramener une quantité appréciable de poissons (tchelba et sar, qui viennent se nourrir au milieu des algues) qui permet de préparer un bon repas. A condition de ne pas être dérangés par les méduses dont la prolifération est favorisée par la surpêche, la pollution et le réchauffement des mers. Elles sont la hantise des baigneurs durant l’été.

Publié dans Environnement

Plus de 36 000 km2 ont déjà été calcinés aux Etats-Unis depuis le début de l’année, soit plus que la surface de toute la région française de Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’état d’urgence a été décrété dans le nord de la Californie ravagé par des feux monstres, forçant des milliers de personnes à fuir les flammes et mobilisant 5 000 pompiers. « Le gouverneur Jerry Brown a proclamé l’état d’urgence pour les comtés de Lake et Napa» ainsi que Sonoma, au nord de San Francisco, à cause d’un incendie baptisé « Valley Fire », selon un communiqué du bureau du gouverneur cité par l’AFP. Un autre feu colossal fait rage à l’ouest de San Francisco, celui dit de Butte, vers la ville de San Andreas. Ces incendies ont « calciné des milliers d’hectares de terrain et causé l’évacuation de résidents, détruisant également des autoroutes et d’autres infrastructures » cruciales, ajoute un communiqué du gouverneur dimanche. Au moins 86 maisons et 51 immeubles ont été détruits et quelque 6400 habitations sont encore menacées, d’après Daniel Berlant, porte-parole de Calfire, l’agence d’information sur les incendies en Californie. La qualité de l’air en Californie « s’est fortement détériorée » à cause du Valley Fire, déplore aussi le communiqué du gouverneur. Quatre pompiers ont été blessés ce week-end en Californie. 2015 risque de rester dans les annales comme l’une des pires années jamais enregistrées aux Etats-Unis en termes de surfaces brûlées et de dépenses pour contenir les incendies.
(Source : agences)

Publié dans Environnement

Le ralentissement observé depuis quelques années dans le réchauffement climatique touche à sa fin, estiment les services météorologiques britanniques dans un rapport publié hier lundi, deux mois avant la COP 21 de Paris. Les Nations unies ont fait état en 2013 d’une pause dans la progression des températures depuis 1998 par rapport aux 50 années précédentes, or, des observations réalisées dans les océans Pacifique et Atlantique ajoutées aux températures records enregistrées l’an dernier à l’échelle mondiale et à celles qui sont attendues pour 2015 et 2016 annoncent un changement de tendance, dit le Met Office. « Tous ces signes correspondent à ce qu’on pourrait attendre à la fin du ralentissement », a souligné Adam Scaife, l’un des auteurs du rapport, lors d’une conférence de presse. Le réchauffement climatique, combiné à des phénomènes naturels tels que le courant El Nino, devrait produire des moyennes de températures très élevées en 2015 et en 2016, relève encore le rapport. « Beaucoup de choses peuvent se produire sans l’influence humaine. Cependant, l’influence des activités humaines en est maintenant le principal facteur », a-t-il ajouté. L’année dernière a été la plus chaude depuis que les températures sont relevées, ce qui remonte au XIXe siècle, d’après l’Organisation météorologique mondiale. « Il est très probable que 2014, 2015 et 2016 seront parmi les années les plus chaudes qui auront jamais été mesurées » sur la planète, souligne Rowan Sutton, professeur au Centre national de Science atmosphérique. La COP21, qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre, est considérée comme l’une des dernières chances de parvenir à un accord universel sur une réduction des émissions de gaz à effet de serre permettant de limiter le réchauffement climatique à 2°C d’ici à la fin du siècle. (Reuters)

Publié dans Environnement

Selon une étude publiée vendredi, brûler toutes les réserves disponibles de charbon, de gaz et de pétrole de la planète ferait fondre entièrement les glaces de l’Antarctique et monter le niveau des océans de plus de 50 mètres. « Si nous brûlions toutes les énergies fossiles exploitables cela ferait disparaître les glaces antarctiques et entraînerait à long terme une montée du niveau des océans sans précédent dans l’histoire de l’humanité», estime Ricarda Winkelmann, une chercheuse du Potsdam Institute for Climate Impact Research en Allemagne, principal auteur de cette étude parue dans une revue américaine spécialisée. « Un tel scénario ne se produirait pas rapidement, mais ces travaux montrent que par nos activités aujourd’hui nous sommes en train de bouleverser notre planète, et ce pour des dizaines de milliers d’années », ajoute-t-elle. « Si nous voulons éviter un tel scénario, nous devons laisser le charbon, le gaz naturel et le pétrole dans le sol », insiste la scientifique. Selon elle, le risque à long terme s’accroît avec chaque dixième de degré de réchauffement de la Terre. La contribution des glaces de l’Antarctique à la montée des océans dans le futur se limitera probablement à quelques mètres si le réchauffement planétaire n’excède pas 2 degrés Celsius par rapport à la période pré-industrielle, selon des dernières estimations. Dépasser ce seuil, finirait par déstabiliser les glaces de l’ouest et de l’est de l’Antarctique, ce qui provoquerait une élévation du niveau des océans et dévasterait les régions côtières partout sur le globe et ce pendant des millénaires. « Le fait d’utiliser de plus en plus d’énergies fossiles accroît le risque de déclencher des changements que nous ne pourrions peut-être pas arrêter ou inverser dans l’avenir », met en garde pour sa part Anders Levermann, de l’Institut Potsdam, co-auteur de ces travaux. « La fonte des glaces de l’Antarctique occidental a peut-être déjà franchi un point de non-retour », selon lui.
(Source : agences)

Publié dans Environnement

Le groupe américain Monsanto, géant mondial des semences, des OGM et de l’agrochimie, a été reconnu coupable par la Cour d’appel de Lyon d’intoxication d’un agriculteur français. Selon l’avocat de la victime, il s’agit d’« une décision historique ». Le groupe Monsanto, qui est de plus en plus contesté pour son hégémonie, mais rarement condamné, a été reconnu coupable d’intoxication du céréalier charentais Paul François par le Lasso, un de ses herbicides. Selon l’avocat de M. François Francois Lafforgue, c’est une décision sans précédent en France et en Europe. Cette décision de la Cour d’appel de Lyon ouvre la voie pour la première fois à d’éventuels dommages et intérêts. « Il y a d’autres agriculteurs qui ont déjà engagé des procédures contre Monsanto. Mais il y a d’autres exploitants agricoles ou les salariés agricoles qui ont engagé des procédures en France pour être indemnisés suite à leur intoxication aux pesticides. Nous avons des procédures engagées et nous attendons des décisions d’indemnisation pour des agriculteurs », a déclaré M. Lafforgue à Sputnik. Selon l’AFP, en juillet 2013, la justice sud-coréenne avait donné raison à 39 anciens combattants affirmant être tombés malades à cause de l’Agent orange, un défoliant utilisé par les Américains pendant la guerre du Vietnam, et ordonné à Monsanto et Dow Chemicals de les indemniser. En revanche, le groupe, attaqué en justice par des agriculteurs bio aux Etats-Unis, a obtenu gain de cause en janvier 2014 : la Cour suprême a refusé de se saisir de leur plainte pour risque de contamination de leurs champs par des cultures transgéniques. En juin 2010, la même instance avait annulé la suspension de la vente de semence de luzerne génétiquement modifiée, décidée en 2007 par un juge fédéral de Californie, pour les mêmes raisons. Le groupe américain, créé et basé à Saint Louis (Missouri, centre) depuis 1901 emploie 21 000 personnes et est présent dans 66 pays.
Source : agences)

Publié dans Environnement

Ses performances parlent d’elles-mêmes : 5 podiums, 2 médailles d’or, 1 en argent et 2 en bronze, avec – cerise sur le gâteau – 5 records d’Algérie. Du haut ses 16 ans, la nageuse algérienne, Majda Chebaraka, a tout simplement éclaboussé de son talent les bassins du complexe nautique de la ville de Kintélé, à Brazzaville. Des débuts prometteurs qui interviennent dans une passe où la natation algérienne se bat pour ne pas couler. La petite sirène a fait mieux que surnager dans ce marasme. Elle l’a tout simplement survolé.

Publié dans Der

Après l’Allemagne, la Slovaquie et l’Autriche ont annoncé à leur tour hier lundi le rétablissement des contrôles aux frontières face à l’afflux de dizaines de milliers de migrants. En prenant cette décision, ces pays suspendent de facto les accords de Schengen sur la libre circulation en Europe.
Selon le vice-chancelier Sigmar Gabriel, l’Allemagne a justifié lundi sa décision de suspendre la libre circulation en Europe par « l’inaction » de l’UE. Une volte-face de la chancelière Angela Merkel, confrontée à des problèmes logistiques mal anticipés et à la grogne de son camp politique, qui survient quelques jours seulement après qu’elle eut plaidé auprès de ses partenaires européens pour un accueil des réfugiés sans limite de nombre.
La décision de Berlin a immédiatement fait des émules parmi les pays de l’Est - Slovaquie et République tchèque - qui rejettent depuis des semaines l’idée allemande de quotas de répartition des réfugiés entre les 28 membres de l’UE, mais aussi en Autriche, elle aussi sous pression.
Budapest a, par ailleurs, décidé de déployer des militaires à sa frontière avec la Serbie, où le flux de migrants a pris des proportions sans précédent à la veille de la mise en œuvre de nouvelles dispositions antimigrants.
D’après Le Point, qui rapporte des propos tenus lors d’un colloque par le général français Christophe Gomart, le patron de la Direction du renseignement militaire (DRM), il y aurait de « 800 000 à 1 00 000 de migrants prêts à partir » de Libye « pour gagner l’Europe ». Cette estimation, indique le journal, a pu être faite grâce aux écoutes et aux satellites.
Hier, les pays des vingt huit de l’UE ont donné, à Bruxelles, leur feu vert pour passer à la phase 2 de l’opération EUNAVFOR MED, laquelle prévoit un recours à la force contre les passeurs. Jusqu’à présent, cette opération navale, lancée en juin, se limitait officiellement au recueil de renseignements sur les réseaux des passeurs établis sur les côtes libyennes.
Le passage à la phase 2 devrait être effectif vers le début du mois d’octobre. Il sera ainsi possible aux forces engagées d’arraisonner, de fouiller et de dérouter les embarcations des passeurs. Elles seront également autorisées à interpeller les trafiquants. Seulement, ces opérations ne pourront avoir lieu que dans les eaux internationales, une intervention sur le littoral libyen (objet de la phase 3) étant encore totalement exclue à ce stade. Celles-ci pourraient avoir lieu dans le cas où les parties libyennes en conflit parviennent à un accord d’ici le 20 septembre. Il faudra aussi une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies, qui devrait être adoptée d’ici la fin du mois.
Selon les observateurs, qui disent que si maintenant la phase 2 d’EUNAVFOR MED est autorisée, il va falloir trouver de nouveaux moyens militaires et définir les règles d’engagement. Ce sera l’objet et l’enjeu de la conférence européenne de génération de force prévue le 16 septembre. Jusqu’à présent, 4 navires sont engagés au large des eaux libyennes. Or, disent des experts européens, il en faudra 7 de plus, dotés d’équipements médicaux et d’hélicoptères. 

Publié dans Der

Une tentative d’introduction d’un lot d’armements et de minutions a été mise en échec hier lundi par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) relevant du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar/6e Région militaire, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
« Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement de l’Armée nationale populaire relevant du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar/6e Région militaire a mis en échec, aujourd’hui 14 septembre 2015 à 12h30, une tentative d’introduction d’un lot d’armements et de minutions », précise le communiqué du MDN. « L’opération qui a eu lieu suite à une patrouille de reconnaissance menée près des frontières, a permis la découverte d’une cache d’armes contenant 11 pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, 1 fusil mitrailleur de type (FMPK), quatre fusils semi-automatiques de type Simonov et une importante quantité de minutions de différents calibres », ajoute la même source.
A Djelfa, sept trafiquants d’armes ont été arrêtés et plusieurs armes saisies par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), en coordination avec des éléments de la Gendarmerie nationale, a fait savoir également le ministère de la Défense nationale (MDN). Après exploitation de renseignements, un détachement de l’Armée Nationale Populaire relevant du secteur opérationnel de Djelfa (1re RM), en coordination avec les éléments de la Gendarmerie nationale, a arrêté, le 13 septembre 2015, 7 trafiquants d’armes et a saisi 5 fusils à pompe, 7 fusils de chasse, 10 000 cartouches, 1 camion et 1 véhicule commercial», précise la même source.
Par ailleurs, à Tlemcen les éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté un contrebandier et saisi 8 270 litres de carburants, 3 fusils à harpon et 4 véhicules touristiques, ajoute-t-on. Dans le même contexte, au sud de Tindouf, 2 contrebandiers ont été arrêtés et un camion chargé de 4800 litres de carburants saisi. A Ouargla et Ghardaïa, 13 migrants clandestins ont été arrêtés, souligne-t-on également.
A El-Tarf, les éléments des Gardes-frontières, lors d’une patrouille de reconnaissance, ont arrêté 7 contrebandiers et saisi 3626 litres de carburants, des armes blanches et des téléphones portables, ajoute la même source. 

Publié dans Der

L le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a annoncé, hier dans un communiqué, que l’Aïd El-Adha sera célébré le jeudi 24 septembre 2015. En raison de la non-observation du croissant de Dhou El-Hidja hier, 29 Dhou El-Qîda 1436 correspondant au dimanche 13 septembre 2015, le ministère annonce qu’aujourd’hui est le premier jour de Dhou El-Hidja, précise le communiqué. «Le rassemblement sur le mont Arafat aura lieu le 9 Dhou El-Hidja 1436 correspondant au mercredi 23 septembre 2015, tandis que l’Aïd El-Adha sera célébré le 10 Dhou El-Hidja 1436 correspondant au jeudi 24 septembre 2015», a-t-il souligné.

Publié dans Der

Le président-directeur général d’Algérie Télécom, Azouaou Mehmel, inaugurera aujourd’hui la quatrième édition d’Algeria 2.0 dédié, cette année, à l’Afrique au niveau du Cyberparc de Sidi Abdellah à Alger.
Le salon, qui prendra fin le 19 septembre 2015, est, en effet, sponsorisé par Algérie Télécom (AT). Cet évènement est considéré comme le carrefour international des professionnels des TIC et du WEB 2.0. Il s’inscrit dans la stratégie e-Algérie dont l’objectif majeur est d’assurer une mutation de notre société vers un avenir numérique, a indiqué AT dans un communiqué. Tout au long de l’évènement, un panel d’experts nationaux et internationaux animeront des conférences sur différentes thématiques. Plusieurs concours seront également au menu de cette édition. Algeria 2.0 sera également une opportunité pour mettre en relation les professionnels africains des TIC et du Web avec des opérateurs économiques afin de favoriser la concrétisation de projets dans le domaine.

Publié dans Der
Page 1 sur 6