Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 29 avril 2016

L’entrée en vigueur du système de péage de l’autoroute Est-Ouest n’est pas pour demain. Annoncé pour 2015, puis pour 2017, «il pourrait être reporté à 2018», selon le premier responsable du secteur.

Publié dans Der

Plus de 27 milliards de dinars de revenus ont été réalisés par Ooredoo au 1er trimestre de 2016. Autrement dit, la filiale algérienne du groupe qatari, Ooredoo, a enregistré une croissance de 6% par rapport à la même période d’il y a un an (25,8 milliards DA). Ooredoo entame ainsi l’année 2016 en poursuivant sa croissance, portée notamment par la consolidation de sa position dans le segment de la téléphonie mobile de 3e génération, et ce, en dépit d’une conjoncture économique nationale et internationale particulière.
Par ailleurs, Ooredoo a vu également son parc clients progresser de 4,4% au 1er trimestre 2016, pour atteindre 13,2 millions d’abonnés à fin mars 2016, contre 12,6 millions au 1er trimestre 2015. Au sein du groupe Ooredoo, Ooredoo Algérie représente 11,2% du nombre d’abonnés et 15,1% des investissements globaux du groupe, précise le même bilan. Quant au résultat avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations (EBITDA,) il s’est élevé à 10,4 milliards de dinars algériens au 1er trimestre 2016, contre 9,3 milliards de dinars algériens au 1er trimestre 2015, soit une progression de 12%. Pour les investissements d’Ooredoo Algérie, ils ont atteint 4,8 milliards de dinars au 1er trimestre de l’année en cours. A l’annonce de ces résultats, Joseph Ged, directeur général d’Ooredoo, s’est réjouit des performances réalisées par l’entreprise qu’il dirige.
« Ooredoo Algérie entame l’année 2016 avec un bilan positif qui lui permet de renforcer sa position sur le marché de la téléphonie mobile », a-t-il déclaré. Selon lui, Ooredoo continue de maintenir son leadership dans la 3G porté par la richesse de ses offres et l’écoute de ses clients. Il remercie, à cet effet, tous les abonnés pour leur confiance, tout en leur promettant de veiller à être au niveau de leurs attentes pour le prochain lancement de la 4G. Les résultats du 1er trimestre 2016 d’Ooredoo Algérie traduisent la fiabilité de sa stratégie de développement et d’investissement à long terme en Algérie. Cette politique d’investissement efficace est appelée à se renforcer pour continuer à contribuer au développement du secteur national de la téléphonie mobile.
Pour rappel, lundi dernier, Ooredoo a déposé son dossier de soumission relatif à l’appel à la concurrence pour l’octroi de licences d’établissement et d’exploitation de réseaux publics de télécommunications mobiles de quatrième génération (4G). L’offre de soumission d’Ooredoo a été déposée au siège de l’ARPT à Alger par une délégation d’Ooredoo conduite par le directeur général Joseph Ged.
S’exprimant à ce sujet, le directeur général d’Ooredoo a déclaré que l’introduction de la 4G est une étape historique dans le développement du secteur de la téléphonie mobile, et ceci, «après avoir fait de la 3G un immense succès ainsi que le premier test 4G mobile en Algérie». Ooredoo s’engage à faire de la 4G une nouvelle grande réussite sur le marché algérien en mettant à profit son leadership technologique en matière d’Internet mobile haut et très haut débit. 

Publié dans Der

Louable initiative que celle effectuée en fin de semaine, de nuit et en toute discrétion, par Yahia Abbaza, le président de l’APC de Ghardaïa, accompagné de Baelhadj Bafoulou, le président de la section de wilaya du Croissant-Rouge algérien (C-RA), et de deux notables, dont Omar Allout ; ils se sont rendus au chevet des quatre blessés subsahariens en soins intensifs dans un service de l’hôpital Docteur-Brahim-Tirichine de Sidi Abbaz, dans la commune de Bounoura. Retrouvés en compagnie de trois gardes malades de leur propre pays, des compatriotes vivant et travaillant comme eux à Ghardaïa, ils ont reçu des enveloppes fermées contenant des sommes d’argent, fruit des cotisations de bienfaiteurs anonymes.
Ce qui leur a fait énormément plaisir de savoir qu’ils ne sont pas oubliés par la population et les autorités locales dans la dure épreuve qu’ils affrontent.
Le P/APC de Ghardaïa a suggéré au responsable du C-RA local de leur fournir des survêtements pour pouvoir être plus à l’aise. Baelhadj Bafouloulou a promis de les apporter le lendemain. C’est la moindre des choses à faire pour aider ces pauvres gens qui, fuyant la misère et la guerre dans leur pays, venus chez nous pour gagner leur vie, en travaillant durement, faut-il encore une fois le rappeler et le marteler, se sont fait lâchement agresser par des criminels sans foi ni loi.
Très bien pris en charge par le corps médical, leur état de santé s’améliore pour trois d’entre eux, alors que le quatrième, brûlé plus sérieusement, devait être transféré le jour suivant à l’hôpital des grands brûlés de Douéra (Alger). Le peuple algérien, célèbre pour son hospitalité légendaire, ne peut cautionner ni accepter que l’on touche à ses hôtes quels qu’ils soient.  

Publié dans Der

Les deux acolytes du terroriste abattu par les forces de l’armée, dans la soirée de mardi dernier, à Kebouche, dans la commune d’Adekar, ne tarderont pas à être traqués, à leur tour, par les services de sécurité.
En effet, une source sécuritaire affirme que les deux complices du terroriste éliminé à l’issue d’une embuscade tendue par les soldats de l’ANP aux alentours du village Kebouche ont été arrêtés le lendemain, soit le mercredi 27 avril, alors qu’ils se trouvaient dans un café maure du même village.
Selon notre source, les deux terroristes ayant accompagné l’un des leurs pour faire des emplettes dans une supérette bordant la RN 12, près d’Adekar, ont réussi à prendre la fuite et s’évaporer dans la nature, abandonnant leur fourgon sur la chaussée, après avoir entendu les coups de feu nourris tirés par les militaires embusqués dans les parages. Cela s’est passé dans la soirée de mardi dernier, vers 20 h 30. Le lendemain, les deux rescapés de l’offensive militaire de la veille reviendront sur les lieux du crime. Arrivés au village de Kebouche, ils s’installeront dans un café maure, situé à quelques encablures de la supérette où leur compère a été tué la veille. Néanmoins, leur présence dans le café du village a intrigué plus d’un. Perçus comme des intrus, ces deux individus suspects et étrangers à la région seront vite dénoncés par des citoyens qui ont alerté la brigade de la Gendarmerie nationale d’Adekar. L’intervention énergique des gendarmes sur les lieux a permis l’arrestation des deux terroristes présumés. Ces derniers seraient originaires de l’Algérois, dès lors que leur fourgon récupéré par l’armée est immatriculé dans la wilaya d’Alger.
Enfin, il est à noter que le propriétaire de la supérette de Kebouche s’en est sorti avec des blessures légères lors de l’assaut donné par les forces de l’ANP dans la soirée de mardi dernier. Par ailleurs, trois abris pour terroristes, deux canons et des outils de confection d’explosifs ont été découverts et détruits jeudi par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) dans les wilayas de Boumerdès, Jijel et Skikda, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Publié dans Der

Le successeur du MO Béjaïa sera connu demain. Deux prétendants veulent brandir la 52e Coupe d’Algérie. Les deux sont basés à la capitale. Un pôle, le MC Alger, face à un team de la banlieue qu’est le NA Hussein Dey. Si le Mouloudia est rompu à l’épreuve reine avec ses 8 finales et 7 consécrations (1971, 1973, 1976, 1983, 2006, 2007 et 2014), le Nasria n’en a disputé «que» la moitié (1968, 1977, 1979 et 1982) avec un seul sacre qui remonte à 37 ans. A l’analyse du ratio finales jouées/victoires, le Doyen part favori pour ce match prévu à 16 h 30 au stade 5-Juillet.

Publié dans Sports

A un jour de la finale entre MCA et NAHD, les autorités ont fait savoir qu'elles allaient mettre en place un important dispositif de sécurité comportant plus de 5 000 policiers afin d'assurer la tranquillité de la finale autour et à l'intérieur du stade du 5-Juillet. Pas moins de 5 000 policiers sécuriseront la finale de la Coupe d’Algérie de football, demain au stade du 5-Juillet d’Alger. Si l’effectif réquisitionné pour sécuriser cette joute semble énorme, pour la DGSN, il s’agit surtout «d’atteindre un seuil maximum de sécurisation» pour ce rendez-vous sportif. En effet, le département du général Hamel, soucieux de la sécurité des lieux et des alentours du stade, a mis les petits plats dans les grands afin que cette rencontre se déroule dans de bonnes conditions. D’où cette décision de mettre en place un énorme dispositif sécuritaire. Selon un communiqué de la DGSN, ce plan sécuritaire est déjà effectif depuis quelques jours pour parer à tout dépassement. De ce fait, des dizaines d’unités républicaines de sécurité (URS), des unités d’intervention rapide ainsi que des brigades de la police judicaires (BMPJ) ont été réquisitionnées pour que cette rencontre ne soit qu’une véritable fête du football. D’autres unités seront postées aussi aux alentours du stade. En parallèle, il faut ajouter les dizaines d’agents des services de sécurité qui seront dans les tribunes, et d’autres, en survêtements, sur la pelouse.

Les deux clubs appellent au fair-play
Les dirigeants du MC Alger et du NA Hussein Dey ont lancé, jeudi dernier, à Alger un message de fair-play aux supporters à l'occasion de la finale de la Coupe d'Algérie de football qui opposera les deux clubs algérois. «Nous espérons que cette rencontre se déroule dans les meilleures conditions avec une allure de fête entre deux clubs frères. Nous lançons un vibrant appel au grand public mouloudéen pour qu'il fasse preuve de fair-play quelle que soit l'issue de la partie», a déclaré Kamel Aizel, membre du conseil d'administration du MCA, précisant que «plusieurs réunions ont été organisées avec les services de sécurité et des responsables de la wilaya d'Alger pour suivre de près les préparatifs engagés et assurer le bon déroulement de la rencontre».
De son côté, le président du NAHD, Mahfoud Ould Zmirli, a insisté également sur la nécessité pour les dirigeants des deux clubs finalistes de conjuguer leurs efforts et de privilégier la sensibilisation pour le bon déroulement de la finale.
«Nous avons tenu une réunion avec les membres du comité de supporteurs pour préparer au mieux ce rendez-vous. Les supporters du NAHD sont connus par leur sportivité et c'est à eux d'être à la hauteur. Dans les sept dernières saisons, nous n'avons jamais été sanctionnés par le huis clos», a-t-il fait savoir. 

Publié dans Sports

Le match MC Alger-NA Hussein Dey, prévu dimanche au stade du 5-juillet (16h30), sera la 13e opposition entre clubs de la capitale en finale de la Coupe d'Algérie de football, depuis la première édition de l'épreuve populaire en 1963.
Le premier derby algérois en finale s'est déroulé en 1966 entre le CR Belcourt (Belouizdad actuellement) et le RC Kouba (3-1).
Lors des éditions de 1969 et 1970, l'USM Alger et le CR Belcourt ont animé les finales, rejouées et remportées toutes les deux par le Chabab. A l'époque, le règlement stipulait qu'en cas de nul, la finale sera rejouée.
Le premier « big derby » entre l'USM Alger et le MC Alger a eu lieu en 1971. Les Vert et Rouge l'avaient emporté sur le score de 2 à 0.
Deux ans plus tard, le MCA récidive face à son voisin honni en s'imposant cette fois-ci (4-2), dont un but inscrit par le gardien de but Abdennour Kaoua, reconverti en joueur de champ suite à la blessure de feu Aïssa Draoui.
Le dernier derby algérois disputé en finale remonte au 1er mai 2013. USMA et MCA se rencontraient pour la 5e fois à ce stade de la compétition et les gars de Soustara ont réussi à mettre fin au signe indien après quatre défaites de rang face à cet adversaire en finale, en s'imposant (1-0) grâce à un but signé Mokhtar Benmoussa. L'USMA détient le record de derbies disputés en finale avec 10 apparitions, suivie du MC Alger et du CR Belouizdad avec 6 finales chacun. (APS)

Publié dans Sports

Après l’O Médéa, le CA Batna a validé son ticket d’accession en dépit de sa défaite (1-0) à Béjaïa contre la Jeunesse sportive locale. 

Publié dans Sports

L’USM Alger n’aura besoin que d’un seul point pour assurer officiellement son 7e titre de champion d’Algérie de son histoire en accueillant l’ASM Oran, alors que la bataille pour la deuxième place s’annonce rude entre plusieurs prétendants, à l’occasion de la 27e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis prévue aujourd’hui. Tenue en échec lors du derby de la capitale face au MC Alger (2-2), l’USMA ne devrait pas a priori trouver de difficultés pour se défaire de l’ASM Oran, lanterne rouge du championnat avec 18 points, et dont l’avenir en Ligue 1 est déjà scellé. Les Rouge et Noir, dont le public n’a pas encore digéré le nul concédé sur le fil face au MCA, tenteront de fêter avec leurs supporters un 7e titre qui tendait les bras aux coéquipiers de Ferhat depuis déjà plusieurs journées. Le dauphin, la JS Saoura (2e, 41 pts), effectuera un déplacement périlleux à Relizane pour donner la réplique au RCR (14e, 29 pts) dont la victoire est vitale pour continuer sa mission de sauvetage. Il s’agit de la seconde sortie de suite à domicile pour les Relizanais après le nul concédé face au CS Constantine (2-2). La révélation de la saison, le DRB Tadjenanet (3e, 40 pts), qui aspire à une place de dauphin, n’est pas en reste puisqu’il sera en appel à Constantine pour défier le CSC (12e, 33 pts) qui lutte également pour son maintien. Le MO Béjaïa qui pointe à la 4e place avec 39 points accueillera l’USM Harrach (9e, 35 pts) avec l’intention de l’emporter pour rester collé au peloton de tête. Les Crabes auront fort à faire face à l’USMH qui reste sur une victoire salutaire face au champion sortant, l’ES Sétif. La JS Kabylie (5e, 38 pts), qui a aligné 4 victoires en autant de matchs depuis l’arrivée à la barre technique de l’entraîneur Kamel Mouassa, est bien placée pour enchaîner un 5e succès à l’occasion de la réception du RC Arbâa (15e, 19 pts). Cette 27e journée a débuté mardi avec le déroulement de deux matchs avancés : MC Oran-MC Alger (0-0) et ES Sétif-NA Hussein Dey (3-0). 

Publié dans Sports

Comme au football, la petite balle connaîtra le vainqueur de sa Coupe nationale aujourd’hui. Un duel entre le CRB Baraki et le MC Saïda qui se déroulera à partir de 17 h à la salle Harcha-Hacène (Alger). Une affiche inédite. Un cador du circuit face à un adversaire qui ne part certainement pas favori. En dépit de ce handicap, les Saïdis espèrent succéder à leurs homologues au palmarès de l’épreuve. Une fois en finale, on veut absolument la gagner. La soif de victoire anime toujours les candidats au sacre et ce en dépit de toutes les stat’ et les paramètres. Les pronostics servent aussi à être démentis. C’est ce que tentera de faire le MC Saïda qui devra en découdre avec le détenteur du trophée : le CR Baraki qui avait disposé de l’ES Aïn Touta (25-22) lors de l’avant-dernière étape jouée mardi passé. «Cette finale vient récompenser les efforts consentis par tous les membres du club (joueurs, entraîneurs, dirigeants) après les difficultés financières qu’a traversées notre section. Nos objectifs étaient d’assurer le maintien parmi l’élite et aller le plus loin possible en Coupe», s’est réjoui le président du Mouloudia, Saïd Chebli. Le superbe parcours du club est un véritable exploit si l’on prend en considération l’intersaison qu’avait connue l’équipe. Une crise de trésorerie ayant provoqué une hémorragie de l’effectif. Plusieurs joueurs cadres ont choisi de quitter le team du nord-ouest de l’Algérie. En outre, les surprenants tombeurs du HBC El-Biar en demi-finales (27-26, après prolongations) devront composer avec une infirmerie pleine : «50% de l’effectif sont indisponibles», a informé le chairman de la franchise championne d’Algérie 1965 et 1967. En face, le vice-champion d’Algérie de 2014 est dans la continuité de la dynamique enclenchée l’an passé : «Cette finale nous tenait à cœur, nous avons réussi à l’atteindre, maintenant l’objectif est de conserver le trophée à Baraki. Tous les joueurs sont motivés et conscients de leur mission», a déclaré Abdelkrim Bachkour avant d’avertir : «Même si nous avons récupéré tous nos joueurs blessés, il faudra rester concentrés face à cette jeune formation du MC Saïda qui revient en force en cette fin de saison et qui pratique un jeu collectif bien huilé.» Le driver des Rouge et Blanc indique que le travail de son staff a concerné le volet de la récupération et l’aspect psychologique. Ne pas penser que le match est gagné d’avance devant un adversaire qui lutte pour le maintien, même s’il est quasiment assuré, dans la «division Excellence» reste primordial. Bien qu’elle soit déséquilibrée à la lecture des effectifs et du bilan de la saison actuelle, cette partie risque d’être très serrée. A noter que la finale dames se jouera deux heures plus tôt sur les mêmes lieux. 

Publié dans Sports
Page 1 sur 6