Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : lundi, 13 juin 2016

Le monde en général et l’Afrique en particulier ont célébré à leur manière hier lundi la Journée internationale des albinos, une date symbole créée en 2015 par les Nations unies.

 

Autre acquis arraché après des années de lutte et de combat, c’est que les albinos bénéficient désormais de la création, par le Haut Commissariat aux droits de l’homme des Nations unies (HCDH), de la fonction d’expert indépendant sur l’albinisme.
« A travers le monde, les albinos subissent des discriminations qui limitent leur participation à la société », assure Ikponwosa Ero, la Nigériane qui occupe cette fonction, elle-même atteinte de cette maladie génétique caractérisée par une absence de pigments dans la peau, les cheveux et les yeux.
Cependant, la cause de cette catégorie de la population est loin d’être gagnée et pour cause. En Afrique subsaharienne, les albinos continuent de subir des atteintes contre leur intégrité, physique s’entend. Ils font les frais de croyances liées à la sorcellerie et des pratiques y afférentes. C’est ainsi que dans certains pays d’Afrique subsaharienne, ils sont persécutés, agressés et même tués.
Les meurtres, exhumations illégales et agressions d’albinos en Afrique subsaharienne sont un problème grave, explique l’experte Ikponwosa Ero, considérant qu’il est difficile d’en cerner l’ampleur. Le nombre d’attaques rapportées par la société civile est loin de refléter toute la réalité de la violence que subissent les albinos, « en raison du secret qui entoure ces attaques rituelles, de la complicité de proches dans certains cas et de la difficulté d’accès aux informations vu que la plupart de ces attaques ont lieu dans des zones rurales », énumère Mme Ero.
Toutefois, des chiffres sont disponibles, même s’ils sont à relativiser. Dans un rapport publié le 2 juin, l’ONG canadienne Under The Same Sun (UTSS, Sous le même soleil) répertorie 457 attaques, dont 178 meurtres, commis ces dernières années contre des albinos dans 26 pays d’Afrique. Les pays les plus souvent cités sont la Tanzanie avec 161 attaques, la République démocratique du Congo (61), le Burundi (38), le Malawi (28) et la Côte d’Ivoire (26).
La directrice de la branche tanzanienne de UTSS, Vicky Ntetema, explique que ces crimes sont liés aux croyances selon lesquelles des potions préparées avec des parties de corps d’albinos apporteront chance, richesse ou succès politique. Pour juguler le phénomène, la communauté internationale organise du 17 au 20 juin en Tanzanie un forum sur l’albinisme. En fait, l’alerte est donnée puisque les agressions recensées vont en augmentant et des régions, épargnées jusque-là, sont touchées.
« Ce genre d’attaques nous ont été rapportées dernièrement dans des régions où nous pensions précédemment que ce n’était pas un problème », explique Mme Ero, citant le Malawi, où Amnesty International a récemment dénoncé une « vague sans précédent » d’attaques contre les albinos, y compris de très jeunes enfants. Selon Amnesty International, au moins 18 albinos ont été tués et 5 kidnappés au Malawi depuis novembre 2014, avec notamment quatre assassinats sur le seul mois d’avril 2016.
Les causes de ces chiffres en hausse sont peu claires et les hypothèses multiples, avouent les spécialistes. Mme Ero évoque ainsi l’appât du gain nourri par la misère de certaines populations et les activités de « gangs criminels ». Un corps « complet » d’albinos peut rapporter jusqu’à 75 000 dollars, rappelle-t-elle, citant un rapport de la Fédération internationale de la Croix-Rouge datant de 2009.
D’autres évoquent la fuite des trafiquants de pays dans lesquels les meurtres rituels d’albinos ont été condamnés publiquement vers d’autres pays plus laxistes.
D’autres enfin estiment que ce phénomène séculaire est tout simplement vu sous un nouveau jour, notamment grâce à l’attention dont il bénéficie au niveau international. « Je pense que le problème existait bel et bien, mais que dans certains pays, on n’en parlait tout simplement pas », assure Vicky Ntetema.
« Maintenant que l’ONU est passée à l’action, les gens commencent à se rendre compte qu’ils doivent en parler », poursuit-elle. « Nous voyons aussi que des organisations demandent un changement, que les médias en parlent, que les gens n’ont plus peur d’en parler. »
Hier, à Dar Es Salam, le président tanzanien, John Magufuli, en personne devait célébrer la Journée internationale de l’albinisme, signifiant ainsi que plusieurs pays d’Afrique entendent faire face aux attaques contre les albinos.
« La volonté politique est là, mais le plus grand problème, ce sont les ressources », regrette toutefois Mme Ero. « Les pays n’ont par exemple pas les moyens de mener des enquêtes médicolégales et de collecter des informations. »  

Publié dans Der

Le géant des télécoms VimpelCom a conclu avec Ericsson, l’autre colosse du secteur, pour 1 milliard de dollars de contrat technologique par lequel toute l’infrastructure informatique mondiale de l’opérateur télécoms sera radicalement transformée.
Le contrat, signé pour une période de sept ans renouvelable, comprend une refonte complète de l’infrastructure informatique de VimpelCom dans 11 pays, à travers 12 fuseaux horaires - sur la plus grande et ambitieuse échelle de l’histoire de l’industrie. VimpelCom va digitaliser et mondialiser l’infrastructure de ses systèmes de soutien aux entreprises (Business Support System) à l’aide de nouveaux logiciels d’Ericsson et de Cloud technologie. Le cadre numérique permettra d’accélérer le développement de produits et services, tandis que la livraison et l’utilisation de près-analyses en temps réel permettront une plus grande personnalisation des services pour les clients.
En outre, une plus simple interface utilisateur permettra également d’améliorer l’expérience client à tous les niveaux. A la suite de la transformation numérique, la gestion des systèmes informatiques de VimpelCom deviendra plus intelligente, plus simple et mieux préparée pour débloquer de nouveaux services numériques pour les clients qui seront activés par un réseau avancé, capable de supporter des fonctionnalités et des prestations de services.
En plus d’une réduction significative des coûts d’exploitation, la structure de la technologie améliorée permettra à VimpelCom d’accélérer sa stratégie d’innovation numérique, en particulier dans les domaines du divertissement mobile, la communication, l’Internet des objets (IdO) et les services financiers mobiles (MFS).
En plus d’une plus large gamme de services numériques, VimpelCom aura la capacité de proposer aux clients des offres personnalisées, une expérience en ligne, une rapidité ainsi que la commodité de service à une clientèle entièrement numérique. Avec un accès à 10% de la population mondiale, VimpelCom joue un rôle unique dans la création de l’autonomisation numérique pour les clients, en particulier dans les marchés émergents où ils commencent seulement à profiter des avantages de la technologie 3G et 4G LTE.

Publié dans Der

Les services de contrôle de la direction de la concurrence et des prix (DCP) d’Oran ont procédé récemment à la fermeture de sept boucheries pour utilisation illicite et dangereuse du «métabisulfite» dans la préparation de merguez et de viande hachée, a-t-on appris hier, auprès de cette administration.
Mme Malika Staali, responsable du service de la protection du consommateur et de la répression des fraudes de cette instance, a indiqué à l’APS que l’enquête diligentée par les services centraux du ministère du commerce a révélé que les échantillons de merguez et de viande hachée soumis à l’analyse au niveau du CACQE représentaient un véritable danger pour la santé du consommateur. Le métabusilfite est un produit chimique nocif utilisé pour stopper le phénomène du noircissement et la dégradation de certains produits comme la viande.
Selon cette responsable, des procès-verbaux de fermeture de ces sept boucheries ont été dressés et des poursuites judiciaires ont été engagées contre ces bouchers pour mise en vente de produits avec substances dangereuses et falsification de produits destinés à la consommation humaine.

Publié dans Der

Les gardes côtes de Mostaganem ont intercepté, dimanche au large de Hadjadj, 21 émigrés clandestins de plusieurs nationalités africaines, a-t-on appris, hier, de source sécuritaire. Ces migrants avaient pris le départ, il y a quelques jours de la plage de Bouzadjar (Ain Témouchent), à bord d’un zodiac à moteur, avant de s’égarer en plein mer. Ils ont été interceptés au large de la commune de Hadjadj, sur la côte Est de Mostaganem. Ils se trouvaient dans un état déplorable, a-t-on souligné. Ces émigrés clandestins ont été transférés vers des structures sanitaires de la région pour leur prise en charge sanitaire. Ils seront présentés devant le procureur de la république près le tribunal de Sidi Ali pour émigration clandestine illégale.

Publié dans Der

Durant le mois de ramadan, Mobilis offre à ses clients prépayés et postpayés la possibilité d’adhérer gratuitement à son club VIP «MobiliStore» et de bénéficier de l’éventail de jeux proposés. Les clients Mobilis peuvent souscrire gratuitement au club VIP de son portail de jeux pour mobiles MobiliStore et bénéficier gratuitement d’un nombre illimité de téléchargement de jeux passionnants et ludiques, ainsi que des réductions allant jusqu’à 80% sur l’achat des fonctionnalités optionnelles depuis leur compte client Mobilis. Les clients peuvent souscrire au service MobiliStore de Mobilis via : le portail Web par l’adresse store.mobilis.dz, le portail Wap à travers wap.store.mobilis.dz ou l’application mobile téléchargeable sur store.mobilis.dz.

Publié dans Der

Onze bombes, une ceinture explosive et du matériel de détonation ont été découverts et détruits dimanche, dans le cadre d’une opération, qui est toujours en cours, menée par les forces de l’Armée nationale populaire (ANP) dans la zone de Rouakeche, wilaya de Médéa, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). « Dans le cadre de l’opération en cours menée par les forces de l’Armée nationale populaire (ANP) dans la zone de Rouakeche, wilaya de Médéa (1re Région militaire), un détachement a découvert et détruit, le 12 juin 2016, onze bombes, une ceinture explosive du matériel de détonation », précise le MDN. A Tamanrasset (6e Région militaire), un autre détachement « a saisi un véhicule tout-terrain et 25 kilogrammes de kif traité », tandis qu’à Tlemcen, (2e Région militaire), des éléments des Garde-frontières « ont arrêté un narcotrafiquant et saisi 21300 comprimés psychotropes ». Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre l’émigration clandestine, des unités des Gardes-côtes de Mostaganem (2e Région militaire) « ont déjoué une tentative d’émigration clandestine de vingt personnes à bord d’une embarcation pneumatique au nord-est de Cap Willis à Mostaganem ».

Publié dans Der

Le Brésil a été éliminé dès la phase de poule de la Copa America par le Pérou (1-0). La Copa America va fêter cette année son centième anniversaire et le Brésil n’est même pas invité à la fête. La Seleçao quitte la compétition dès la phase de poules, pour la deuxième fois après 1987, éliminée par le Pérou (1-0). Une élimination qui n’a pas fini de faire parler car elle est le résultat d’un but de la main de Raul Ruidiaz. A la 75e, l’attaquant d’Universitario était à la réception d’un centre d’Andy Polo mais c’était bien son bras qui propulsait le ballon dans les cages d’Alisson.
La confusion qui a suivi n’a probablement pas aidé l’arbitre uruguayen, Andrés Cunha, à prendre sa décision. Mais après avoir consulté tous ses collègues, il a finalement validé le but qui donnait l’avantage au Pérou. Le Brésil a eu beau se ruer à l’attaque, l’égalisation n’est jamais venue, alors qu’un match nul lui aurait suffi. Avec 4 points, la Seleçao termine à la 3e place du groupe B, derrière le Pérou (6) et l’Equateur (5), vainqueur plus tôt d’Haïti (4-0). Le Pérou sera opposé aux Etats-Unis en quarts de finale et l’Equateur fera face à la Colombie. Après l’Uruguay, la Copa America perd encore l’un de ses champions du monde.
Pour le Brésil, qui avait abordé la compétition sans sa star Neymar, ménagé en vue des Jeux olympiques de Rio (5-21 août), il s’agit d’un nouveau camouflet après la déroute de la Coupe du monde 2014 à domicile qui s’était terminée par une humiliation (7-1) face à l’Allemagne. Ce revers pourrait sceller le sort de Dunga, rappelé à la tête de la sélection en juillet 2014. Sous sa direction, le Brésil avait disparu dès les quarts de finale de la Copa America 2015 et a pris un départ laborieux dans les qualifications sud-américaines du Mondial 2018 en Russie. 

Publié dans Sports

Une première place déjà promise et un second ticket que deux sélections devraient s’arracher, tel devrait être le scénario dans le groupe «F». Théoriquement seulement. Un quatuor qui renferme le Portugal (sérieux candidat au sacre), l’Autriche (dauphin potentiel et outsider en force), la Hongrie, ressuscitée après 44 ans, et l’Islande en Petit Poucet.

 

Publié dans Sports

L’Espagne a dû patienter mais elle a débuté son tournoi par une victoire. Les Espagnols, double tenants du titre, ont battu la République tchèque (1-0) grâce à un but de Gerard Piqué à trois minutes de la fin du temps réglementaire. Sur un service d’un Andres Iniesta toujours aussi décisif pour la Roja. L’Espagne a pris son temps à Toulouse mais a assuré l’essentiel en s’imposant face à la République tchèque (1-0) hier, pour son entrée dans la compétition. Double tenante du titre, la Roja a copieusement dominé les hommes de Pavel Vrba mais il a fallu attendre la 87e minute pour voir l’unique but de cette rencontre, lorsque Gerard Piqué, de la tête, a capitalisé sur une énième offrande d’Andres Iniesta. L’Espagne rejoint en tête du groupe D la Croatie, qui avait battu la Turquie sur le même score la veille.

Publié dans Sports

Un colis suspect a été découvert ce lundi dans l’enceinte qui devait accueillir le match Irlande-Suède joué hier à 18 h. Evacuée en raison de la présence d’un colis suspect dans l’enceinte du Stade de France ce lundi, la porte G, autour de laquelle un périmètre de sécurité avait été établi, a été rouverte quelques minutes après l’intervention des services de déminage. Tout s’est passé dans le calme.

Publié dans Sports
Page 1 sur 8