Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mardi, 14 juin 2016

C’est aujourd’hui que le juge de la deuxième chambre du tribunal administratif de Bir Mourad Raïs rendra le verdict dans l’affaire opposant le groupe de presse El Khabar au ministère de la Communication.

el khabar

Publié dans Der

Le ministre des Transports et des Travaux publics, Boudjemaâ Talai, a appelé hier pour sa première sortie à la tête des deux ministères jumelés les responsables du Centre du contrôle aérien, qui dépend de l’Entreprise nationale de la navigation aérienne (Enna), à élever le niveau de formation des contrôleurs aériens. Pour arriver à zéro accident, d’une part, et afin de pouvoir prendre en charge les nouveaux équipements technologiques, d’autre part. «L’Enna est en train de moderniser ses équipements qui seront gérés à 100% par des Algériens et cela suppose une formation supérieure. Les employés de la navigation aérienne doivent savoir que de leur métier et de leur performance dépend la sécurité aérienne. Cette dernière commence d’abord par la sécurité au sol», a-t-il indiqué lors de la cérémonie de sortie de nouvelles promotions de contrôleurs aériens et d’agents de services de sauvetages et de lutte contre les incendies. Le ministre a assuré que les problèmes sociaux n’ont pas été soulevés par ce secteur, et ce, contrairement à ceux de la mise à niveau. «La formation de contrôleur aérien est très technique et supérieure.
Elle doit être en adéquation avec son travail, lui permettant de résoudre n’importe quel problème qui peut être soulevé. Pour cela, nous allons étudier la possibilité de recruter des ingénieurs à la base et compléter leur cursus par une formation supplémentaire de contrôleur», fait-il savoir en faisant part de la nécessité d’intensifier le nombre de contrôleurs aériens vu les projets de réalisation de nouveaux centres de contrôles, à Tamanrasset notamment. Cela dit, tient-il à préciser, les contrôleurs aériens qui exercent actuellement dans le centre de contrôle sont «bons, formés et mis à niveau». Lors d’une visite des services techniques du centre, le ministre a laissé entendre que les bacs +2 ne doivent plus prétendre aux postes de contrôleurs aériens, mais aux postes auxiliaires. Par ailleurs, après avoir adressé ses vœux aux nouvelles promotions de la navigation aérienne, le ministre a effectué une visite surprise à l’aéroport d’Alger pour inspecter l’extension de l’aéroport ainsi que le projet de la nouvelle tour de contrôle.
Le taux d’avancement des travaux de cette dernière est estimé à 35% et sera remise dans un an, 14 mois au plus tard, selon le ministre, précisant que les gros œuvres seront achevés dans 4 mois. «Le taux d’avancement de l’aéroport, quant à lui, est de 30%. Les gros ouvrages sont terminés ; il reste la charpente métallique qui sera disponible fin août et qui sera placée en septembre et achevée en décembre. Mais c’est le parachèvement qui sera le plus difficile, l’électricité, la climatisation… Il n’empêche que le projet sera achevé dans les délais, en 2018», assure-t-il. 

Publié dans Der

Il y a une année et un jour, le 13 juin 2015, Talaie El Houriat, le parti de l’avant-garde des libertés, tenait son congrès constitutif et signait son acte de naissance. Hier, donc, le 13 juin 2016, cette formation dirigée par Ali Benflis, transfuge du FLN ancien candidat aux présidentielles de 2004 et de 2014, soufflait sa première bougie.
Un anniversaire que M. Benflis a marqué par une intervention solennelle au cours de laquelle il a galvanisé ses troupes en leur affirmant que leur parti a «imposé son identité» dans le paysage
politique national et qu’il a gagné son pari de «représentativité et de crédibilité» après une année seulement d’activité.
«Notre parti a subi des pressions pour, enfin, naître après une longue attente des pouvoirs publics», a rappelé Ali Benflis, soulagé de passer cet «écueil» après une longue procédure administrative qui a abouti, au final, à la reconnaissance de son parti par les autorités. «Peu de gens ont misé sur notre parti qui a pu s’imposer sur l’échiquier politique du pays et dans le débat national», a-t-il ajouté en invitant les cadres et les militants à regarder vers l’avenir. «La modernité, le changement progressif du système dans un climat marqué par la sérénité», a-t-il précisé.
La formation de Ali Benflis, qui semble ne plus faire une priorité de l’action collective d’opposition dans laquelle elle s’est engagée avec le groupe de la CLTD, lorgne les prochaines élections communales et législatives de 2017. «Nous voulons construire un Etat de droit, des institutions. Un Etat où le gouvernement exerce ses prérogatives dans le strict respect de la Constitution mais aussi qui permet aux partis de l’opposition d’agir dans la légalité de plein droit», a-t-il dit en promettant au passage un «nouveau modèle économique qui libère les initiatives».
Toutefois, il promet de s’engager du côté des plus vulnérables de la société pour «établir le principe de l’égalité sociale, protéger les plus démunis, tout en favorisant l’initiative et la liberté d’entreprendre», a-t-il précisé.
Pour rappel, la formation de Ali Benflis, depuis sa création, se distingue par une démarche à double articulation : insister sur la critique au vitriol du gouvernement et de son action, en continuant de défendre la thèse d’une «vacance de pouvoir», à laquelle beaucoup de militants n’y croient que lors des meetings et regroupements populaires, et travailler à étendre son audience et sa représentativité dans l’ensemble du pays.

Publié dans Der

Une peine de cinq années de prison ferme a été prononcée hier par le tribunal criminel près la Cour d’Ouargla à l’encontre d’un ressortissant de nationalité malienne pour adhésion à un groupe terroriste. Le mis en cause, A.M.M (51 ans), est aussi poursuivi dans cette affaire pour « séjour illégal dans le territoire national » et « faux et usage de faux dans des documents administratifs».
L’affaire remonte, selon l’arrêt de renvoi, au mois de décembre 2015, date d’arrestation du mis en cause suite aux investigations lancées par les services sécuritaires compétents à Tamanrasset et ayant révélé son adhésion en 2012 dans les rangs d’un groupe armé activant dans le Nord malien, où il a assumé plusieurs fonctions, dont celles d’imam et de président du tribunal du groupe armé.
Il a fui en Algérie, à la suite de l’intervention étrangère dans le Nord malien pour y combattre les groupes terroristes, s’est installé à Tamanrasset et a procédé à la falsification de documents administratifs devant lui permettre d’obtenir la nationalité algérienne et se faire ainsi passer pour un citoyen algérien.
Le représentant du ministère public avait requis à l’encontre du mis en cause (A.M.M) une peine de 15 ans de prison ferme.

Publié dans Der

Deux terroristes ont été neutralisés lundi à Jijel dans le cadre du ratissage, toujours en cours, mené dans la région, par les forces de l’Armée nationale populaire (ANP) qui ont également des armes et découvert des bombes artisanales, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
« Dans le cadre de la lutte antiterroriste et l’opération de ratissage menée par les forces de l’ANP dans la zone de Taza, à l’ouest de la wilaya de Jijel, (5e Région militaire), permettant de neutraliser, hier, 13 juin 2016, deux (2) terroristes et de récupérer deux (2) pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, un détachement a découvert deux (2) bombes de confection artisanale, quatre (4) chargeurs garnis, deux (2) paires de jumelles et des téléphones portables. L’opération est toujours en cours », précise le MDN. D’autre part, des éléments de la Gendarmerie nationale « ont saisi, à Tlemcen (2e Région militaire), 471 kilogrammes de kif traité ». A El Oued, (4e Région militaire), un détachement de l’ANP « a saisi 1000 téléphones portables avec accessoires et 28000 unités de produits pharmaceutiques ».
A Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar (6e Région militaire), des détachements combinés « ont saisi 36,88 tonnes de denrées alimentaires, un camion, un véhicule tout-terrain et 5 détecteurs de métaux », note la même source.

Publié dans Der

L’entrée en matière consommée, c’est le temps pour prendre les devants où être relégué dans la course pour la qualification. Une deuxième victoire signifie le passage en huitièmes. C’est ce que la France et la Suisse tenteront de faire contre l’Albanie (20h00) et la Roumanie (17h00) dans l’ordre. Quelques heures auparavant (14h00), dans le groupe B, la Russie se mesurera à la Slovaquie dans une rencontre où il faudra garder un œil sur le comportement des supporters russes.

Publié dans Sports

La Russie a été sanctionnée par l’UEFA hier d’une suspension avec sursis à cause des violences générées par des supporteurs russes au Stade Vélodrome samedi. Cela signifie qu’elle sera exclue de l’Euro 2016 en cas de nouvel incident causé par ses supporteurs dans un stade du tournoi en France. La Russie était poursuivie par l’UEFA pour les incidents provoqués au coup de sifflet final d’Angleterre-Russie (1-1) au Stade Vélodrome de Marseille samedi. L’instance européenne du football ne gère que les débordements dans les enceintes sportives. Ce qui se passe en dehors – et donc les graves incidents qui se sont déroulés ce week-end dans le centre de Marseille, relève des autorités du pays hôte. La Russie a également été condamnée à verser une amende de 150 000 euros.
Des supporteurs expulsés
Ces annonces interviennent alors que de nouvelles mesures de sanctions ont été décidées mardi suite aux débordements de ce week-end à Marseille. Des supporteurs russes contrôlés par la gendarmerie, hier, dans le sud de la France, vont être expulsés du pays, car ils sont soupçonnés de présenter une menace à l’ordre public. Au moment de leur interpellation, ils s’apprêtaient à partir en autocar pour Lille, où leur équipe doit affronter celle de la Slovaquie mercredi après-midi. Les vérifications d’identité de vingt-neuf supporteurs russes ont été faites hier matin dans un hôtel de Mandelieu-la-Napoule, près de Marseille, où ils séjournaient. L’opération de contrôle n’était pas terminée alors que les autorités avaient décidé de placer certains d’entre eux en centre de rétention en vue de leur expulsion du pays, estimant qu’il existait des « indices suffisamment précis » sur la participation aux violences de Marseille de certains de ces supporteurs.
La Fédération réagit aux sanctions de l’UEFA
Le président de la Fédération russe a assuré qu’il respecterait les sanctions prononcées par l’UEFA après les violences survenues à Marseille en marge d’Angleterre-Russie. Alors que l’UEFA vient d’annoncer que la Russie serait disqualifiée de l’Euro si des violences arrivaient dans les stades où l’équipe joue, Vitali Moutko, le président de la Fédération russe, également ministre des Sports, a livré une première réaction. «La mesure disciplinaire est tombée, nous allons bientôt recevoir la notification officielle. Et nous respecterons la décision de l’UEFA, comment pourrait-il en être autrement?», a-t-il déclaré à l’agence TASS.  

Publié dans Sports

Grâce notamment au nouveau format de la compétition, l’UEFA va amasser des sommes record lors de l’Euro 2016. L’UEFA a déjà gagné son Euro. Selon un budget prévisionnel relayé par Ecofoot.fr, la confédération pense que la compétition va générer des recettes d’environ 1,9 milliard d’euros. Si ce chiffre se confirme, cela représenterait une hausse de 36% par rapport à l’Euro 2012. Plus d’équipes, plus d’argent Le passage du tournoi à 24 équipes n’est pas pour rien dans ce résultat. Avec 51 rencontres au programme contre 31 jusque-là, les revenus en billetterie devraient doubler, pour passer à 500 millions d’euros. Hausse également pour les droits TV estimés à 1 milliard d’euros, contre 800 millions il y a quatre ans. Les revenus commerciaux doivent aussi passer de 300 à 400 millions d’euros. Une fois les dépenses retirées, l’UEFA pourrait effectuer un bénéfice net supérieur à celui de 600 millions d’euros réussi en 2012. Entre 2012 et 2015, l’UEFA a enregistré des pertes de 91 millions d’euros. Un trou qui sera donc largement rebouché dans quelques semaines. Finalement, il y avait peut-être la place pour payer quelques impôts en France.
L’interdiction de la vente d’alcool étendue au centre-ville de Marseille
La préfecture des Bouches-du-Rhône a étendu la zone où la vente d’alcool sera interdite les veilles, jours et lendemain de matches, à Marseille. La préfecture des Bouches-du-Rhône a fait savoir ce hier que l’interdiction de vendre des boissons à emporter dans des bouteilles en verre et de la vente d’alcool à emporter sera étendue « à un périmètre du centre-ville de Marseille, ainsi qu’aux axes reliant ce périmètre à celui du stade Vélodrome (...) les veilles, jours et lendemains de matchs jusqu’à 06H00 pour tous les lieux et périmètres concernés.» À la suite des heurts entre supporters en marge de la rencontre Angleterre-Russie qui ont fait 35 blessés samedi dans le centre-ville et aux abords du stade-Vélodrome, «la vente de boissons à emporter dans des contenants en verre, la vente d’alcool à emporter, la détention et la consommation d’alcool sur la voie publique» étaient déjà interdites sur plusieurs périmètres: autour de la fan zone, autour du stade Vélodrome et dans les enceintes de l’aéroport et de la gare Saint-Charles.
Un supporter anglais prend cinq ans d’interdiction de stade
Coupable de violences à Marseille, un hooligan anglais a pris cinq ans d’interdiction de stade. Supporter de Birmingham City, un hooligan de 24 ans a été interdit de stade pour cinq ans suite à des violences perpétrées à Marseille en marge du match entre l’Angleterre et la Russie. Il était connu des services de police et a été jugé hier. Il avait été arrêté à son retour de France suite à son signalement par la police anglaise spécialisée.

Publié dans Sports

La réaction de l’instance européenne de football (UEFA) ne devrait pas tarder. La cause ? Les graves allégations de l’ancien président de la FIFA, Sepp Blatter, qui a laissé entendre que les calendriers des compétitions obéissent à tout sauf au sort et les verdicts des boules. C’est, en tout cas, ses propos dans une interview accordée au journal argentin La Nacion. Ainsi, le Suisse remet tout simplement en cause la crédibilité de prestigieux événements. Notamment la Champions League.

Publié dans Sports

LeBron James a conduit Cleveland à une nette victoire face à Golden State 112 à 97 dans le match N°5 de la finale 2016 et brutalement brisé le rêve des Warriors de conserver leur titre de champion dès lundi devant leur public. « King James » n’est pas le roi de la NBA pour rien: alors que son équipe était au bord de la défaite et qu’il était conspué par le bruyant public de l’Oracle Arena à chaque fois qu’il avait le ballon en mains, il a réalisé son meilleur match de la finale, voire de sa saison. La star des Cavaliers a martyrisé les champions en titre dans leur salle où ils n’avaient concédé jusqu’à lundi que trois défaites cette saison, avec son impact physique, ses 41 points, 16 rebonds, sept passes décisives et trois contres. Cleveland, mené trois victoires à deux, n’a toujours plus le droit à l’erreur, mais la franchise de l’Ohio, en quête de son premier sacre, peut revenir à la hauteur de Golden State dès la nuit de demain lors du match N°6 programmé dans sa salle. Golden State a pourtant bien débuté ce match qui pouvait lui offrir le cinquième titre NBA de son histoire: Klay Thompson, survolté, lui a donné jusqu’à sept points d’avance dès la première période. Mais à partir de la 2e période, Cleveland a pris nettement le dessus grâce à James, mais aussi à Kyrie Irving. Le meneur des Cavaliers, souvent dans l’ombre de son illustre coéquipier, a été décisif et impressionnant avec ses 41 points (17 sur 24 au tir), mais aussi son marquage très agressif sur Stephen Curry, limité à 25 points (8 sur 21 au tir).
Irving comme Chamberlain
« On a joué à un rythme incroyable, on a vraiment haussé notre niveau de jeu par rapport au match N.4, il faudra conserver cette agressivité dans notre salle », a analysé Irving qui est devenu le deuxième joueur de l’histoire après Wilt Chamberlain à dépasser les 40 points et les 70% de réussite dans un match d’une finale NBA. « Notre état d’esprit pour ce match était de tout faire pour prolonger cette finale et ne pas avoir des regrets, on a réussi un très grand match, ce qu’a fait Kyrie est pour moi l’une des plus grandes performances que j’ai jamais vues », a apprécié « King James ». Les Cavaliers ont définitivement fait la différence en troisième période où Golden State a perdu sur blessure Andrew Bogut. L’absence de Draymond Green, suspendu pour ce match après une altercation avec James lors du précédent match, a pesé lourd: l’ailier fort qui tourne à 14,8 points et 9,3 rebonds par match depuis le début de la finale, est un élément-clef de Golden State. « Draymond fait un peu tout dans notre jeu, il tire, il coordonne, il défend, il est l’âme de cette équipe, il nous a manqué, c’est clair, mais on a laissé trop d’espaces à Kyrie Irving et LeBron James », a admis Thompson qui a fini la rencontre avec 37 points, dont 26 inscrits avant la pause. Son retour pour le match N.6 pourrait changer la donne. « On a travaillé dur toute la saison pour en arriver là, on est déçus de ne pas avoir fini cette finale à la maison, mais on va tout faire pour remporter ce titre jeudi », a espéré Curry. « On a mal joué, ils ont mieux joué que nous, mais je préfère être encore dans notre situation que dans la leur », a conclu Steve Kerr, l’entraîneur de Golden State. 

Publié dans Sports
Page 1 sur 6