Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 17 juin 2016

Nouveaux rebondissements dans l’affaire de l’assassinat de Matoub Lounès, le 25 juin 1998 par un groupe armé sur la route de Tala Bounane en Kabylie. Ainsi, sa veuve Nadia a porté plainte contre l’ancien émir national du GSPC, Hassan Hattab.

Publié dans Der

Le plan de modernisation, particulièrement le rapprochement de sa clientèle, se précise à la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) qui a mis en circulation, jeudi dernier, les premières voitures rénovées équipées d’un système de climatisation plus performant et d’équipements modernes, sur la ligne de la première navette prototype reliant Alger à Oran.
La SNTF a également procédé à l’installation de tableaux d’affichage ainsi que de ports USB pour permettre aux usagers de consulter des contenus numériques. Les nouvelles rames sont également munies d’un système de localisation et seront bientôt connectées à Internet. En attendant la connexion à bord, ces voitures ont été mises à niveau dans les ateliers de maintenance de Sidi Bel Abbès de la SNTF. Ces nouvelles rames seront incorporées, dans un premier temps, aux trains circulant sur la ligne Alger-Oran, améliorant graduellement les conditions de voyage des usagers des grandes lignes (Alger, Constantine, Annaba, Bechar...). La SNTF compte parachever cette opération l’année prochaine en rénovant 200 voitures. L’amélioration du «contact entre le personnel et les clients» a également fait l’objet d’un ajustement. Ainsi, le personnel chargé de l’accueil des voyageurs a bénéficié de cycles de formation afin d’améliorer la qualité du service. Les agents de train seront tenus à l’avenir de se présenter vêtus d’uniformes. Des services, tels que l’accompagnement des voyageurs sur les quais en les assistant et les orientant, seront également assurés par la compagnie. Le directeur général de la SNTF, Yacine Bendjaballah, a affirmé au micro de la Chaîne III que la compagnie compte parachever l’opération de modernisation des 200 trains que compte la SNTF d’ici à l’été 2017. L’augmentation de la vitesse des trains pourrait également être un argument commercial aussi bien en ce qui concerne le transport de marchandises que celui des voyageurs. A ce propos, le premier responsable de la SNTF affirmait dernièrement que 2016 sera l’année où un train algérien atteindra pour la première fois les 160 km/heure avec le lancement de la ligne Birtouta-Zéralda. En 2017, la vitesse des trains rapides sera augmentée à 200 km contre un maximum de 120 km actuellement, alors que dans 4 à 5 ans, la vitesse atteindra les 300 km, a-t-il ajouté. M. Bendjaballah a aussi fait part d’un projet de mise en place d’un mode de la gestion électronique permettant de mettre sur rails davantage de trains et de réduire les retards. Afin de réaliser cet objectif, des ingénieurs de la société ont été envoyés en formation en Allemagne ; une première promotion de 67 ingénieurs vient d’achever sa formation, tandis qu’une autre, composée de 50 ingénieurs, sera formée dans le même pays à partir de septembre prochain.
Signalant que la SNTF est actuellement défaillante financièrement, M. Bendjaballah a relevé que la société dépendait largement des subventions puisqu’elle engrange seulement 4 milliards de dinars à travers ses activités de transport de voyageurs et de marchandises, tandis que la dotation budgétaire de l’Etat est de 19 milliards de dinars.

Publié dans Der

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a « arrêté un plan pour la sécurisation de toutes les infrastructures qui connaissent une forte affluence de citoyens comme les gares, notamment durant la saison estivale et le mois de ramadan», a indiqué le chef de la cellule de communication de ce corps constitué, le commissaire divisionnaire Amar Laroum. Les résultats communiqués jeudi dernier indiquent que les services de la police du métro et du tramway d'Alger ont procédé à l'arrestation de 458 personnes, dont 198 repris de justice au niveau des stations de métro et du tramway d'Alger, d'Oran et de Constantine, selon la cellule de communication de la DGSN.
«Parmi les personnes arrêtées, 198 sont des repris de justice, 187 ont été appréhendées en possession de drogues et 73 en possession d'armes blanches prohibées», a précisé la même source. Dans l'objectif de garantir la sécurité des voyageurs, ces mêmes services ont procédé à la «vérification de l'identité de 43 859 individus et apporté de l'aide à 303 citoyens». Pour garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens, la «police du métro utilise des appareils sophistiqués de détection de produits prohibés pouvant attenter à l'ordre public», a affirmé le commissaire divisionnaire Laroum précisant que les patrouilles au niveau des gares et à l'intérieur des rames de métro ont été renforcées».
Les agents de l'ordre seront également déployés dans les marchés, les établissements publics et les stations de transport urbain et ferroviaire afin d'assurer la sécurité et la quiétude des citoyens.

Publié dans Der

Un abri pour terroristes, douze bombes et cinq mortiers de confection artisanale ainsi qu’une quantité d’explosifs et des outils de détonation ont été détruits à Skikda et Jijel, jeudi par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP), a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
« Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’ANP a découvert et détruit, le 16 juin 2016 à Skikda et Jijel (5e Région militaire), un abri pour terroristes, douze bombes et cinq mortiers de confection artisanale, une quantité d’explosifs, des outils de détonation et des denrées alimentaires », précise la même source.

Publié dans Der

Nos routes sont devenues, par la force des «statistiques», des tombeaux à ciel ouvert, les accidents de circulation étant devenus un vrai problème loin d’être solutionné. Depuis le début du ramadan, 50 morts et 1 400 blessés ont été enregistrés dans plus de 1 200 accidents. Pour Nassim Bernaoui, chef du bureau d’information à la direction générale de la Protection civile, le drame de la circulation routière prend des proportions plus qu’alarmantes en Algérie. En dépit de tout ce qui a été annoncé et fait dans ce sens, les mesures de prévention des accidents de la route essuieraient-elles un échec ? Ce n’est pas l’avis du directeur du Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR) qui répondait, jeudi dernier sur les ondes de la Chaîne III, par la négative. Pour lui, les sinistres routiers et le nombre de victimes qu’ils entrainent ont au contraire «connu ces derniers mois, une baisse sensible». En dépit de ces affirmations et avec une moyenne annuelle de 4 000 morts et 60 000 blessés relevés sur les routes entraînant quelque 100 milliards de dinars de pertes, l’Algérie continue d’être placée parmi les pays les plus endeuillés par ce type d’accidents. Ahmed Naït El Hocine reconnait qu’il est impossible d’évaluer précisément les raisons de ces accidents «en l’absence d’un système de collecte des données qui est en cours de création» relevant dans le même contexte que 34% des personnes à l’origine des accidents ont moins de 30 ans et, curieusement, ce sont les propriétaires de véhicules neufs qui sont les plus impliqués. Parmi les mesures à l’étude pour tenter d’influer sur le phénomène, le directeur général du CNPSR a fait état d’une remise en cause de l’organisation institutionnelle de la sécurité routière «en s’inspirant des schémas adoptés ailleurs dans le monde». En plus de la création d’un Conseil intersectoriel de la sécurité routière rattaché au Premier ministère, M. Naït El Hocine a annoncé aussi, l’institution prochaine d’un brevet professionnel pour les conducteurs habilités à transporter des personnes ou des marchandises. Il est également question, toujours selon le même responsable, de la création d’un fonds de sécurité routière alimenté par les ressources tirées des contraventions dressées aux automobilistes «afin d’éviter de faire appel au budget de l’Etat». Enfin, les conducteurs contrevenants ne s’acquittant pas, sur place, de l’amende de 5000 DA qui leur est infligée sont avertis : ils auront la mauvaise surprise de la voir majorée de 2 000 DA supplémentaires. 

Publié dans Der

C’est ce soir que la campagne africaine de l’ES Sétif débute. Une soirée ramadanesque pour l’Entente qui va honorer sa 3e participation de rang dans la prestigieuse compétition qu’est la Champions League CAF. Les Sétifiens partent certainement avec l’intention de rééditer l’exploit d’il y a deux ans lorsqu’ils avaient décroché le trophée. Pour ce faire, il faudra bien débuter face au Mamelodi Sundowns qu’ils accueillent ce soir (22h15) au stade du 8-Mai 1945 pour le compte de la première journée dans la poule « B ». Un groupe complété par l’Enyimba FC (Nigeria) et le Zamalek SC (Egypte).

Une saison 2015-2016 à oublier, une nouvelle page à écrire. Pour le team des Hauts-Plateaux, l’exercice 2016-2017 débute déjà avec un test, et pas des moindres, contre le Mamelodi Sundowns. Et l’entame dans les compétitions est toujours cruciale et décisive. Surtout quand on a l’avantage de recevoir. Le club d’Aïn El-Fouara ne doit donc pas laisser passer cette opportunité pour partir du bon pied dans la compétition continentale. Après deux semaines de préparation intense, les « Ententistes » vont passer au révélateur sud-africain. Conduits par un nouveau coach, en la personne de Abdelkader Amrani, ils doivent composer avec pas mal de paramètres pour cette affiche, qui sera dirigée par Mahamado Keita (Mali) et ses deux compatriotes et assistants Bala Diarra et Maurepas Diakite. Si le match se joue en nocturne et que la température sera clémente, c’est la diététique et la condition physique qui risquent de causer problème pour les «El Wiffak». A moins de deux heures du déjeuner, il y aura la digestion et la gestion. Bien digéré pour ne pas être lourd sur la pelouse et bien gérer les forces après une éprouvante journée de ramadan et une saison qui vient de se terminer il y a à peine une vingtaine de jours. Pour certains, la fatigue cumulée risque de se ressentir. On pense ici à Hamza Aït Ouameur et Khtir Ziti qui sortent d’un exercice plein avec l’USM El-Harrach et la JS Kabylie respectivement. Cependant, le driver Amrani assure avoir fait une préparation spécifique pour ses poulains en prenant en considération le nombre de matches joués par chaque élément. Le successeur d’Alain Geiger devra concocter le onze le plus frais et offensivement, il n’a pas beaucoup de choix puisqu’il ne pourra compter que sur l’international espoir Abdelhakim Amokrane en l’absence de la nouvelle recrue Mohamed Nadji pas encore « fit ». «C’est l’équipe inconnue pour nous, on ne la connaît pas et on ne sait pas comment elle jouera vraiment. Mais ce qui sera important pour nous samedi (aujourd’hui, ndlr), ce n’est pas la manière de jouer de l’adversaire, mais notre manière d’évoluer. On ne va pas s’occuper de lui, mais de nous. Il faut aller de l’avant, se donner à fond et ne pas baisser les bras jusqu’au bout. Connaître l’adversaire, c’est bien, mais ce sont nos armes qui comptent le plus. Si on est dans notre jour, c’est ce qu’on souhaite bien sûr, personne ne nous arrêtera », a prévenu Amokrane. Les joueurs savent donc que s’imposer est primordial avant de se rendre au Caire, le 29 du mois en cours, pour défier le Zamalek. A l’« Aigle Noir » de bien prendre son envol.

Publié dans Sports

Il n'y a pas eu de suspense à Cleveland. Apathiques et méconnaissables, les Warriors ont été débordés et battus par les Cavaliers (115-101) lors du match 6 des Finals NBA. Le titre va désormais se jouer sur une seule partie. Ce sera à Oakland, dans la nuit de dimanche à lundi. Mais où sont passés les Warriors ? Maladroits, dépassés dans l’intensité, Stephen Curry et ses coéquipiers n’ont jamais trouvé la clé face à des Cavaliers survoltés. Appliqués dès le coup d’envoi, les joueurs de Cleveland ont serré le jeu, avant de répondre à tous les sursauts adverses par des séquences qui ont mis le feu à la salle. LeBron James, Kyrie Irving (23 pts) et Tristan Thompson (15 pts, 16 rbds) ont encore joué leur rôle à merveille. Ces Finals sont devenues folles ! Les Cavs semblent sur la meilleure dynamique, mais c’est bien sur le parquet de Golden State que va se jouer un septième match qui s’annonce incroyable. En revanche , sale soirée pour Stephen Curry (30 pts, 1 passe décisive, 4 ballons perdus), expulsé à 4 minutes et 22 secondes du buzzer pour sa sixième faute. De rage, le MVP en a même jeté son protège-dent sur un supporter assis au premier rang, avant de s’en prendre verbalement à l’arbitre. La faute technique et un tir primé de J.R. Smith (14 pts) ont scellé le sort du match dans la foulée, en portant le score à 103-87.

Le film du match
Sept tirs manqués et 2 ballons perdus. Un début de match catastrophique pour les Warriors, menés 8-0 après un peu plus de 4 minutes. La suite n’est pas plus brillante, puisque les visiteurs terminent le premier quart avec 11 points, le plus petit total de l’histoire de la franchise en playoffs pour un début de partie. Cleveland est déjà loin (31-11). Stephen Curry sonne un début de révolte (46-38), mais les locaux répondent immédiatement avec un 8-0 (54-38). Golden State recolle encore un peu en fin de troisième quart (80-71), mais James ne compte pas laisser ce match filer. Le quadruple MVP marque 18 points de suite pour son équipe. Il se mue ensuite en passeur pour envoyer Tristan Thompson au alley-oop deux fois de suite, juste avant de contrer Stephen Curry.
Le meneur des Warriors est expulsé quelques secondes plus tard, et la saison continue ! Kyrie Irving a été excellent. Tristian Thompson a régné sur la peinture. Mais James a signé un match de costaud. Présent dans tous les domaines, il a été l’âme de son équipe, et il a parfaitement tenu la baraque dans les dernières minutes. Son rêve est de ramener un titre à Cleveland ? Il est à une marche d’y arriver. Les Cavaliers sont seulement la troisième équipe de l’histoire de la NBA à arracher un match 7 après avoir été menés 3-1 dans la série. Les Knicks (1951) et Lakers (1966) n’avaient pas réussi à conclure. Cleveland est donc face à un défi unique. 

Publié dans Sports

Les trois nageuses algériennes : Amel Mellih, Sarah Hadj-Abderrahmane et Majda Chebaraka prendront part au meeting de Vichy (France), prévu les 2 et 3 juillet prochain, en vue des Jeux olympiques-2016 de Rio de Janeiro, a-t-on appris auprès de la Fédération algérienne de natation (FAN). « Pour Mellih et Hadj-Abderrahmane, elles participeront pour réaliser les minima B, quant à Chebaraka, qui a déjà réussi les minima B pour les JO, elle tentera de réaliser les minima A », a indiqué le directeur des équipes nationales (DEN), Abdelkader Kaoua. La nageuse Amel Mellih (50m nage libre), qui a réalisé 26sec 66/100, aspire à faire les minima B fixés à 26sec 17/100. Le même objectif pour Sarah Hadj-Abderrahmane (200m papillon) qui ambitionne de faire les minima (2:13.86), tandis que son chrono est de (2:14.35), réalisé aux Championnats arabes de Dubaï (EAU) en avril dernier. Par ailleurs, quatre autres nageurs algériens, dont une fille, prendront part à la 22e Coupe de la Confédération méditerranéenne de natation (Comen Cup), prévue à Gzkira (Malte) du 21 au 28 du mois courant. Il s'agit de Maldji Nessrine, Moncef Balamane, Abdellah Ardjoune et Hichem Tayebi. « Chaque athlète s'entraîne avec son coach, alors que la prise en charge est assurée par la DEN », souligne Kaoua, ajoutant que cette décision a été prise "lors d'une réunion entre la Fédération et les entraîneurs de ces quatre nageurs ». Le DEN a réaffirmé que l'objectif de la participation algérienne au Comen Cup « est d'atteindre au moins une finale et pourquoi pas monter sur le podium ».

Publié dans Sports

La Fédération internationale de football avait établi, il y a une semaine, un nouveau classement Fifa des sélections africaines, pour constituer les chapeaux en prévision du tirage au sort du dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde-2018. Dans ce classement, l’Egypte a hérité de la sixième place africaine, ce qui veut dire le second chapeau et du coup, elle affrontera une des équipes suivantes : l’Algérie, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Sénégal ou la Tunisie. N’ayant pas apprécié les critères du classement, l’Egypte a saisi officiellement la Fifa pour protester et menacer même de saisir le TAS en cas de refus de changement de position, estimant qu’ils ont été lésés. Face à cette situation, la Fédération internationale de football a décidé de revoir le classement, après avoir saisi hier les vingt fédérations africaines concernées par le tirage au sort. Ce nouveau classement sera publié le 21 juin, soit trois jours avant le tirage au sort prévu au Caire.
Selon la presse égyptienne qui affiche un grand soulagement de pouvoir éviter les grosses cylindrées, notamment l’Algérie, la sélection locale sera dans le premier chapeau à partir du 21 juin, date de la parution du nouveau classement. Ainsi, c’est la Tunisie qui en fera les frais et qui devra se retrouver dans le second chapeau à la place de l’Egypte. La presse égyptienne annonce que cette plainte déposée par l’Egypte a été faite par Hany Abourida sur aide de ses amis de la CAF.

Publié dans Sports

C’est à peine le deuxième match et certains voient leur avenir dans le tournoi menacé. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, le Portugal et l’Autriche jouent déjà gros pour cette 15e édition de l’Euro. Favoris du groupe F, Portugais et Autrichiens ont manqué leur entame et se retrouvent dos au mur mais face à face (20 h). Et la victoire est impérative pour les deux équipes.

 

Publié dans Sports
Page 1 sur 6