Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : lundi, 27 juin 2016

Trois terroristes abattus récemment par les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) dans les maquis de Rouakeche, dans la wilaya de Médéa, ont été identifiés comme étant membres du groupe terroriste qui a assassiné le ressortissant français Hervé Gourdel, après son enlèvement dans la région d’Aït-Ouabane dans la wilaya de Tizi Ouzou survenu en septembre 2014 en Kabylie.

Publié dans Der

Interrogé sur les difficultés de la communauté nationale établie à l’étranger d’obtenir leurs documents d’état civil, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, a indiqué dans une déclaration à la presse en marge d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale consacrée à l’adoption de plusieurs projets de loi, qu’il a mis en place un dispositif administratif permettant à la communauté nationale établie à l’étranger de retirer ses documents à partir des chancelleries à l’étranger : « Ce dispositif est opérationnel depuis juin et les membres de cette communauté peuvent retirer leurs documents des consulats au lieu de se présenter au tribunal d’Alger». S’exprimant à la cantonade, Tayeb Louh, a appelé les Algériens à s’éloigner de «la violence verbale». «J’appelle tout le monde au calme et à laisser la justice faire son travail. L’Etat de droit, les droits de l’homme sont indivisibles et celui qui se sent victime d’une décision de justice, n’a qu’à suivre les procédures judiciaires normales», a lancé le ministre avant d’enchaîner : «J’invite tout le monde au calme. Les Algériens et les Algériennes ont besoin du calme et de sérénité. La presse a un grand rôle à jouer dans ce sens». Les déclarations du ministre sont certainement en rapport avec les critiques qu’a essuyées la justice après l’incarcération de trois journalistes.

Publié dans Der

Rien ne va plus dans la région d’Illilten à quelque 70 kilomètres au sud-est de la wilaya de Tizi-Ouzou. La réunion d’urgence à laquelle ont pris part les parties en conflit, le P/APC et les services de l’hydraulique sous la présidence du wali, M. Brahim Merad, n’a servi au final qu’à exacerber la situation. Ainsi, selon les citoyens du village Tifilkout, les directives du wali sont tout simplement ignorées par les responsables désignés pour les appliquer.
Dans une lettre ouverte au wali, ils ont dénoncé «les tergiversations» dans l’application des décisions du wali. «Les engagements pris par votre autorité n’ont pas vu le jour», ont-ils écrit dans la requête, ajoutant que leur village est privé d’eau depuis 21 jours. Après un rappel de la genèse du conflit qui remonte, selon eux, aux années 1970, les rédacteurs de la lettre ont souligné «la nécessité de trouver une issue à cette problématique qui empoisonne la vie des citoyens de toute la région». «Nous avons choisi la voie de la sagesse et de la sérénité comme seule et unique réponse à tous les dépassements et pressions exercées sur nos citoyens», disent-ils, avant de préciser que cette posture n’est pas «un signe de faiblesse ou d’inconscience».
«C’est un acte de civisme et de grandeur», ont ajouté les citoyens. «Vous n’êtes pas sans savoir que tous les PV et engagements signés par toutes les parties sont remis en cause par nos voisins», indique la lettre.
Elle a précisé, par ailleurs, qu’«une partie des autorités s’est montrée du moins consentante». Plus précise, la lettre au wali souligne que les autorités sont restées passives «devant des dépassements, des saccages et des délits dont les auteurs ne sont ni poursuivis ni inquiétés». «Pourquoi cette impunité ?», se sont interrogés les rédacteurs de la lettre avant de tailler des croupières au P/APC qu’ils accusent «de parti pris flagrant dans le conflit». «L’édile communal refuse toujours d’appliquer les décisions prises lors de la réunion à laquelle il a pris pourtant part», ont-ils accusé, avant de rappeler que «le maire de la commune s’est illustré par sa plainte déposée contre des représentants de leur village, dont le seul tort est d’avoir exigé le respect des engagements pris par toutes les parties». Rappelant les derniers développements survenus, les citoyens ont dénoncé «la répression qui s’était abattue sur les citoyens lors du rassemblement tenu dimanche devant le siège de la daïra d’Iferhounène». «Notre rassemblement était pacifique et ne visait nullement l’occupation des institutions de l’Etat, mais une manière pour nous de dénoncer, d’abord, le comportement du maire et ensuite celui du directeur de l’hydraulique de la wilaya». 

Publié dans Der

Vingt-trois personnes activant dans l’informel et impliquées dans des troubles à l’ordre public survenus à Annaba dans la nuit de samedi à dimanche suite à une opération d’éradication par les forces de sécurité des étalages informels sur la voie publique ont été arrêtées, a appris l’APS.
L’enquête se poursuit à l’heure actuelle afin d’identifier et d’arrêter les instigateurs de ces troubles, impliqués dans la destruction des biens d’autrui et le vol, précise-t-on de même source. L’identification des personnes impliquées dans cette affaire se fait à partir des enregistrements et du visionnage des caméras de surveillance, a-t-on encore noté, soulignant que les mis en cause seront présentés devant le procureur de la République une fois l’enquête terminée.
Il est à signaler que l’activité commerciale dans le centre-ville d’Annaba, à l’instar de la rue Gambetta ou bien les artères du marché « El Hattab » se déroule dans des conditions normales.
Vingt commerçants activant dans l’informel avaient été arrêtés, dans un premier temps, dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville d’Annaba pour trouble à l’ordre public suite à leur opposition à une intervention des forces de sécurité dans la cadre de la lutte contre le commerce informel.

Publié dans Der

Après la marche dans les rues de Tizi-Ouzou suivi d’un rassemblement devant le siège de la wilaya, actions observées par les citoyens du village Zaknoun (commune des Ouacifs) en signe de solidarité avec la famille d’un jeune du village assassiné près de Tizi-Ouzou, au début mois de mai dernier et, par la même occasion, dénoncer la recrudescence de l’insécurité et revendiquer de l’Etat qu’il soit mis fin à l’impunité qui profite aux délinquants, une action similaire a été observée, dans la matinée d’hier, devant le tribunal de Tizi-Ouzou par un groupe de citoyens. L’action est venue après l’assassinat d’un père de famille âgé d’une quarantaine d’années à l’arme blanche. Des amis, des membres de la famille de la victime ainsi que des citoyens anonymes ont pris part à ce rassemblement. «Halte à l’insécurité», «Non à l’impunité», «Stop au crime», «Pour l’éradication des foyers criminels à Tizi Ouzou» pouvait-on lire sur des banderoles portées par les manifestants. Une dizaine de personnes mises en cause dans cet assassinat ont été présentées devant le procureur de la République. Il convient de rappeler que la victime, K. M., a été assassinée dans la nuit dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, à quelques mètres de son domicile attenant au boulevard Krim Belkacem, à la nouvelle de Tizi-Ouzou. L’enquête ouverte par la police a abouti à l’interpellation d’une dizaine de personnes qui ont été présentées au parquet près le tribunal de Tizi-Ouzou. Des armes blanches, notamment des sabres, ont été saisies par les enquêteurs de la police.

Publié dans Der

La proximité est là. Le tempérament est quasi-similaire. Un Serbe pour marcher sur les traces d’un Bosnien qui n’avait pas laissé les Algériens indifférents. Milovan Rajevac pour tenter de se rapprocher - au maximum - de la dynamique qu’avait enclenchée Vahid Halilodzic lors de son passage à la tête de l’équipe nationale. Il faut reconnaître que le choix de Mohamed Raouraoua, président de la Fédération algérienne de football, est judicieux en plus d’être « low coast ».

Milovan Rajevac

Publié dans Sports

Le Chili a décroché le deuxième trophée de son histoire grâce à son sang-froid aux tirs au but (0-0 a.p., 4-2 aux tirs au but). Le Chili a remporté pour la deuxième année d’affilée la Copa America face à l’Argentine et à sa star Lionel Messi incapables de mettre fin à une période de vingt-trois années sans titre, dimanche 26 juin à East Rutherford, aux Etats-Unis.
Comme en 2015, la finale de la Copa America 2016 s’est décidée aux tirs au but et, comme en juillet dernier, les Argentins ont craqué et sont repartis les mains vides.
Le Chili a décroché le deuxième trophée de son histoire grâce à son sang-froid aux tirs au but (0-0 a.p., 4 tirs au but à 2). Messi, présenté comme le meilleur joueur de la planète, a manqué l’un des deux tirs au but argentins et n’a pas réussi à offrir à l’Argentine son premier titre depuis la Copa America 1993.
Les deux équipes n’ont pas réussi à se départager après le temps réglementaire, puis en prolongation (0-0). Gonzalo Higuain s’est pourtant offert une occasion en or dès la 21e minute, en se retrouvant seul devant Claudio Bravo, mais il a manqué le cadre chilien. Les deux formations étaient réduites à dix après les exclusions de Marcelo Diaz pour le Chili (28e) après un second avertissement et de Marcos Rojos (43e) pour l’Argentine lors d’une première période très musclée et étouffante.
Nouveau camouflet personnel pour Messi
Le Chili a attendu la 79e minute pour mettre en danger Sergio Romero par Eduardo Vargas.
En prolongation, la Roja a failli trouver l’ouverture (99e) sur une tête d’Eduardo Vargas, bien captée par le gardien argentin. Dans la minute suivante, Bravo a sauvé son équipe avec une spectaculaire parade sur une tête lobée de Javier Mascherano. La séance de tirs au but a ensuite mal débuté pour le Chili, puisque Arturo Vidal a vu son tir stoppé par Romero. Mais Messi, premier tireur argentin, a complètement manqué sa tentative. Il a été ensuite imité par Lucas Biglia, pendant que les Chiliens faisaient mouche et remportaient le trophée grâce au tir au but réussi de Francisco Silva.
Ce nouvel échec, après les finales du Mondial-2014 (1-0 a.p. contre l’Allemagne) et de la Copa 2015, est un nouveau camouflet personnel pour Messi qui, à 29 ans, a tout remporté avec son club, le FC Barcelone, et court toujours après la consécration en sélection. Le numéro 10 du « Tango »a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière internationale. Certainement sous le coup de la déception car on le voit mal la prendre aussi précocement…

Publié dans Sports

Raphaël Guerreiro et André Gomes n’ont pas participé à la séance d’entraînement du Portugal, ce hier matin à Marcoussis. Ils sont restés en salle, pour effectuer un entraînement spécifique. La semaine dernière, déjà, les deux joueurs avaient été préservés en raison de soucis musculaires. Joao Moutinho, qui a été relégué sur le banc contre la Croatie samedi (il n’était même pas en état de s’échauffer, selon le staff portugais), s’est de nouveau entraîné en marge du groupe, lui-même scindé en deux (titulaires d’un côté, remplaçants de l’autre). Le tout devant des centaines de supporters, autorisés exceptionnellement à pénétrer au sein du Centre National de rugby.

Publié dans Sports

Un colis suspect a été découvert dans un centre commercial de Nice où s’est déroulée hier soir (20h00) le huitième de finale Angleterre - Islande. 2000 personnes ont été évacuées pour procéder à une opération de déminage. L'objet a été signalé au centre commercial Carrefour Lingostière, à moins de trois kilomètres de l'Allianz Riviera. 2000 personnes ont été évacuées en suivant la procédure d'urgence habituelle. D'après Nice-Matin, deux bouteilles de gaz auraient été découvertes à l'entrée du centre commercial. Le quotidien indique également qu'une opération de déminage était en cours en tout début d'après-midi.

Publié dans Sports

On a frôlé le crash, mais on ne peut pas dire que l’atterrissage s’est fait sans dégâts. Plus de peur que de mal ? Certainement pas. Une médaille, en or certes, et… rien d’autre, pour les neuf représentants algériens, sur les 16 qualifiés initialement, qui ont pris part à la 20e édition des Championnats d’Afrique d’athlétisme qui s’est déroulée à Durban (Afrique du Sud) du 22 au 26 du mois en cours. Cela correspond à la plus faible récolte d’une délégation algérienne au rendez-vous continental. Les feux sont au rouge pour l’athlétisme Dz.

Publié dans Sports
Page 1 sur 12