Reporters - Reporters - Reportershttp://reporters-dz.com Sun, 21 Jan 2018 13:26:10 +0100Joomla! - Open Source Content Managementfr-frGrippe saisonnière : Dix décès dus à des complications et non à la grippe porcinehttp://reporters-dz.com/index.php/item/91199-grippe-saisonniere-dix-deces-dus-a-des-complications-et-non-a-la-grippe-porcine http://reporters-dz.com/index.php/item/91199-grippe-saisonniere-dix-deces-dus-a-des-complications-et-non-a-la-grippe-porcineFace à la panique qui commence à s’emparer des gens due au manque d’information sur les cas de décès liés à la grippe et la nature de cette pathologie, le ministère de la Santé est…

En effet, le directeur de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Dr Djamel Fourar, a indiqué jeudi dernier, que dix personnes sont décédées à cause de la grippe saisonnière à travers le territoire national depuis le début de l’hiver et jusqu’au 15 janvier 2018. A ce chiffre, s’ajoutera celui de 57 autres personnes ayant présenté des complications. Sur les dix décès recensés par le ministère, cinq ont été enregistrés à Alger (deux femmes enceintes et trois 3 personnes ne souffrant d’aucune pathologie), deux autres dans la wilaya de Blida (un insuffisant rénal et une personne obèse), et trois autres dans les wilayas de Tipaza, Oran et Souk Ahras, a précisé M. Fourar dans une déclaration à l’APS. 

Le même responsable a ajouté que 57 autres personnes présentant des «complications sévères» de la grippe saisonnière avaient dû être hospitalisées, précisant que le dernier cas a été enregistré jeudi dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Il s’agit d’un quadragénaire diabétique qui a été admis à l’Etablissement public hospitalier de Medjana (Bordj Bou Arreridj), avant d’être transféré au service de réanimation du CHU de Sétif pour des soins intensifs. Le ministère de la Santé a, par ailleurs, réaffirmé qu’«aucun cas de grippe porcine n’a été enregistré» contrairement à ce qu’a été rapporté par certains medias et sur les réseaux sociaux. 

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)ActualitéSun, 21 Jan 2018 06:00:00 +0100
Projet de stratégie nationale de diversification des exportations : Les premières conclusions attendues en milieu d’annéehttp://reporters-dz.com/index.php/item/91196-projet-de-strategie-nationale-de-diversification-des-exportations-les-premieres-conclusions-attendues-en-milieu-d-annee http://reporters-dz.com/index.php/item/91196-projet-de-strategie-nationale-de-diversification-des-exportations-les-premieres-conclusions-attendues-en-milieu-d-anneeDans leur volonté de rendre l’économie nationale moins dépendante d’une fiscalité pétrolière de plus en plus fluctuante, les pouvoirs publics multiplient les initiatives pour encourager l’exportation, mais aussi la production nationale. Dernière en date, la…


Le projet fait suite à la décision datée de janvier 2016 et qui consistait en l’installation d’une commission regroupant des représentants de différents ministères, d’organismes étatiques de soutien à l’export tels que l’Algex, la Safex et l’Anexal, ainsi que des experts et consultants spécialisésdans les transactions du commerce extérieur. «Effectivement, nous faisons partie de la commission. Cette stratégie est élaborée en collaboration avec les différents départements ministériels ainsi que des experts internationaux», indique Ali Bey Nasri, président de l’Association nationale des exportateurs algériens (Anexal), qui se réjouit de l’initiative. «C’est la première fois que l’Algérie essaye de se doter d’une réelle vision. C’est éminemment positif, car nous avons vraiment besoin de cela. Sans vision stratégique, on ne peut pas avancer dans l’exportation, estime-t-il. Expliquant par ailleurs que cette stratégie s’articulera autour des avancées positives qui ont d’ores et déjà été enregistrées quant aux opérations d’exportation et relever les entraves. «Nous allons diagnostiquer ce qui a marché et ce qui n’a pas marché. Chaque département ministériel sera sollicité au sein de ce comité pour apporter sa vision sectorielle. On va s’appuyer sur les filières, car l’un des problèmes de l’export est qu’il y a plusieurs intervenants sans une réelle cohérence», confie Ali Bey Nasri. Il précise que la commission chargée de diversifier les exportations «est au début du process» pour tirer par la suite les premières dispositions à entreprendre au niveau de l’Etat, des filières ainsi que des entreprises. «La prochaine échéance pour livrer les premières conclusions sont prévues au terme du premier semestre 2018», annonce le premier responsable de l’Anexal. Concernant les aspects positifs et négatifs que relèvent les membres de la commission, l’on note «des avancées notamment en matière de conduite en douane», «Sur ce point, il y a de grandes facilitations, il y a aussi le fait que l’acte soit totalement défiscalisé», rappelle M. Nasri, «concernant les obstacles, la réglementation autour du transfert d’argent lors des transactions et au niveau de la logistique», relève-t-il encore. Affirmant, en ce sens, que les opérateurs nationaux qui souhaitent se diriger vers l’export constatent de nombreuses contraintes notamment celle concernant la logistique maritime. «Les opérateurs se plaignent d’avoir du mal à mobiliser des containers et à les charger. Cela représente des coûts exorbitants, ce qui diminue la compétitivité du produit national», indique Ali Bey Nasri.
Autre défi à relever pour l’économie nationale sur un plan macroéconomique, les experts s’accordent à dire, notamment au niveau du secteur agricole et agroalimentaire, que les sources de production doivent atteindre «une taille critique» pour pouvoir exporter et ainsi assurer la permanence du produit. Apporter une valeur ajoutée à la production agricole à travers sa transformation constitue également un atout, assurent les experts, plaidant pour le développement du tissu de l’industrie agroalimentaire. Dans certains pays développés, on parvient en effet à 20% de parts de production agricole brute contre 80% de produits commercialisés après avoir été «valorisés». Tandis que l’Algérie ne transforme environ que 10% de sa production. Autre filière, celle des boissons aromatisées où le taux d’intégration est toujours considéré comme faible. L’Egypte, par exemple, s’est érigée en grand producteur et exportateur de boissons grâce à une production locale de certains concentrés, dont celui de la menthe. Là aussi, les spécialistes plaident pour que les usines de production atteignent une taille critique pour d’abord bien s’implanter au niveau national avant de songer à la prospection de nouveaux marchés internationaux.
R. A.

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)ActualitéSun, 21 Jan 2018 06:00:00 +0100
Un sit-in contre la privatisation des entreprises publiques avorté à Algerhttp://reporters-dz.com/index.php/item/91193-un-sit-in-contre-la-privatisation-des-entreprises-publiques-avorte-a-alger http://reporters-dz.com/index.php/item/91193-un-sit-in-contre-la-privatisation-des-entreprises-publiques-avorte-a-algerLe rassemblent auquel ont appelé le Syndicat national autonome des travailleurs de l’électricité et du gaz (Snateg) et le Syndicat national autonome des personnels de l’administration nationale (Snapap) affilié la Confédération générale autonome des travailleurs…

Le sit-in programmé à la Grande poste à Alger-Centre a, en effet, été avorté par les forces de l’ordre.
« Des policiers ont arrêté et renvoyé de Caroubier des syndicalistes avant qu’ils n’arrivent à Alger-Centre », rapporte Nabil Ferguenis, porte-parole du Snapap. Tandis que d’autres syndicalistes, à l’image de Raouf Mellal, président du Snateg, Meriem Meghraoui, SG du même syndicat, et d’autres membres du bureau national du Snapap ont été conduits au commissariat de Cavaignac à Alger-Centre, avant qu’ils ne soient relâchés vers 16h, ajoute notre interlocuteur.
A travers ce rassemblement, les deux syndicats voulaient manifester leur rejet de privatiser les entreprises publiques, alors que le Président de la République Abdelaziz Bouteflika a pourtant adressé une lettre aux membres de son gouvernement dans laquelle il leur demande de subordonner tout partenariat à son accord préalable. Mais pour le porte-parole du Snapap, « le Président n’a pas annulé ce qui a été signé dans la Charte de partenariat public-privé signé par le Premier ministre Ahmed Ouyahia, le président de la centrale syndicale Ugta, Abdelmadjid Sidi Saïd et les présidents des organisations patronales. Donc ce projet pourra être relancé à tout moment. »

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)ActualitéSun, 21 Jan 2018 06:00:00 +0100
Ouargla : Le journaliste Lazhar Serokane évacué au CHU Mustapha Bachahttp://reporters-dz.com/index.php/actualites/2013-02-20-08-51-24/item/91185-ouargla-le-journaliste-lazhar-serokane-evacue-au-chu-mustapha-bacha http://reporters-dz.com/index.php/actualites/2013-02-20-08-51-24/item/91185-ouargla-le-journaliste-lazhar-serokane-evacue-au-chu-mustapha-bachaNécessitant des soins intensifs et urgents dans un hôpital spécialisé à Alger, le journaliste de la Radio locale de Ouargla, Lazhar Serokane, hospitalisé depuis 15 jours à l’EPH de Ouargla a été admis, mercredi matin,…

L’opération d’évacuation, qui s’est déroulée sous la supervision directe des ministères de la Communication et de la Santé, s’est effectuée dans les meilleures conditions. Le journaliste, sa famille et la profession n’oublieront pas la contribution remarquable du directeur des services d’Air Algérie de Ouargla, Amine Osmane, du sous-directeur commercial et du chef d’agence au niveau de l’aéroport de Hassi Messaoud pour leurs efforts. Ces deux derniers ont veillé jusqu’à 22h, en dehors de leurs heures de travail, pour finaliser le dossier administratif et confirmer l’arrivée de la civière dont la demande a été émise à quelques minutes seulement du décollage de l’appareil provenant d’Alger et surtout, pour s’assurer des bonnes conditions d’évacuation du journaliste souffrant. 

A rappeler que Lazhar Serokane a été admis en urgence à l’EPH de Ouargla où il y est resté 12 jours avant de le transférer au service de soins intensifs du même établissement pour une insuffisance cardiaque. Son cas donc a nécessité une prise en charge spécialisée urgente, motif de son évacuation qui s’est effectuée en un temps record grâce aux ministères de la Communication et de la Santé. Prompt rétablissement à Lazhar.
C. G.

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)DerSun, 21 Jan 2018 06:00:00 +0100
Ligue 2 Mobilis (17e j) : L’AS Aïn M’Lila et le MO Béjaïa s’imposent, le CA Bordj Bou Arréridj sur le podiumhttp://reporters-dz.com/index.php/le-sport/item/91183-ligue-2-mobilis-17e-j-l-as-ain-m-lila-et-le-mo-bejaia-s-imposent-le-ca-bordj-bou-arreridj-sur-le-podium http://reporters-dz.com/index.php/le-sport/item/91183-ligue-2-mobilis-17e-j-l-as-ain-m-lila-et-le-mo-bejaia-s-imposent-le-ca-bordj-bou-arreridj-sur-le-podiumLe leader l’AS Aïn M’lila et son poursuivant direct le MO Béjaïa ont renoué avec le succès en battant respectivement le RC Relizane (0-2) et le RC Kouba (1-0) vendredi lors de la 17e journée…


L’ASAM, qui restait sur deux contreperformances, a remporté une précieuse victoire en déplacement contre l’ASMO grâce à deux réalisations de Aggoune (36 csc), Benyahia (76). A la faveur de cette victoire, les hommes de Cherif Hadjar conservent leurs trois points d’avance sur leur poursuivant direct le MO Béjaïa version Rachid Bouarata, qui a éprouvé d’énormes difficultés pour battre une courageuse équipe koubéene sur un but de Maâmar à la 56e minute de la partie.
Le grand bénéficiaire de cette journée est incontestablement le CA Bordj Bou Arreridj qui se hisse à la troisième place à la faveur de la victoire remportée à domicile contre la JSM Skikda dans le choc de la 16e journée.
Deux buts de Kourbia (6) et Boutebba (31) ont permis aux hommes de Lyamine Bougherara d’engranger trois points et sont désormais à une longueur du deuxième et quatre du leader.


La JSM Béjaïa distancée
En revanche, son adversaire du jour la JSM Skikda de Youssef Bouzidi recule à la quatrième place à deux unités du podium. L’ASO Chlef qui joue lui aussi pour l’accession en Ligue 1 s’est contentée du point du match nul lors de son déplacement à Tlemcen contre le WAT (0-0) et partage la quatrième place avec la JSMS.
Le grand perdant de la journée est la JSM Béjaïa qui est revenue bredouille de son déplacement à Aïn Fekroune, battue 1-0 sur un penalty de Ghellab (45+2). Les hommes de Mounir Zeghdoud ont laissé filer une bonne occasion de se rapprocher des clubs de tête. Dans le bas du classement, outre la victoire du CRBAF, la journée a été marquée par la large victoire du MC El Eulma dirigé par Jules Accorsi et emmené par l’expérimenté buteur Ziaya contre une équipe de l’ASM Oran en perte de vitesse (4-1).Quant au dernier, le CA Batna, il est revenu avec un nul de Mascara contre le GCM (0-0).

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)SportsSun, 21 Jan 2018 06:00:00 +0100
Ligue 1 de football Mobilis : La JS Kabylie et le CR Belouizdad dans la tourmentehttp://reporters-dz.com/index.php/le-sport/item/91182-ligue-1-de-football-mobilis-la-js-kabylie-et-le-cr-belouizdad-dans-la-tourmente http://reporters-dz.com/index.php/le-sport/item/91182-ligue-1-de-football-mobilis-la-js-kabylie-et-le-cr-belouizdad-dans-la-tourmenteLigue 1 de football Mobilis : La JS Kabylie et le CR Belouizdad dans la tourmente
Le CR Belouizdad et la JS Kabylie, dont la dernière victoire en championnat de Ligue 1 Mobilis de football remonte respectivement à la 3 et 7e journée, n’arrivent toujours pas à amorcer un nouveau départ,…

 

Le constat est accablant pour ces deux glorieux clubs algériens qui totalisent à eux seuls 21 titres de champion. Le CRB qui devait rester sur la dynamique de la Coupe d’Algérie remportée en juillet dernier aux dépens de l’ES Sétif (1-0, a.p) est retombé dans ses travers, se montrant incapable d’enregistrer la moindre victoire depuis le succès remporté face au MC Alger (2-0) lors de la 3e journée.
Jadis réputée une citadelle imprenable, le stade du 20-Août 1955 ne fait plus peur aux adversaires du CRB. Vendredi, l’USM El-Harrach, pourtant mal en point en championnat cette saison, est venue damer le pion aux joueurs de l’entraîneur marocain Rachid Taoussi (1-0), prolongeant ainsi plus que jamais le Chabab dans la crise, au grand dam de ses supporters.
« Nous avons manqué de lucidité et de réalisme devant les buts adverses, ce qui nous a joué un mauvais tour. La possession du ballon était de notre côté, mais ça n’a pas marché », a regretté Taoussi, qui a succédé au Franco-serbe Ivica Todorov en décembre dernier. Très contesté par son entourage, le président du CRB Mohamed Bouhafs est appelé à trouver rapidement la solution pour permettre à son équipe de se relever et reprendre du poil de la bête pour éviter une fin de saison qui s’annonce ardue.
La JS Kabylie, n’est pas en reste. L’arrivée à la barre technique du nouvel entraîneur, l’expérimenté Noureddine Saâdi n’a pas provoqué le déclic attendu par les fans du club en témoigne le nouveau match nul concédé à domicile face à la lanterne rouge de l’USM Blida (1-1). Le club kabyle n’a plus gagné à domicile depuis la 7e journée (face à l’USM El-Harrach 2-1, NDLR).
« Je pense que nous avons bien joué. C’est un match qu’on aurait dû gagner par au moins trois buts d’écart, malheureusement ça n’a pas marché pour nous. Nous avons une bonne équipe et on peut faire de bonnes choses pour la suite », a relativisé Saâdi à l’issue de la partie.
La suite de la compétition s’annonce des plus compliquées pour les deux formations d’autant qu’elles vont jouer sur plusieurs fronts. Outre le championnat, le CRB est encore en lice en Coupe d’Algérie alors qu’il fera ses débuts en Coupe de la Confédération (CAF) en février prochain, alors que la JSK est qualifiée en 1/8e de finale de la Coupe d’Algérie et sera fixée sur son prochain adversaire mardi prochain à l’occasion du tirage au sort.

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)SportsSun, 21 Jan 2018 06:00:00 +0100
Expéditif face à Gasquet, Federer file en huitièmes !http://reporters-dz.com/index.php/le-sport/item/91180-expeditif-face-a-gasquet-federer-file-en-huitiemes http://reporters-dz.com/index.php/le-sport/item/91180-expeditif-face-a-gasquet-federer-file-en-huitiemesRichard Gasquet n’a pas réussi à contrarier Roger Federer hier sur la Rod Laver Arena.

Le Français, sans livrer un mauvais match, s’est incliné en trois sets face au Suisse (6-2, 7-5, 6-4), qui boucle donc sa première semaine sans avoir concédé une seule manche.
Roger Federer a mis fin aux derniers espoirs tricolores hier, en dominant lors du 3e tour Richard Gasquet, en trois sets (6-2, 7-5, 6-4) et 1h59 de jeu. Un match accroché où le Français a été agressif pour faire douter le Suisse, notamment dans le troisième set, mais sans succès. Toujours aucun set perdu en Australie par le numéro deux mondial, qui est très solide au service. Il retrouvera le Hongrois Marton Fucsovics pour une place en quart de finale.

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)SportsSun, 21 Jan 2018 06:00:00 +0100
Un vrai test contre Chunghttp://reporters-dz.com/index.php/le-sport/item/91179-un-vrai-test-contre-chung http://reporters-dz.com/index.php/le-sport/item/91179-un-vrai-test-contre-chungAu début de la deuxième manche, alors qu’il menait 2-1, Novak Djokovic a fait appel au kiné au changement de côté pour masser une hanche gauche ou un bas du dos douloureux.

Loin de provoquer une inversion de la dynamique du match, cette interruption a relâché le Serbe, plus offensif que jamais, qui a fait le break dans la foulée pour s’imposer 6-3 dans ce set. La troisième et dernière manche a confirmé l’emprise de Novak Djokovic qui a même conclu d’un superbe retour gagnant de coup droit croisé.
S’il n’a jamais été réellement mis en danger dans ce match, le sextuple vainqueur à Melbourne n’a toutefois pas totalement rassuré. Irrégulier à l’échange, il lui aura fallu 2h21 pour venir à bout d’Albert Ramos sur un score pourtant assez sec. Son opposition face au prometteur Sud-Coréen Hyeon Chung en huitièmes de finale devrait apporter des éléments supplémentaires sur l’état de forme réel de l’ancien roi du circuit.

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)SportsSun, 21 Jan 2018 06:00:00 +0100
Tennis (Open d’Australie) : Novak Djokovic qualifié pour les 8eshttp://reporters-dz.com/index.php/le-sport/item/91178-tennis-open-d-australie-novak-djokovic-qualifie-pour-les-8es http://reporters-dz.com/index.php/le-sport/item/91178-tennis-open-d-australie-novak-djokovic-qualifie-pour-les-8esNovak Djokovic sera bien au rendez-vous des huitièmes de finale de l’Open d’Australie. Le Serbe s’est débarrassé, hier, au 3e tour en trois sets secs (6-2, 6-3, 6-3) de l’Espagnol Albert Ramos, 22e joueur mondial.…

Au tour suivant, il retrouvera le surprenant Sud-Coréen Hyeon Chung, vainqueur du Masters NextGen fin 2017, et bourreau du numéro 4 mondial, l’Allemand Alexander Zverev en cinq sets (5-7, 7-6, 2-6, 6-3, 6-0).
Même s’il s’est procuré trois balles de break d’entrée sur le service adverse, Novak Djokovic a eu du mal à trouver son rythme en début de match. Le désormais 14e joueur à l’ATP a notamment joué court côté coup droit, essayant de bomber les trajectoires. Il a également fait beaucoup plus de fautes directes qu’à son habitude (40), devant même écarter deux balles de break sur deux mises en jeu consécutives. Mais à partir de 3-2 en sa faveur, le Serbe a retrouvé un certain allant, profitant aussi de la baisse de régime adverse pour aligner quatre jeux d’affilée et remporter le premier set (6-2) en 40 minutes.

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)SportsSun, 21 Jan 2018 06:00:00 +0100
Clôture du 6e Festival des musiques du XXe siècle à Alger : Mohamed Iguerbouchen à l’affiche de l’édition 2019http://reporters-dz.com/index.php/culture/item/91174-cloture-du-6e-festival-des-musiques-du-xxe-siecle-a-alger-mohamed-iguerbouchen-a-l-affiche-de-l-edition-2019 http://reporters-dz.com/index.php/culture/item/91174-cloture-du-6e-festival-des-musiques-du-xxe-siecle-a-alger-mohamed-iguerbouchen-a-l-affiche-de-l-edition-2019Le 6e Festival des musiques du XXe siècle, créé par l’association «Echanges culturels en Méditerranée » (Ecume), a pris fin vendredi soir à Alger, avec un spectacle animé par les duos «Icarus» d’Espagne et «In…

Accueilli à l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh, ce festival regroupe des musiciens du réseau des Ecoles supérieures de musique de la Méditerranée, invités par l’association Ecume à animer une série de concerts qui restituent la musique contemporaine du XXe siècle, permettant ainsi de rappeler le génie créatif des grands compositeurs issus des pays du bassin méditerranéen.

Premiers à monter sur scène, Alfonso Padilla Lopez au saxophone et Alberto Plaza Fernandez à la guitare, animant le duo espagnol «Icarus», ont présenté un programme pour guitare et saxophone, comprenant une dizaine de pièces de compositeurs espagnols et français, dans des atmosphères solennelles, créées par la douceur des mélodies et la richesse des arrangements. Longtemps applaudi par le public, le duo espagnol, « ravi de se produire à Alger», s’est fait succédé par «In Limine», un autre duo, italien celui-là, composé par la cantatrice Vera Marenco et la pianiste Valentina Messa qui, à leur tour, ont embarqué l’assistance dans une belle croisière, à travers un répertoire pour piano et voix, fait d’une vingtaine de pièces - de courtes durées - où la beauté des airs s’est alliée à la force du verbe, dans une fusion des genres qui a permis d’apprécier la créativité des compositeurs et des poètes italiens, espagnols et français. Après près d’une heure trente de spectacle, en présence de membres des missions diplomatiques accréditées en Algérie des pays participants à l’évènement, le directeur de l’Opéra d’Alger, Noureddine Saoudi, a conjointement clos avec le président de l’association « Ecume», Omar Daniel Belli, le 6e cycle de concerts dédiés aux musiques du XXe siècle.
Le président de l’association «Ecume» a saisi l’occasion de son allocution pour déclarer au public que l’édition de 2019 mettra en valeur, entre autres compositeurs célèbres, «le grand musicien algérien Mohamed Iguerbouchen».
Organisé conjointement, les 18 et 19 janvier, par l’Opéra d’Alger et le réseau Ecume, sous l’égide du ministère de la Culture, le 6e Festival des musiques du XXe siècle vise à favoriser les échanges musicaux, autour d’une thématique annuelle, entre les musiciens du réseau des écoles supérieures de musique de la Méditerranée créé en 1987.
R. C.

]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)CultureSun, 21 Jan 2018 06:00:00 +0100