Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Samir Tazaïrt

Endossé par le gouvernement, le 4 octobre dernier, en Conseil des ministres, le projet de loi relatif au commerce électronique, partie intégrante d’une révision en profondeur de la loi télécoms, apportera enfin le cachet légal à une économie jusque-là laissée en jachère.

Les Premiers ministres algérien et français Ahmed Ouyahia et Edouard Philipe présideront aujourd’hui, à Paris, la 4e session du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN). Au menu, la signature d’une dizaine d’accords économiques, dans le pharmaceutique notamment, académiques et culturels.

Une première enquête, réalisée conjointement par le géant de la sécurité informatique Kaspersky Lab et le cabinet algérien d’expertise industriel CEI Halfaoui, sur les comportements à risque en milieu professionnel, propose une « cartographie » des « mauvaises habitudes », souvent anodines, mais qui mettent en péril les systèmes d’information en entreprise.

Les comptes bancaires crédités au nom des aciéries Aferpi - Acciaierie e Ferriere di Piombino - propriété du groupe Cevital, ont été gelés suite à une décision du commissaire Piero Nardi.

C’est sans doute le moment idéal de reparler business et de commencer à défricher - de nouveau - le terrain aux entreprises algériennes et françaises, spécialisées dans les technologies de l’information et de la communication, pour s’associer dans des projets communs.

Le projet de loi relatif à la poste et aux télécommunications s’achemine vers sa forme définitive, celle qui sera soumise à débat.

La Fédération algérienne du médicament (FAM) a dénoncé hier, dans un communiqué, le « cavalier seul » du ministère du Travail et de la Sécurité sociale qui a fixé les tarifs de référence servant de base au remboursement des médicaments sans la moindre concertation, dit-elle, avec les professionnels du médicament.

Il aurait pu marquer les annales du code fiscal algérien mais, finalement, l’impôt sur la fortune n’y a pas sa place. L’amendement introduit par la commission des finances de l’Assemblée nationale veut le supprimer du projet de loi de finances pour 2018 car, inutile et ce, pour plusieurs raisons.

Le président de la compagnie pétrolière libyenne National Oil Corporation (NOC), Moustafa Sanalla, souhaite vivement que la Sonatrach revienne sur le sol libyen et entreprenne d’exploiter, dans un effort commun, les puits de pétrole en Libye.

La révision de la loi sur les hydrocarbures, principalement son chapitre lié à la fiscalité pétrolière, a trouvé en la personne d’Abdelmadjid Attar, ancien président de la Sonatrach, un fervent défenseur. Il en a motivé l’impérieuse nécessité, hier, sur les ondes de la Radio nationale, d’abord, par le simple principe que toute loi doit épouser son temps. Actuellement,

Page 1 sur 43