Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière NAPEC 2019

jeudi, 10 janvier 2019 09:10

Limogé par le président de la République / L’affaire Ayache Mahdjoubi emporte le wali de M’sila

Écrit par feriel Nourine
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le wali de M’sila, Meguedad Hadj, n’a pas tardé à payer les frais de sa gestion fortement critiquée dans l’affaire de sauvetage du jeune Ayache Mahdjoubi, mort tragiquement après avoir chuté au fond d’un puits artésien à Aïn Chemel et passé dix jours de supplice dans l’attente d’un sauvetage qui n’est pas venu.

Le premier magistrat de la wilaya a, en effet, été limogé par le président de la République Abdelaziz Bouteflika. Une sanction qui laisse transparaître explicitement et pleinement les raisons qui l’ont provoquée, puisqu’elle intervient quelques jours après le décès de Ayache, mais surtout après le témoignage accablant du frère de la victime à l’encontre du désormais ex-wali de Msila, accusé de ne pas s’être rendu sur les lieux du avaient dès le premier jour, alors que les éléments de la Protection civile avait déjà entamé l’opération de sauvetage, assistés de volontaires. Dans un face-à-face avec son accusateur, filmé par une chaîne de télévision privée, à proximité du puits où s’est déroulé le drame, le wali avait tenu à se défendre et à prouver qu’il n’avait pas manqué à ses responsabilités, mais sans pour autant réussir à convaincre un frère éploré et tenant à dénoncer fortement le «laisser-aller» manifesté par ce haut responsable. En plus des accusations du frère du défunt Ayache, Meguedad Hadj a dû également essuyer le courroux de la population locale qui ne l’a pas épargné de critiques virulentes, allant jusqu’à s’en prendre à lui en usant d’insultes et en caillassant son véhicule. Rappelons que lors de l’opération d’extraction du corps inanimé du jeune Ayache Mahdjoubi, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, M. Noureddine Bedoui, avait dépêché une commission interministérielle à la wilaya de M’Sila en vue de s’enquérir des conditions de son déroulement. «Le but de ce déplacement était de suivre de près l’évolution de l’opération d’extraction du corps de la victime, mais aussi de présenter un message de condoléances du gouvernement à la famille Mahdjoubi et à l’ensemble des citoyens de la région, en saluant au passage le degré de responsabilité dont ils ont fait preuve et leur soutien aux éléments de la Protection civile qui n’ont ménagé aucun effort pour le sauvetage de Ayache Mahdjoubi», avait indiqué le secrétaire général du ministère de l’Intérieur. Une démarche qui pouvait déjà être interprétée comme un désaveu par les plus hautes autorités du pays à l’égard du wali de Msila, annonciateur d’un limogeage qui n’a pas tardé à se produire, sans d’ailleurs aucun effet de surprise pour tous ceux qui ont suivi de près ou de loin l’affaire du jeune berger, sorti de son paisible anonymat pour être
projeté au-devant de l’actualité nationale par la voie d’une lente et terrible mort qui a provoqué l’émoi dans toute l’Algérie.

Laissez un commentaire

Monde

1979-2019 : Il y a quarante ans la révolution iranienne

Si l’événement est célébré en grande pom

Monde -
15-01-2019
Read more »
Retrait de Syrie et d’Afghanistan Pantalonnade de Trump

Le 19 décembre 2018, le président améric

Monde -
15-01-2019
Read more »
Affaire Khashoggi Nouvelle pression US sur l’Arabie saoudite

L’administration américaine va à nouveau

Monde -
14-01-2019
Read more »
Entre Doha et Riyad, rien de nouveau

Au Qatar, avant l’Arabie saoudite, le se

Monde -
14-01-2019
Read more »