Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière NAPEC 2019

dimanche, 13 janvier 2019 06:00

Partis politiques : Le FLN «prioritairement engagé» pour la présidentielle

Écrit par NADIA BELLIL
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le coordinateur provisoire du Front de libération national (FLN), Mouad Bouchareb a réuni, hier les sénateurs nouvellement élus de son parti à Alger. Il a saisi cette occasion pour s’exprimer sur plusieurs questions de l’heure, dont la présidentielle prévue au printemps prochain.

C’est ainsi qu’il a dévoilé que son parti est prioritairement «engagé» dans la «préparation» de la présidentielle d’avril prochain. «La prochaine présidentielle nous intéresse plus que tout autre rendez-vous», a-t-il d’entrée relevé. «Nous nous mobilisons de toutes nos forces pour préparer ce rendez-vous», a-t-il enchaîné avant de préciser que «le FLN jouera les premiers rôles lors de cette présidentielle». «Notre parti a une grande disposition et disponibilité à réussir le rendez-vous de la présidentielle compte tenu de l’expérience qu’il a accumulée sur le terrain», a-t-il insisté. A la question de savoir quelle sera l’attitude du FLN au cas où le président Bouteflika ne se représentera pas, M. Bouchareb lancera : «laissez le président décider de lui-même » avant d’enchaîner qu’«en ma qualité de coordonnateur du parti, je peux vous dire que nous sommes dans une période où nous avons énormément besoin du président Bouteflika et le FLN le soutiendra dans tous les cas de figure et s’attellera à mettre en œuvre son programme dans le menu détail ».
Dans la foulée, le coordonnateur n’a pas manqué de cibler ceux «qui doutent des réalisations du président Bouteflika». «Beaucoup parlent de choses qu’ils ignorent, beaucoup ont le cœur plus dur que de la pierre et sont ingrats envers les hommes, mais en réalité, ils sont minoritaires » a-t-il estimé.
Sur un autre volet, et à la question de savoir si le FLN compte demander la présidence du Sénat au regard de la majorité qu’il détient au sein de la Chambre haute du Parlement, Bouchareb a estimé qu’il s’agit d’une prérogative du président de la République : « Le président a toute la latitude de désigner le futur président du Sénat et le FLN soutiendra dans tous les cas son choix». «Nous avons beaucoup de militants du FLN dans le tiers présidentiel, nous sommes donc à l’aise», a-t-il fait observer avant de soutenir que «le FLN respecte les décisions du président de la République quelles qu’elles soient».
Se faisant défenseur de l’ordre républicain et de l’État démocratique, Bouchareb a noté que «celui qui veut activer dans le cadre de l’ordre républicain et d’un État démocratique, dans le respect des principes et valeurs morales, est le bienvenu et nous l’accompagnerons et nous travaillerons avec lui». Toutefois, il mettra en garde «celui qui veut que l’Algérie prenne une autre direction» avertissant qu’il «nous trouvera sur son chemin» au motif que «l’Algérie, dans la période actuelle, a besoin d’hommes bienveillants et coriaces».
Et d’enchaîner «la situation requiert des hommes forts, engagés qui défendent l’orientation démocratique et républicaine de l’État et qui sont pour la préservation de la stabilité et la défense des préoccupations des citoyens ».
« Nous sommes tous obligés et prêts à marcher dans la voie tracée par son excellence le président de la République, président du FLN», a-t-il insisté. Sur le plan organique, Bouchareb a évoqué le prochain congrès extraordinaire du parti : «Dans une semaine à 10 jours maximum, on fixera la date du congrès extraordinaire et on vous dira s’il aura lieu avant ou après la présidentielle», a-t-il noté tout en expliquant que pour ce rendez-vous, «le FLN s’appuiera sur les militants disciplinés et respectueux des consignes et instructions de la direction du parti». «Il est fini le temps de la contestation et des groupuscules, le FLN est serein, on doit préparer le congrès dans la sérénité », a-t-il fait remarquer.n

Laissez un commentaire

Monde

1979-2019 : Il y a quarante ans la révolution iranienne

Si l’événement est célébré en grande pom

Monde -
15-01-2019
Read more »
Retrait de Syrie et d’Afghanistan Pantalonnade de Trump

Le 19 décembre 2018, le président améric

Monde -
15-01-2019
Read more »
Affaire Khashoggi Nouvelle pression US sur l’Arabie saoudite

L’administration américaine va à nouveau

Monde -
14-01-2019
Read more »
Entre Doha et Riyad, rien de nouveau

Au Qatar, avant l’Arabie saoudite, le se

Monde -
14-01-2019
Read more »