Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 13 juin 2018 06:00

FLN : L’instruction n°13 pour conforter Ould Abbès

Écrit par Hamid Bellagha
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Comme d’habitude, Djamel Ould Abbès en a trop dit ou pas assez. Le commun des « mounadel » du FLN savait que le secrétaire général du parti préparait une assise confortable au niveau du Bureau politique pour mieux asseoir sa mainmise sur le plus vieux front d’Algérie. La rencontre hier à Constantine est sûrement le prélude aux mesures de changement prônées par Ould Abbès. Pour cela, les militants de neuf wilayas, Mila, Sétif, Jijel, Skikda, Batna, Oum El Bouaghi, Tébessa, Khenchela et Constantine, bien sûr, étaient présents à l’hôtel Hocine.

«Il s’agit pour nous de réorganiser le parti, le nettoyer, offrir une chance à tous les militants de nous représenter au sein des instances politiques, mettre la chkara sous le boisseau. Nous devons cela aux chouhada, aux moudjahidine et à nos jeunes militants. Nous allons restructurer le parti au niveau de la base et ce seront les membres du BP, que j’ai choisis, qui superviseront cette opération ». C’est la nouvelle feuille de route choisie et énoncée par Ould Abbès, soulignant que tout se fera par les membres du Bureau politique qui auront sa confiance, bien sûr. La précision est de taille, sachant que le secrétaire général du FLN a décidé d’un nettoyage du printemps pour contrer, isoler et éliminer les membres encore fidèles à la ligne de conduite de Saâdani. La preuve en est, les nouvelles nominations parmi lesquelles Ahmed Kharchi, « un abonné » des élections au FLN, exclu de la constituante de l’APW de Constantine, étant sous le coup d’une enquête de moralité, mais repêché et promu membre du BP par Ould Abbès. Ce sera ce même Kharchi qui ouvrira les travaux sous l’œil « attentionné » du président de l’APW de Constantine, Amirèche, celui-là même qui avait éjecté Kharchi des travées de l’Assemblée de wilaya.
« L’ennemi était à l’intérieur dès 1988, puis 1992 et 1997. Le FLN a été sali par le népotisme (sic), et nous avons pu constater la trahison de plusieurs membres du FLN en 1997, qui ont rejoint l’autre parti créé en ce temps. Et en 2003, où un fils des Aurès a trahi le président Bouteflika, qui l’a battu même dans son fief ». Allusion pas du tout voilée à l’adresse du RND et des cadres du parti qui y ont émigré, comme Benhamouda, qu’il citera à deux reprises, et Benflis pour sa course aux présidentielles. « A part quatre moudjahidine, le BP a été renouvelé et les kasmas ne désigneront plus les candidats aux différentes élections. D’ailleurs, les kasmas transitoires, c’est fini. » Là aussi, Ould Abbès signifiera que tout passera par le BP, donc par lui, pour la plus petite des nominations. Les kasmas transitoires instaurées par Saâdani font partie du passé, « oubliant » au passage que la nomination des membres du BP doit être validée par le comité central, qui attend toujours d’être convoqué.
Fouad Sebouta aura l’honneur de lire la fameuse instruction n° 13, « grâce à laquelle le parti retrouvera des instances de base représentatives ». Cette instruction prouvera, après sa lecture à l’auditoire, si besoin est, que dorénavant le maître incontesté du FLN reste le secrétaire général qui, même après des décisions émanant de la base, aura droit de regard et de décision finale sur tout ce qui se fait dans les 48 wilayas. Les quelques figures dans la salle qui avaient des griefs contre Ould Abbès ne se sont pas manifestées, adoptant une position d’attente. « En attendant des jours meilleurs, et un autre secrétaire général», comme nous le dira un de ceux qui applaudissaient le discours d’Ould Abbès sans grande conviction. Ce dernier ne manquera pas de préciser, au passage, «que le candidat aux élections de 2019 sera du FLN (tiens, tiens !) et que le Guiness devrait enregistrer la distribution de 50 184 logements en une seule journée grâce à la sagesse du président Bouteflika », le président du FLN et de toute l’Algérie « dont je suis l’un de ses soldats ».

Laissez un commentaire