Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 14 juin 2018 06:00

Education nationale / Baccalauréat : Le compte à rebours a commencé

Écrit par Meriem Kaci
Évaluer cet élément
(0 Votes)

A quelques jours des épreuves du baccalauréat, session 2018, prévu du 20 au 25 juin courant, la Toile est inondée de publications qui proposent des fiches de révision et autres conseils et méthodes à suivre pour préparer son bac ou apprendre à gérer son temps durant l’examen.


Sur le réseau social Facebook, les candidats au bac ont droit à une panoplie d’offres en guise d’aide, dont des plannings d’orientation qui permettent d’organiser les séances de révision, ou encore des résumés dans des matières à fort coefficient. A l’exemple de la philosophie, où il est conseillé de s’entraîner à résumer la pensée des philosophes et de retenir quelques-unes de leurs phrases clés.
Un phénomène «habituel et normal qui ne va pas contre la morale et l’éthique», selon Nabil Ferguenis, membre du conseil national du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef). Ce dernier trouve qu’il est judicieux de porter «concours» aux candidats pour qu’ils soient «plus éclairés». Une méthode bénéfique principalement pour ceux qui ne se sont pas bien préparés pendant une année scolaire marquée par d’énormes perturbations, rappelle notre interlocuteur. Ce qui est « condamnable, ce sont les fuites des sujets d’examen visant à entacher cette épreuve et à toucher à sa crédibilité», considère Ferguenis. « C’est bien de guider les candidats et non de les perturber comme le font certains à des fins politiques et pour discréditer la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit», renchérit le syndicaliste. Une position partagée par le secrétaire général du Conseil des lycées d’Algérie (CLA), Idir Achour. Pour lui, la Toile est un outil technologique qui peut être exploité pour étudier, perfectionner son niveau et, mieux, se préparer au bac. «J’attire juste l’attention des candidats qui doivent être vigilants face aux erreurs que peuvent comporter certaines fiches publiées sur le Net et dont ils ne se rendent pas compte.


Coupure d’Internet, une mesure différemment appréciée
La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a récemment affirmé que toutes les mesures étaient prises pour sécuriser l’examen, assurer sa crédibilité et garantir l’égalité des chances entre les élèves. Il s’agit principalement de l’interdiction au niveau des centres d’examen des téléphones portables et autres tablettes, des outils numériques et objets connectés, afin d’éviter les tentatives de fraude.
Lors d’une rencontre, mardi, avec les médias, Mme Benghebrit a de nouveau tenu à rassurer que toutes les dispositions ont été prises par le gouvernement pour le bon déroulement et la sécurisation de l’examen du baccalauréat. Plusieurs départements ministériels travaillent d’arrache-pied avec le ministère de l’Education nationale « pour le bon déroulement et la sécurisation de l’examen du baccalauréat » auquel se présenteront cette année 709 448 candidats, a-t-elle précisé. Concernant la décision prise par le ministère de la Poste, des Télécommunications, de Technologies et du Numérique de couper Internet pendant une heure, au début de chaque épreuve du baccalauréat, la ministre de l’Education nationale a déclaré que cette mesure est devenue inévitable pour contrecarrer toute tentative de fraude. « Cet élément nous est imposé, c’est un cas de force majeure », a-t-elle avoué, ajoutant qu’« on n’est pas à l’aise pour le recours à la coupure, mais on ne doit pas baisser les bras devant de tels phénomènes ». La ministre fait part de ces propos en considérant que « l’aspect de l’éthique doit primer sur l’aspect sécuritaire et doit aussi concerner l’opinion publique et toute la société qui doit s’indigner et dénoncer toutes les formes de fraude, tout en œuvrant à récompenser l’effort ».
Chez certains syndicats du secteur, la décision de couper le flux Internet est autrement appréciée. Pour M. Ferguenis, il est «inacceptable que tout un pays soit pénalisé, bien que l’épreuve du bac reflète l’image du pays et qu’une fuite peut prendre des tournures et dimensions énormes».
Et de rappeler que les personnes qui ont été arrêtées les deux dernières années, pour diffusion de sujets du bac sur la Toile, ont été toutes acquittées. Une démarche qui ouvre la porte à la reproduction de telles actions et à asseoir ce type de phénomène, regrette notre interlocuteur. M. Achour s’inscrit, quant à lui, dans une autre logique et déclare que son syndicat approuve la décision du ministère concerné. «Il faut arrêter la triche, même au détriment des retombées économiques qu’ils peuvent enregistrer», dira M. Achour, qui trouve également justifiable les mesures prises par la ministre de l’Education nationale. Pour le secrétaire général du CLA, «il est nécessaire que nos élèves comprennent que la fraude n’est pas le moyen indiqué pour réussir sa vie». Il ne rate pas l’occasion pour faire remarquer que la fraude est devenue un phénomène sociétal à tous les niveaux et dans tous les domaines. «Le bon déroulement de cet examen n’est pas une affaire du département de Benghebrit, mais de tout le gouvernement algérien», renchérit M. Ferguenis. «Pour preuve, plusieurs départements ministériels sont mobilisés pour sa sécurisation», conclut-il.
Pour rappel, le ministère de la Poste, à la demande du ministère de l’Education nationale, a décidé pour cette année de couper l’Internet pendant une heure au début de chaque épreuve du baccalauréat, pour éviter tout ce qui peut entacher cet examen. Les réseaux sociaux peuvent également être perturbés durant cette période.
Le ministère de l’Education reconduira aussi pour cette année les mesures prises durant les précédentes sessions du bac, notamment, depuis le déploiement de l’Internet mobile haut débit 3G, en 2014 en Algérie, à savoir l’interdiction au niveau des centres d’examen des Smartphones et autres tablettes, des outils numériques, objets connectés et écouteurs. Ces mesures concerneront aussi bien les candidats au baccalauréat que les enseignants, les surveillants et le personnel administratif.

 

Laissez un commentaire

Sports