Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 08 août 2018 19:59

Filière ovine / Points de vente : Rencontre aujourd’hui entre le ministère de tutelle et la Fédération des éleveurs d’ovins

Écrit par Meriem Kaci
Évaluer cet élément
(0 Votes)

C’est aujourd’hui que la Fédération nationale des éleveurs d’ovins rencontre le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche Abdelkader Bouazgui, au siège de son ministère, à Alger, apprend-on du porte-parole de ladite fédération, Bouzid Salmi. La rencontre a principalement pour objectif de définir et d’arrêter les points de vente du cheptel en prévision de l’Aïd El Adha. 

M. Salmi explique que la fédération tient à sa stratégie qui consiste à « casser les prix » pour faire face à la spéculation à laquelle s’adonnent maquignons et intermédiaires. De l’avis de ce professionnel, elle est la seule stratégie « efficiente », pour le moment, afin de contrer les dépassements des spéculateurs, qui, sans efforts, rachètent et revendent des moutons à des prix «exorbitants » sans tenir compte « du pouvoir d’achat des Algériens ». Ces maquignons et intermédiaires, regrette le porte-parole de la Fédération des éleveurs ovins, nuisent, par leur pratique, « aux éleveurs du cheptel ovin, comme aux consommateurs », appelant à la correction des anomalies qui entravent le développement d’une filière prisonnière de « l’anarchie », alors que 80% du cheptel se concentrent dans les régions steppiques.

 

Plaidoyer pour l’établissement de liens entre récolteurs de peaux et tanneries

Dans un autre registre, récemment, le ministère de l’Industrie et des Mines a lancé une campagne pour la récolte de peaux de bovins, d’ovins et de caprins issue du sacrifice de l’Aïd et ce, pour contribuer notamment à la revalorisation de la filière du cuir. Il s’agit donc pour le ministère de récolter jusqu’à 800 000 peaux de bête sur un total de 4 millions d’animaux sacrifiés pour les remettre ensuite aux tanneries. Sur ce point, pour le président de l’Association nationale des commerçants algériens (Anca), Hadj Tahar Boulenouar, l’industrie du cuir est là, elle est « florissante et ne demande qu’à être accompagnée et développée ». C’est dans ce contexte que M. Boulenouar recommande aux autorités compétentes «d’installer des tanneries et unités de transformation » pour revaloriser cette activité censée booster l’économie nationale. « Pendant la fête du sacrifice, on égorge au moins 4 millions d’animaux, ce qui est une richesse », estime-t-il. Il précise dans ce sens qu’annuellement, « nous avons jusqu’à 20 millions de têtes envoyées aux abattoirs et leurs peaux ne sont pas exploitées pour l’intérêt de la filière de cuir ». « Nous avons 35 millions de têtes de cheptel ovin, 2 millions de bovins, 800 000 chameaux et 5 000 caprins », ajoute notre interlocuteur, et si le ministère du Commerce cessait d’octroyer des licences d’importation aux opérateurs qui importent de la matière première pour l’industrie du cuir, cette dernière y gagnerait. « Il serait judicieux que le ministère de Commerce passe à cette action », pense M. Boulenouar, qui trouve qu’une telle initiative mènera inéluctablement « à la création et à l’organisation d’entreprises de collecte». Pour lui, il est indispensable de créer des liens entre les opérateurs, notamment les tanneries et les collecteurs. « Les bureaux locaux de l’Anca à Tiaret et Khenchela ont récolté 2 000 peaux, sans pouvoir les commercialiser, trouver des tanneries, pour leur exploitation », regrette M. Boulenouar. Cette expérience ratée n’a pas fait plier l’association qui s’est lancée, à nouveau, dans une campagne, en solo, pour la récolte des peaux d’animaux sacrifiés pour l’Aïd.

Laissez un commentaire

Economie

Marché pétrolier : Légère hausse des cours

Tendance à la hausse des

Economie -
26-07-2018
Il scrute l’horizon : Le pétrole entre le zist et le zest

Les cours du brut gravita

Economie -
26-07-2018
Marché pétrolier : La pire semaine depuis mai

Le marché pétrolier a con

Economie -
15-07-2018
Pétrole : Le prix du panier de l’Opep à 72,15 dollars

Le prix du panier de réfé

Economie -
15-07-2018