Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 11 juillet 2018 06:00

Le Mondial russe brisera-t-il le règne de Messi et CR7 ?

Écrit par Mohamed Touileb
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dix ans que les deux extraterrestres se partagent la distinction suprême. Une décennie de règne que personne n’a pu briser. Lionel Messi et Cristiano Ronaldo se sont partagé les dix derniers Ballons d’Or. Ils en comptent cinq chacun. Mais, cette année marquera peut-être la fin du monopole.

Sachant que les critères de vote ont changé, que les Léo et CR7 ont prématurément quitté la Coupe du Monde, le meilleur joueur de la sélection qui remportera le tournoi pourrait bien être consacré. Toutefois, c’est loin d’être une certitude.

Cristiano (Portugal), Messi (Argentin), Neymar (Brésil), les trois joueurs qui ont, dans cet ordre, formé le podium de la distinction individuelle suprême l’an dernier ne sont plus en lice dans le Mondial russe. Leurs trois sélections ont été sorties dans le « knock-out round ». Cela ouvre-t-il un boulevard pour un nouveau récipiendaire du fameux Graal? Rien n’est moins sûr, mais l’éventualité est très plausible.
Surtout qu’il y a des profils intéressants parmi trois des quatre sélections qui ont rallié le dernier carré. On parle ici de la France, la Belgique et la Croatie. L’Angleterre, pour sa part, ne compte pas vraiment de joueurs de classe mondiale en dépit de la présence de Harry Kane. L’attaquant est plus réputé pour son efficacité que pour son football spectaculaire. Avant la messe universelle, le Real Madrid et Cristiano Ronaldo ont décroché la Ligue des Champions. Un acquis qui a souvent compté ces dernières années lors de l’attribution de la récompense. D’ailleurs, en 2014, le Portugais avait été primé en dépit du fait d’avoir été éliminé dès le premier tour du Mondial brésilien avec la sélection lusitanienne. En 2010, Messi a eu le Ballon d’Or parce qu’il avait battu le record de Gerd Müller sur une année civile en faisant trembler les filets 94 fois. Toutefois, il faut préciser qu’à l’époque, le Ballon d’Or était donné par la Fifa et France Football conjointement. Depuis 2015, la donne a changé puisqu’il est revenu uniquement sous le giron du magazine sportif français. L’élection a été confiée exclusivement aux journalistes. Plus de sélectionneurs et de capitaines des équipes nationales avec des votes plus ou moins subjectifs et motivés par le copinage et les affinités.


Le mode de vote a changé, mais pas la mode ?
Alors, assez pour bouleverser la hiérarchie? Rien n’est moins sûr ! D’autant plus que Messi et CR7 font toujours des choses surhumaines avec des statistiques des plus impressionnantes qui contribuent dans les victoires du Barça et du Real. La « Pulga » a brillé au niveau local avec un doublé Coupe du Roi (4 buts pour autant d’offrandes) et Liga. Il a terminé meilleur buteur du championnat avec 34 réalisations (12 passes) lui ayant valu le Soulier d’Or européen.
De son côté, le natif de Madère a joué 46 rencontres avec la tunique madrilène pour 42 pions étant 12 fois le dernier passeur. Epoustouflant ! Il a surtout planté 15 unités en C1 pour emmener la « Casa Blanca » vers un triplé historique en LDC. En Coupe du Monde, il a fait un peu mieux que son rival  barcelonais en étant buteur à 4 reprises contre une seule pour l’Argentin. Léger avantage à l’ancien numéro 7 de Manchester United parce qu’il a remporté la Champions League et s’est montré un peu plus à son avantage en Russie. Un journaliste Belge est quasi-catégorique à ce sujet, Cristiano a une avance sur les autres. « Je ne sais pas si la Coupe du monde va influencer. Je pense que Ronaldo va gagner. Même si la Belgique gagne la Coupe du monde, un joueur comme Eden Hazard n’a pas fait de grosses performances lors des six derniers mois. Il a bien joué, mais Chelsea a fait de mauvais résultats et il risque de le payer. Quant à De Bruyne, il n’a même pas été élu meilleur joueur de Premier League (battu par Mohamed Salah, ndlr). Ils seront bien classés, mais je pense qu’ils n’ont aucune chance. Et puis il n’y a pas un joueur belge au-dessus des autres. On parle de Hazard ou de De Bruyne, ça veut dire que les votes seront partagés entre les deux », prédit-il.


Modric, une carte à jouer
A l’heure où l’on mettait sous presse, les Diable Rouges en question étaient en train de jouer leur sort face à la France, pays de parution de France Football qui aimerait bien consacrer un « Bleu ». La presse locale fait déjà le forcing pur Kylian Mbappé présenté comme LE crack par excellence malgré ses 19 printemps. Mais, il devra aussi faire face à la rude concurrence d’un certain Luka Modric. Le capitane de la Croatie a fini 5e du classement lors de la dernière édition du BO. Près du but. Lui aussi, a été pour beaucoup dans le parcours du Real Madrid en LDC grâce à sa clairvoyance et son omniprésence dans l’entre-jeu. Il est aussi la pièce-maîtresse en sélection. Si les Croates passeront en finale et remporteront le tournoi, on voit mal comment le Mozart du football ne sera pas promu au rang de virtuose. Si l’on devrait miser sur un joueur ça sera certainement ce milieu de terrain bourré de talents et influent dans le jeu. En 2010, Andrès Iniesta ne l’avait pas eu en dépit de sa saison fantastique et son but en finale du Mondial. Modric pourrait corriger une anomalie qui a longtemps fait tâche dans les annales du foot.

Laissez un commentaire