Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
vendredi, 10 août 2018 19:30

Ligues 1 et 2 de football / Des dettes cumulées de plus de 10 millions de dinars : Les précisions de la LFP

Écrit par Synthèse APS
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, a affirmé jeudi à Alger que des clubs des Ligues 1 et 2 n’ont pas obtenu les licences de leurs recrues en raison des dettes cumulées de plus de 10 millions de dinars (un milliard de centimes) au niveau de la Chambre de résolution des litiges (CRL).

« Certains clubs sont dans l’obligation de diminuer le montant de leurs dettes en dessous d’un milliard de centimes, afin de pouvoir bénéficier des services de leurs nouvelles recrues», a indiqué le président de la LFP, lors d’une conférence de presse animée au centre de presse du complexe olympique Mohamed-Boudiaf.

«Certains clubs, dont le CR Belouizdad, l’USM Harrach, l’US Biskra, l’USM Blida, le RC Kouba et le MO Béjaïa, sont confrontés à un problème de communication, alors que d’autres ont fait de louables efforts pour régulariser la situation de leurs joueurs, sauf le CRB qui a présenté des dossiers incomplets sans l’accord des joueurs concernés », a-t-il dit.

« D’ailleurs, les dettes du club belouizdadi ont atteint au 31 mai 2018 la somme de 49 millions de DA (4,9 milliards de centimes), avant qu’elles n’atteignent 12 milliards de centimes à la fin de juillet 2018 », a ajouté le premier responsable du football professionnel, qui a cité l’exemple de l’USM Harrach et de l’US Biskra qui « ont tout fait » pour régulariser leur situation financière malgré le montant énorme de leurs dettes.

« Je cite le cas de l’USMH qui a présenté aujourd’hui son dossier. Nous allons l’étudier attentivement avant de prendre une décision finale. Pour le cas du RCK, il n’y a aucun élément nouveau. Le président du club m’a affirmé qu’il est en passe de faire tout son possible pour apurer cette situation », a encore souligné Medouar.  

Par ailleurs, le président de la LFP a affirmé que « d’autres clubs ont régularisé leur situation vis-à-vis de la CRL et ont pu obtenir leurs nouvelles licences à l’instar du CS Constantine, de l’USM Bel-Abbès et de l’ES Sétif, à qui nous avons remis légalement les licences de leurs nouveaux joueurs, alors que d’autres clubs, dont le MC Oran, m’ont contacté pour me dire que leur situation va être régularisée ce jeudi ». Le président de la LFP a indiqué sur le fait que « son instance appliquera avec fermeté les règlements en vigueur, afin d’apporter les correctifs nécessaires au football algérien ». « Nous sommes là pour améliorer les rouages du football national, en mettant sur un pied d’égalité tous les clubs, grands et petits. Nous mettrons tout en oeuvre pour appliquer scrupuleusement les textes. Personnellement, je suis à la tête de la LFP pour exécuter les directives du Bureau fédéral », a-t-il conclu.

 

LA COMMISSION D’HOMOLOGATION DES STADES POURSUIT SON TRAVAIL D’INSPECTION

 

La commission d’homologation des stades de football poursuit son travail d’inspection en vue de la saison sportive 2018-2019, dont le coup d’envoi a été donné vendredi, a indiqué le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar. Lors du forum organisé par l’Organisation nationale des journalistes sportifs algériens (ONJSA), le président de la LFP a annoncé que « plusieurs stades ont été officiellement homologués par la commission pour permettre aux clubs de Ligues 1 et 2 de recevoir sur leur terrain, en attendant la programmation d’autres visites dans les jours à venir ». A titre d’exemple, « la commission d’homologation a programmé ce jeudi une visite au stade de Tizi-Ouzou qui connaît une opération de revêtement de sa pelouse. Les stades de Mostaganem, de Bou Saâda et de Bouakeul d’Oran seront également concernés par une visite ces jours-ci », a précisé Medouar.

« Le stade de Mostaganem a coûté très cher aux pouvoirs publics mais en fin de compte, on trouve des défaillances au niveau de l’éclairage et des vestiaires, ce qui complique à l’équipe locale de recevoir ses hôtes sur son terrain. La commission visitera dimanche le stade de Tadjenanent, qui connaît également des problèmes au niveau de l’éclairage ainsi que le stade 20-Août à Béchar et de revêtement de la pelouse. » Le président de la LFP a réaffirmé une nouvelle fois que « l’AS Aïn M’lila ne recevra pas le premier match sur son terrain suite aux réserves formulées par la commission d’homologations lors des deux précédentes visites, en attendant de programmer une autre visite prochainement». Par ailleurs, le premier responsable de la gestion du football professionnel s’est dit « très surpris » par la déclaration du président de l’Assemblée communale de Mohammadia, confirmant l’impossibilité de l’USM Harrach à recevoir sur son terrain.

« L’USM Harrach a déposé un dossier ordinaire signé par le P/APC de Mohammadia confirmant la possibilité de l’équipe à recevoir sur son stade, mais je suis surpris par une lettre envoyée hier soir (mercredi) par le P/APC annonçant l’incapacité de l’USMH à recevoir à cause de quelques problèmes à l’extérieur du stade. La commission d’homologation des stades a présenté un rapport positif concernant le stade de Mohammedia. Les problèmes qui se trouvent en dehors du stade ne peuvent en aucun cas nuire au déroulement de la rencontre », a dit Medouar. Et de conclure : « La décision du P/APC de Mohammadia complique davantage la position de l’USMH à la veille du début de la compétition. »

 

«NOUS ALLONS PROPOSER AU BUREAU FÉDÉRAL LA RELANCE DE LA COUPE DE LA LIGUE »

D’autre part, le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, a affirmé que son instance allait proposer au Bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF) l’idée de relancer la Coupe de la Ligue. « J’avais déclaré auparavant que la LFP songeait à la relance de la Coupe de la Ligue pour la saison 2019-2020 à travers la présentation d’un dossier à la FAF », a déclaré le président de la LFP, invité du forum de l’Organisation nationale des journalistes sportifs algériens au complexe olympique Mohamed-Boudiaf (Alger). Le premier responsable de la LFP estime que la Coupe de la Ligue, programmée en début de saison, aiderait « grandement » les clubs à bien préparer le Championnat national et la Coupe d’Algérie, comme elle donnerait également un « plus » au football algérien. L’ancien porte-parole de l’ASO Chlef a ajouté que « le dossier de la Coupe de la Ligue n’est qu’une proposition avant son étude. Nous allons essayer de mettre quatre ou cinq équipes par poule, une sorte de préparation pour la nouvelle saison. Toutefois, cette compétition n’est possible qu’à la seule condition d’avoir des sponsors susceptibles de prendre en charge et la compétition et les clubs participants ». Selon le président de l’instance du football professionnel, « le temps est suffisant pour faire aboutir ce projet avant l’entame de la saison 2019-2020 ».

Laissez un commentaire