Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 06 décembre 2018 06:00

Mila : Les personnes aux besoins spécifiques ont célébré leur journée mondiale

Écrit par Zaoui Abderaouf
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les personnes aux besoins spécifiques ont eu droit à beaucoup d’égards et de sympathie de la part des gens « normaux » ce 3 décembre. Le 3 décembre de chaque année, ces « normaux » se rappellent que des milliers de personnes, oubliées et marginalisées tout au long de l’année, vivent parmi eux et qui, du coup, se retrouvent couvées et chéries par ces derniers.

Le 3 décembre, Journée mondiale des personnes aux besoins spécifiques, on assiste à l’organisation de jeux, de tournois sportifs et autres activités animées par des personnes handicapées. On les encourage, on les applaudit, on leur donne des cadeaux, on les couve le temps que dure la fête et c’est à nouveau l’oubli et la marginalisation jusqu’à la prochaine journée mondiale ou nationale des personnes aux besoins spécifiques. La wilaya de Mila, à l’instar des autres wilayas, a fêté la Journée mondiale et a tout mis en œuvre pour sortir les personnes handicapées de leur marasme et leur faire oublier leur isolement et leur souffrance par l’organisation de jeux, de matches et d’activités culturelles. Elle a octroyé des cadeaux aux vainqueurs de toutes les épreuves et a mis un peu de baume dans les cœurs de ces personnes et, surtout, dans les cœurs de leurs parents. Les personnes aux besoins spécifiques, elles, revendiquent une augmentation de l’allocation de 4 000 DA, la jugeant dérisoire comparativement à la cherté de la vie. « Ne nous prenez pas en pitié », nous a avoué un handicapé visuel. « Donnez-nous les moyens de nous épanouir et laissez-nous nous débrouiller. », ajoutera-t-il. Les handicapés moteurs veulent des fauteuils roulants électriques pour permettre, comme a tenu à le souligner l’un d’entre eux, aux membres de sa famille de se reposer et de le laisser se débrouiller seul. Ces personnes revendiquent la présence d’assistants sociaux pour les aider dans leur quotidien et permettre à leurs parents de se reposer. « La célébration des journées mondiale et nationale des personnes handicapées, une fois fêtée, les souffrances et la marginalisation reprennent. Seuls nos parents se rappellent que nous existons, les autres nous oublient » ajoutera un autre handicapé visuel.

Laissez un commentaire