Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière NAPEC 2019

lundi, 14 janvier 2019 06:00

Bordj Bou-Arréridj : «Timchrat» pour Yennayer

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)


A Sidi Brahim, à Djâafra, à El Annasser, à Theniet Ennasr, à Bordj, la fête de Yennayer a été, aux quatre coins de la wilaya, célébrée dans une ambiance festive et conviviale.

Pour l’occasion, un riche programme a été concocté au chef-lieu de la daïra de Djâafra, avec notamment une conférence sur l’évènement et une exposition du patrimoine millénaire, matériel et immatériel de la région à la Maison de la culture. Le village Achabou, coincé entre plusieurs buttes, s’est distingué à travers une action de volontariat de sa jeunesse en lui donnant un coup de lifting pour accueillir le nouvel an comme il se doit, où une « timachrat » a été organisée pour venir en aide aux démunis et leur permettre de passer à la nouvelle année dans la joie. Et même les conditions météorologiques étaient de la partie. Sous la neige, autour d’un feu et d’un repas convivial, les habitants l’ont fêté comme il y a 2969 ans.

Neige, verglas
et villages isolés
Une dizaine de centimètres de neige, recouverte par une fine couche de verglas, aura été suffisante pour donner du fil à retordre aux usagers de la route et aux habitants et rendre inaccessibles les villages nichés au fin fond des régions montagneuses. Tandis que les autres axes ont été déblayés et rouverts à la circulation à la fin de la matinée d’avant-hier. « Je devais assister au rendez-vous tant attendu des festivités de Yennayer, prévues à Djâafra, à une quinzaine de kilomètres de chez moi, mais les conditions climatiques en ont décidé autrement. Je suis resté confiné et certainement pour un ou deux jours à cause de la neige qui bloque tous les villages avoisinants. Avant qu’il ne fasse beau et de pouvoir participer aux festivités de Yennayer, qui s’étalent, heureusement, sur une semaine, à El Main », nous dit au téléphone M. Sissi, enseignant de tamazight. Bien qu’elle n’ait pas été abondante, la poudreuse a perturbé la circulation sur plusieurs axes névralgiques. La RN 76, reliant Zemmoura à Guenzet, a été coupée à la circulation à cause du verglas, idem pour la RN 44, entre Djâafra et Ouled Dahmane, impraticable, le CW 43 reliant Theniet Ennasr à Djâafra, et à Ighil Ali sur le CW 42. Un autre CW 42, au sud, raccordant Taglait à Bordj Ghedir, était difficilement praticable. Tous ces axes ont été rouverts samedi vers 10H, nous indique un officier de la Protection civile. Ces intempéries ont, toutefois, causé certains déboires aux usagers de la route, « mais sans gravité », précise notre interlocuteur. Des accidents sporadiques enregistrés à El Hamadia, faisant un blessé, un autre à Aïn Taghrout laissant également un blessé et une femme évacuée de Hasnaoua à bord d’un camion vers une clinique d’hémodialyse.

Laissez un commentaire