Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 13 octobre 2018 18:43

Ali Benseddik plaide pour un "conseil consultatif pour le développement des régions frontalières"

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans sa communication intitulée "Aménagement et développement des zones frontalières Sud", le responsable du projet aménagement et développement des zones frontalières au ministère de l'Intérieur et des collectivités locales, Ali Benseddik a notamment mis l’accent sur la nécessité de la mise en place de programmes

spécifiques de développement socio-économiques à même d’améliorer les conditions de vie des populations de ces zones pour leur permettre de s’inscrire de manière efficace dans la dynamique économique nationale et s’ouvrir efficacement dans les échanges transfrontaliers. En ce sens, il a relevé que l’Algérie aura "tout à gagner en créant des richesses en commun avec les pays limitrophes", estimant que c’est à partir de ces zones que l’Algérie peut conquérir les marchés africains. Il a rappelé à ce propos que l’Algérie a toujours travaillé dans le sens d’impliquer les pays limitrophes dans le développement des zones frontalières, précisant que l’Algérie a mené ces initiatives à l’échelle africaine et maghrébine avec l’objectif de créer une solidarité transfrontalière. Dans le même sens, M. Benseddik a recommandé la mise en place d’un Conseil consultatif pour le développement des régions frontalières afin "d’impliquer les populations habitant ces zones dans leur devenir". Il a indiqué qu’à travers ce Conseil, les populations de ces zones seront consultées et deviendraient des acteurs dans le développement, car a-t-il expliqué, "c’est à partir de cette appartenance qu'elles défendront les projets de développement local". Il a en outre relevé que dans le Sud du pays, des projets peuvent être construits autour des principaux secteurs d’activité comme l’élevage, l’agriculture, les minerais et l’énergie solaire, estimant que la mise en place d’une stratégie de développement transfrontalier demeure une "vision impérative pour un développement transfrontalier équilibré". De son côté, le directeur général d’un bureau d’études en Tunisie, le Tunisien Tayeb Houidi, a estimé que "le Maghreb sans frontières n’est plus une utopie", appelant ainsi à prendre l’exemple des zones de libres échanges implantées dans les différentes régions du Globe. Dans sa communication "les régions frontalières : espaces d’opportunités, d’intégration et de coopération transfrontalière", M. Houidi a appelé à lancer une réflexion sur le concept de "transfrontalier" au niveau du Maghreb afin d’aller vers une libre circulation des personnes et des biens.

 

Laissez un commentaire