Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

jeudi, 14 juin 2018 06:00

L’Afrique à l’heure de la Russie : Quelles chances pour les sélections de la CAF ?

Écrit par Saïd B.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Des cinq pays africains qualifiés à ce Mondial russe 2018, le Maroc aura la mission la plus difficile contrairement au Sénégal qui a vraiment de bonnes chances de se qualifier au prochain tour. Des chocs à retenir du programme des représentants africains dans ces joutes mondiales qui débutent, on notera les deux matchs : Maroc-Espagne et Tunisie-Angleterre.

Ainsi, malgré les ambitions affichées par les cinq sélections africaines, à savoir l’Egypte, le Maroc, la Tunisie, le Nigéria et le Sénégal, il faut reconnaître que leurs missions respectives s’annoncent des plus difficiles dans des groupes bien relevés, à l’exception de celui du Sénégal.
Le sélectionneur de la Tunisie, Nabil Maâloul, lui, est vraiment optimiste en déclarant que « nous avons vraiment des chances de nous qualifier au prochain tour.
Nous avons bien des potentialités pour parvenir à notre objectif », insiste-t-il.
Lors des éliminatoires, la Tunisie n’a pu terminer première de son groupe que grâce à un seul point de différence face à la République Démocratique du Congo bien qu’elle ait battu la Mauritanie aussi bien à l’aller qu’au retour (2-1 dans les deux matchs).
Aujourd’hui, dans le groupe « G », la Tunisie, au moment d’honorer une cinquième présence en Coupe du Monde, retrouvera deux sélections qu’elle a déjà rencontrées : l’Angleterre, qui l’a battue (2-0) en 1998 à Marseille lors du Mondial français, et la Belgique, accrochée (1-1) lors de l’édition 2002 au Japon et en Corée du Sud. Les joueurs du coach et ex-international Nabil Maâloul doivent bien négocier leurs deux premières « retrouvailles » pour jouer le dernier match contre le petit poucet du Panama avec aisance.
Seule tuile, l’absence du talentueux Youssef Msakni forfait à cause d’une blessure au genou.


Les « Lions de l’Atlas » emmenés par un Renard
Pour le Maroc, la situation est plus compliquée avec une poule composée du Portugal, champion d’Europe en titre, de l’Espagne, ex-champion du monde, sans oublier cette sélection iranienne au jeu très technique. Mehdi Benatia et ses compatriotes doivent vraiment sortir le grand jeu dans ce groupe « B » bien relevé.
Les Marocains, qui enregistrent leur 5e participation au tournoi (1970, 1986, 1994, 1998 et 2018), peuvent bien créer la surprise devant l’Espagne et le Portugal au vu de leur bon parcours lors des éliminatoires où ils ont notamment battu une sélection ivoirienne pourtant favorite.
L’équipe iranienne paraît à la portée des joueurs d’Hervé Renard et de leur très bonne défense, mais ils doivent se surpasser lors de la deuxième journée, qui les opposera au Portugal, champion d’Europe. Ça serait idéal si les Marocains pouvaient rééditer leur coup d’éclat de 1986, où ils ont battu la Seleçao devenant, par la même, la première nation africaine à atteindre le second tour.


Salah pour faire rêver les « Pharaons »
D’autre part, avec un joueur aussi exceptionnel que Mohamed Salah qui revient de blessure et qui pourrait bien disputer le premier match contre l’Uruguay, l’Egypte pourrait bien s’en sortir de ce groupe « A » certes bien difficile. L’Egypte, qualifiée pour la 3e fois à la messe planétaire (1934 et 1990), retrouve dans son groupe le pays organisateur, la Russie, ainsi que cette sélection sud-américaine aux dents longues, à savoir l’Uruguay, sans oublier cette équipe arabe faisant partie de la zone asiatique, à savoir l’Arabie Saoudite, capable du meilleur comme du pire. En tous les cas, dans le pays des Pharaons on a les yeux rivés sur leur star de Liverpool Salah qui devrait prouver au monde entier que son talent ne se limite pas aux pelouses de Premier League et d’Europe. Au bout, il y aura peut-être le podium pour le Ballon d’Or.


Nigéria, l’habitué
De son côté, le Nigéria, présente pour la 6e fois à cette épreuve, qui se trouvait dans le même groupe que l’Algérie dans les éliminatoires, a montré de grandes ambitions en terminant avec aisance premier de cette poules. Dans cette phase finale, la tâche des puissants et très techniques joueurs tels Obi-Mikel, Iheanacho et encore Iwobi semble abordable pour une qualification au prochain tour.
Il va falloir surtout battre cette sélection argentine avec un Leo Messi décidé à faire le nécessaire avec ses compatriotes pour décrocher le deuxième billet qualificatif pour les huitièmes. Le Nigeria et l’Argentine vont encore croiser le fer en Russie. Après 1994, 2002, 2010 et 2014, Super Eagles et « Albiceleste » ne se quittent plus.
Cet énième duel aura lieu lors de la troisième journée de ce groupe « D ». Seulement, il ne faut pas non plus négliger la Croatie et ses joueurs « techniciens de la balle ronde » ainsi que l’Islande qui ne se trouve sûrement pas en Russie par hasard.


Sénégal aux souvenirs de 2002
Le dernier pays africain en lice dans cette phase finale de la Coupe du monde n’est autre que le Sénégal. Et là, tout le monde se rappelle cette année 2002 où les « Lions de la Terrenga » avaient terrassé la France grande favorite dans ce groupe où figurent également la Pologne, la Colombie et le Japon pour passer au second tour.
Aujourd’hui, pour la 2e participation au Mondial, la tâche est certes difficile, mais pas impossible pour Sadio Mané et ses compatriotes. De retour en phase finale seize ans après leur épopée asiatique de 2002, les Sénégalais aborderont ce Mondial face à la Pologne, équipe à leur portée pour bien entamer la compétition.
Puis ce sera face à cette équipe japonaise qualifiée grâce à une vieille connaissance de l’Algérie, Vahid Halilhodzic, avant qu’il ne soit privé d’être en Russie, que les Sénégalais tenteront d’arracher une victoire afin de disputer le dernier match Face à la Colombie. Le sélectionneur Aliou Cissé sait bien que son équipe est bien capable de s’en sortir dans ce groupe plutôt équilibré, mais il faut tout de même bien se méfier car des « surprises » il y en aura toujours en football… 

 

Les groupes des sélections africaines :

 

Groupe A : Russie – Arabie saoudite – Égypte – Uruguay

Groupe B : Portugal – Espagne – Maroc – Iran
Groupe D : Argentine – Islande – Croatie – Nigeria
Groupe G : Belgique – Panama – Tunisie – Angleterre
Groupe H : Pologne – Sénégal – Colombie – Japon

 

Laissez un commentaire